JAMA publie une étude importante sur le biomarqueur GCC de DiagnoCure



    
       - Les résultats démontrent que le GCC est le facteur indépendant
                le plus significatif pour prédire la récidive
                           d'un cancer colorectal -

    Symbole au téléscripteur: CUR
    

    QUEBEC, QC et WEST CHESTER, PA, le 17 févr. /CNW Telbec/ - Le Journal of
the American Medical Association (JAMA), Vol. 301, No.7, a publié cette
semaine les résultats positifs d'une importante étude prospective
multicentrique, portée sur cinq ans et comptant plus de 400 patients inscrits.
L'étude démontre que le guanylyl cyclase C (GCC) est le facteur indépendant le
plus significatif pour prédire la récidive du cancer colorectal chez les
patients considérés à faible risque de récidive selon les méthodes courantes
d'évaluation. Cette étude a été menée par des chercheurs de l'Université
Thomas Jefferson, en collaboration notamment avec l'Université McGill et le
Fox Chase Cancer Center. DiagnoCure inc. détient les droits diagnostiques
mondiaux exclusifs sur le biomarqueur GCC et son laboratoire médical américain
situé en Pennsylvanie offre le test Previstage(MC) GCC depuis septembre
dernier aux médecins et aux patients.
    Le GCC est un gène codant une protéine présente dans les cellules
colorectales, normales et cancéreuses, mais qui ne s'exprime jamais dans les
tissus normaux ailleurs dans le corps humain. Par conséquent, lorsque le GCC
est détecté dans les ganglions lymphatiques prélevés lors de la chirurgie du
cancer colorectal, il s'agit d'une indication de la présence de métastases du
cancer colorectal.
    L'investigateur principal de l'étude, Dr Scott Waldman, Directeur du
département de Pharmacologie et de Thérapies expérimentales de l'Université
Thomas Jefferson, a expliqué que "les patients chez qui on détecte des
métastases dans les ganglions lymphatiques présentent un pronostic plus
négatif et un risque de récidive plus élevé; la détection du GCC dans les
ganglions lymphatiques peut ainsi contribuer à l'identification des patients
qui pourraient bénéficier d'une chimiothérapie adjuvante."
    Dans un groupe de 257 patients atteints d'un cancer colorectal considérés
à faible risque de récidive, selon l'examen histopathologique (soit de stade I
et II), lorsque le GCC était considéré indépendamment des autres facteurs, les
patients dont les ganglions s'avéraient positifs au test GCC étaient 4,7 fois
plus à risque de voir leur cancer récidiver que les patients dont les
ganglions étaient négatifs, et présentait un risque 3,3 fois plus élevé d'en
décéder sur une période de trois ans. En fait, les patients dont les ganglions
étaient positifs avaient un risque de récidive et un taux de survie
équivalents à ceux des patients atteints d'un cancer colorectal de stade III.
    A l'heure actuelle, la plupart des patients considérés à faible risque de
récidive, selon l'examen histopathologique, ne reçoivent pas de traitement
d'appoint, telle que la chimiothérapie, après leur chirurgie. Cependant, il
est connu que l'histopathologie, consistant en l'examen de minces couches de
ganglions lymphatiques, est une méthode imparfaite et que jusqu'à 30 % des
patients dont les ganglions sont réputés exempts de cellules cancéreuses
voient leur cancer récidiver et font ainsi face à un risque de décès plus
élevé. Le guanylyl cyclase C est le premier marqueur dont l'utilité est
confirmée pour détecter la présence ou l'absence de cellules du cancer
colorectal dans les ganglions lymphatiques avoisinants, utilisant une
technologie 100 000 fois plus sensible que la méthode traditionnelle sous
microscope. A l'aide de l'analyse du GCC, les patients, dont le risque de
subir une récidive de leur cancer colorectal est élevé, peuvent recevoir un
traitement approprié, alors que ceux à faible risque de voir leur maladie
récidiver peuvent éviter les effets secondaires négatifs d'un traitement.
    "Les résultats de cette étude, publiés dans la revue scientifique Journal
of the American Medical Association, s'avèrent une preuve solide que l'analyse
du GCC est significative afin de prédire le risque de récidive du cancer
colorectal et qu'il représente donc une avancée majeure dans le traitement
individualisé des patients atteints d'un cancer colorectal. Avec notre test
très sensible basé sur le GCC, les médecins et leurs patients peuvent
maintenant bénéficier des technologies génomiques de pointe afin de les aider
à prendre les meilleurs décisions possible concernant le traitement," a
déclaré John Schafer, Président et Chef de la direction de DiagnoCure.
    Chaque année en Amérique du Nord, 174 000 personnes reçoivent un
diagnostic de cancer colorectal et 61 000 d'entre eux en meurent.

    Au sujet de Previstage(MC) GCC, test de stadification du cancer
    colorectal

    Le test Previstage(MC) GCC pour la stadification du cancer colorectal est
le premier test moléculaire pouvant déterminer la présence ou l'absence de
métastases du cancer colorectal dans les ganglions lymphatiques prélevés lors
de la chirurgie. Développé en laboratoire, ce test exclusif permet de détecter
l'expression ou l'absence d'expression du marqueur GCC dans les ganglions
lymphatiques. Lorsque le GCC est détecté dans ces derniers, il s'agit d'une
indication de la présence de métastases du cancer colorectal, et par
conséquent du risque plus élevé de récidive. Une bonne évaluation de l'état
des ganglions lymphatiques peut aider les médecins et leurs patients à prendre
des décisions optimales concernant le traitement. Lancé en 2008, ce test est
offert exclusivité par DiagnoCure Oncology Laboratories, un laboratoire
médical homologué CLIA ("Clinical Laboratory Improvement Amendments") situé à
West Chester, en Pennsylvanie.

    Au sujet de DiagnoCure

    DiagnoCure (TSX : CUR) est une société des sciences de la vie qui met en
marché des tests diagnostiques à haute valeur ajoutée pour le cancer et offre
des services de laboratoire qui accroissent le niveau de confiance des
médecins et de leurs patients dans la prise de décisions importantes relatives
au traitement. En 2008, DiagnoCure Oncology Laboratories, une filiale de
DiagnoCure inc., a lancé Previstage(MC) GCC, test de stadification du cancer
colorectal, son premier test moléculaire fondé sur le GCC pour la gestion du
cancer colorectal. La Société détient aussi une entente stratégique avec
Gen-Probe (NASDAQ : GPRO) pour le développement et la commercialisation d'une
deuxième génération d'un test du cancer de la prostate fondé sur le PCA3, un
marqueur moléculaire sur lequel DiagnoCure détient les droits exclusifs. Ce
test est également commercialisé par l'entremise de laboratoires aux
Etats-Unis qui utilisent les réactifs spécifiques au PCA3 (version ASR, ou
"Analyte Specific Reagents") de Gen-Probe, en Europe comme le test in vitro
avec marquage CE PROGENSA(MC) PCA3, ainsi qu'au Canada. Des renseignements
supplémentaires peuvent être obtenus au www.diagnocure.com.

    Déclarations prospectives

    Le présent communiqué contient des déclarations de nature prospective qui
sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des
hypothèses, lesquels pourraient faire en sorte que les résultats réels
diffèrent substantiellement des résultats prévus. De par leur caractère
prospectif, ces déclarations sont basées sur des anticipations et hypothèses
et comportent également des risques et incertitudes, connus et inconnus, dont
plusieurs se révèlent hors du contrôle de DiagnoCure. En conséquence, les
investisseurs sont mis en garde contre le risque d'accorder une crédibilité
excessive à ces déclarations prospectives. Les déclarations de nature
prospective concernant la résultante des projets de recherche et
développement, les études cliniques et les revenus futurs sont fondées sur les
prévisions de la direction. De plus, le lecteur est prié de se reporter aux
risques et incertitudes de nature générale décrits dans la plus récente notice
annuelle d'information de DiagnoCure sous la rubrique "Facteurs de risque".
DiagnoCure décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les
déclarations prospectives contenues aux présentes.
    %SEDAR: 00003671EF c9227




Renseignements :

Renseignements: Investisseurs: J.F. Bureau, CFA, Vice-président
principal et Chef de la direction financière, DiagnoCure inc., (418) 527-6100,
communications@diagnocure.com; Médias: Canada: Jean-Pierre Trudel et associés,
(514) 347-6111, jp.trudel@videotron.ca; Etats-Unis: Karen Sparks, Mentus Life
Sciences, (858) 455-5500, Karen@mentus.com

Profil de l'entreprise

DiagnoCure inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.