Jean Charest confirme le sous-financement de l'éducation des Premières
Nations

WENDAKE, QC, le 24 juill. /CNW Telbec/ - Le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) est heureux d'apprendre que le premier ministre du Québec, monsieur Jean Charest, confirme publiquement que le financement de l'éducation des Premières Nations est insuffisant. Le premier ministre, qui présidait la rencontre annuelle du Conseil de la fédération des ministres la semaine dernière à Québec, a affirmé que le financement de l'éducation, dans les communautés autochtones, serait l'une des priorités à discuter lors d'une éventuelle rencontre avec le gouvernement fédéral. Il a de plus ajouté qu'au Canada, les dépenses dans l'éducation des enfants des Premières Nations sont deux fois moins élevées que pour ceux provenant des autres communautés.

Il s'agit en fait du deuxième premier ministre, après monsieur Dalton McGuinty, premier ministre de l'Ontario, à confirmer la justesse des revendications des Premières Nations pour un financement adéquat de leur éducation. À ce sujet, de nombreux rapports et études sont restés sans réponses de la part du gouvernement fédéral.

"Si les provinces confirment ce que nous répétons depuis plusieurs années, peut-être que le gouvernement fédéral finira enfin par réviser le financement de l'éducation des Premières Nations." a déclaré madame Lise Bastien, directrice du CEPN. L'écart de financement s'est accentué au fil des années puisque les écoles des Premières Nations sont subventionnées par une formule de financement vieille de 20 ans qui est inadéquate, n'a pas été indexée depuis 1996 et ne tient pas compte des nouveaux développements en éducation, tels les technologies, les sports et loisirs, le financement de l'enseignement professionnel, etc.

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), monsieur Ghislain Picard, a dit espérer que les autres premiers ministres et ministres de l'Éducation joignent leur voix à celle des premiers ministres Charest et McGuinty pour dénoncer cette situation de sous-financement chronique de l'éducation des Premières Nations. Il a ajouté que le gouvernement fédéral connaît cette situation et qu'il ni sa responsabilité envers l'éducation des Premières Nations.

De toute évidence, la vaste campagne de sensibilisation qu'il mène depuis plus d'un an pour faire reconnaître le sous-financement de l'éducation des Premières Nations semble enfin porter fruit.

Le CEPN est un organisme qui représente 22 communautés du Québec depuis maintenant plus de 20 ans. Sa mission principale est de défendre les intérêts des communautés des Premières Nations en vue d'améliorer les services éducatifs offerts à tous les élèves et étudiants des Premières Nations.

Pour obtenir plus d'information sur le CEPN ainsi que sur sa campagne de sensibilisation, vous pouvez visiter le site Internet du CEPN, au www.cepn-fnec.com

SOURCE Conseil en éducation des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Thanissa Lainé, agente en communication, CEPN, (418) 842-7672

Profil de l'entreprise

Conseil en éducation des Premières Nations

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.