Iran - Reporters sans frontières condamne l'arrestation du cyberjournaliste Mojtaba Lotfi



    MONTREAL, le 13 oct. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières condamne
l'arrestation du théologien et journaliste en ligne Mojtaba Lotfi, le
8 octobre 2008. Il lui est reproché d'avoir diffusé sur Internet des propos de
l'Ayatollah Hussein Ali Montazeri, un opposant célèbre au guide suprême de la
révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei, critiquant la déclaration du
président Mahmoud Ahmadinejad selon laquelle l'Iran est "le pays le plus libre
du monde" (http://www.amontazeri.com/farsi/default.asp).
    "Non, Monsieur le Président, l'Iran n'est pas le pays le plus libre du
monde. Preuve en est faite avec l'arrestation de Mojtaba Lotfi, qui n'a fait
que diffuser des propos tenus en public", a déclaré Reporters sans frontières.
"Cette décision est injuste et révèle la volonté du gouvernement de juguler la
dissidence sur le Réseau, notamment à l'approche des élections présidentielles
de 2009. Les sites Internet et les blogs constituent la principale source de
mobilisation pour l'opposition. Dans les journaux officiels, il leur est
interdit de publier leurs points de vue. En plus d'être un scandale humain,
l'arrestation de Mojtaba Lotfi est une mesure d'intimidation intolérable à
l'encontre de la blogosphère", a-t-elle poursuivi.
    Le 9 octobre, des agents du ministère du renseignement ont perquisitionné
la maison de Mojtaba Lotfi à Qom (centre du pays) sur ordre du tribunal
spécial du clergé, lui confisquant le disque dur de son ordinateur ainsi que
certains documents personnels. Un article du journal proche du pouvoir,
Jomhouri Eslami (http://www.jomhourieslami.com), publié le 11 octobre, affirme
que "Mojtaba Lotfi est l'un des vecteurs qui a écrit et diffusé de fausses
informations via des médias anti-révolutionnaires. Cette arrestation n'a aucun
motif politique et n'est dûe qu'à l'illégalité des faits qui lui sont
reprochés".
    Mojataba Lotfi est un ancien journaliste du quotidien réformateur
Khordad, dont la publication a été suspendue en 2000. Le journaliste avait
déjà été arrêté début mai 2004 et incarcéré à la prison de la ville sainte de
Qom. Le 14 août 2004, il avait été condamné à trois ans et dix mois de prison
pour avoir publié "des mensonges" sur www.naqshineh.com, un site
d'informations sur la ville de Qom, dans un article intitulé "Le respect des
droits de l'homme dans les affaires impliquant le clergé". Il avait été libéré
sous caution dans l'attente de son procès en appel, dont la date n'a jamais
été fixée. Il souffre par ailleurs de problèmes pulmonaires suite à une
blessure subie lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988).




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.