JEAN CHAREST VIENT ENCORE D'ABAISSER LES STANDARDS D'ETHIQUE DE SON GOUVERNEMENT



    QUEBEC, le 28 avr. /CNW Telbec/ - Le député de Chicoutimi et leader de
l'opposition officielle, Stéphane Bédard, dénonce avec vigueur la décision du
premier ministre du Québec, Jean Charest, d'abaisser les standards d'éthique
de son gouvernement pour une troisième fois en six ans.
    "En catimini, Jean Charest vient de modifier ses directives afin de
permettre qu'un ministre puisse dorénavant transiger avec l'Etat, même avec
son ministère et les organismes dont il a la responsabilité. Ce qui était
interdit depuis toujours est désormais possible depuis le mois dernier sans
que personne n'en soit informé. Où est le sens éthique de ce gouvernement?",
se demande Stéphane Bédard.

    "Limbo éthique" du gouvernement Charest

    Le leader de l'opposition officielle est estomaqué de la réponse fournie
aujourd'hui à l'Assemblée nationale par le leader du gouvernement, Jacques
Dupuis. "Visiblement, Jean Charest a caché sa décision à son leader puisque ce
dernier affirmait la semaine passée que l'idée de modifier les règles était
non fondée. Aujourd'hui, Jacques Dupuis change sa version et indique qu'il
faut ajuster les règles pour satisfaire quelques cas particuliers au Conseil
des ministres! Pourquoi un tel "limbo éthique"? Ce ne sont pas les règles qui
doivent être ajustées, c'est aux ministres à s'ajuster aux règles", a affirmé
Stéphane Bédard.
    M. Bédard rappelle que le premier ministre n'a toujours pas rendu
publiques les déclarations d'intérêts de ses ministres, dépassant le délai
prescrit de 60 jours suivant leur nomination. A ce titre, le député de
Chicoutimi tient à souligner que le ministre de la Santé a été nommé en juin
2008 et depuis, il n'a fourni aucune déclaration d'intérêts.
    Dorénavant, selon les nouvelles directives du premier ministre, c'est le
jugement de Jean Charest qui prévaudra. "Avec le silence de Jean Charest
concernant le conflit d'intérêts de Philippe Couillard, avec le fait qu'il ait
si facilement passé l'éponge pour le ministre Pierre Corbeil, c'est plutôt
inquiétant de confier ça au jugement de Jean Charest qui vient finalement de
nous dire, avec ses nouvelles règles d'éthique, que le bar est ouvert. Ca
prend un commissaire à l'éthique au plus vite", a conclu Stéphane Bédard
    -%SU: CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.