IRIS: La crise du logement entraîne une crise d'abordabilité des loyers



    MONTREAL, le 27 juin /CNW Telbec/ - Depuis 1999, le Québec vit une
situation de crise du logement. Or, cette pénurie a provoqué une autre crise,
celle de la hausse accélérée des loyers. Les démunis, les femmes, les
personnes âgées et les résidents des régions sont les plus durement touchés.
C'est ce que révèle la note socio-économique sur le logement, mise à jour
annuellement par l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques
(IRIS), publiée aujourd'hui.
    La crise du logement perdure à Montréal, où le taux d'inoccupation se
situe à 2.5%. Mais c'est à Québec, Trois-Rivières et Saguenay que la pénurie
sévit avec plus de vigueur alors que les taux se situent respectivement à
1,1 %, 1,3 %, et 1,8 %. Hors des grandes agglomérations, la situation est
encore plus critique. En effet, plusieurs villes connaissent des pénuries
sévères : Gaspé (0,2 %), Thetford Mines (0,4 %), Amos (0,5 %), Rouyn-Noranda
(0,9 %) et Rimouski (1 %).
    "Cette pénurie de logement a provoqué une nouvelle crise, celle de la
hausse accélérée des loyers", explique le chercheur Guillaume Hébert. "Par
exemple, le coût d'un logement de deux chambres au Québec a augmenté de 137 $
entre 2000 et 2008, soit une hausse de 27,6 %."
    "Cette situation s'explique par la construction effrénée de logements en
co-propriété aux dépens des logements locatifs et par l'interruption passée
des programmes de constructions de logements sociaux et communautaires. Laissé
à lui-même, le marché stimule la construction de condominiums et la rareté
provoquée au sein du marché locatif fait grimper les prix", souligne le
chercheur Marc Daoud.
    La crise touche plus durement les plus démunis, les femmes et les
personnes seules, notamment les personnes âgées. Dans la région de Montréal,
70,3 % des locataires âgés de 75 ans et plus vivent seuls. Or, le taux
d'inoccupation des résidences pour personnes âgées demeure très faible,
surtout pour les logements bas de gamme pour lesquels il avoisine 2 %.
    "Tout récemment, le Comité des droits économiques, sociaux et culturels
de l'ONU s'est montré tout aussi préoccupé en ce qui a trait de la situation
du logement dans l'ensemble du Canada, en évoquant une "urgence nationale".
Or, les indicateurs montrent que la réglementation déficiente de ce marché ne
permet toujours pas, à l'heure actuelle, de voir corrigées les nombreuses
inéquités socio-économiques et dysfonction qui lui sont propres", illustre
Marc Daoud.

    L'IRIS, un institut de recherche sans but lucratif, indépendant et
progressiste, a été fondé à l'automne 2000. Voir le site :
http://www.iris-recherche.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: IRIS, (514) 206-6733


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.