Iran - Entre viols en prison et suspension de journaux, la liberté d'expression est chaque jour mise à mal



    MONTREAL, le 18 août /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières condamne à
nouveau les pressions exercées par les autorités iraniennes sur la presse
écrite. Le quotidien Etemad-e Melli du candidat protestataire Mehdi Karoubi, a
été suspendu, le 17 août 2009, pour avoir publié des articles dénonçant des
cas de tortures et de viols dans les prisons de la République islamique. Par
ailleurs, l'organisation exprime son inquiétude concernant la situation des
journalistes emprisonnés, notamment Kivan Samimi Behbani et Henghameh Shahidi.
    "Les journalistes, comme l'ensemble des personnes arrêtées et incarcérées
depuis le 12 juin, sont victimes de tortures et de mauvais traitements.
Personne, pas même leurs avocats, n'a pas pu d'obtenir d'informations sur
leurs dossiers. La vie des journalistes emprisonnés est en danger. Nous
demandons que les représentants du Haut commissariat aux droits de l'homme
puisse entrer dans le pays et visiter les prisons ", a déclaré l'organisation.
    Le 16 août au soir, Etemad-e Melli a été empêché de sortir de
l'imprimerie, du fait de la présence dans le numéro daté du lendemain, d'un
article de Mehdi Karoubi. L'ancien candidat à la présidentielle contestant la
réélection de Mahmoud Ahmadinejad y répondait aux attaques et critiques
formulées par les journaux proches du pouvoir.
    En effet, dans une lettre ouverte datée du 29 juillet, Mehdi Karoubi
avait affirmé que des jeunes détenus avaient été victimes de mauvais
traitements, et même de viols. "Les jeunes ont été sauvagement violés. Ils
souffrent depuis de dépression et de sérieux problèmes psychologiques et
physiques", avait-il écrit. A la suite de ces dénonciations publiques, les
journaux et les proches du Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, et de
Mahmoud Ahmadinejad ont sévèrement répliqué à Mehdi Karoubi, l'accusant de
divulguer de "fausses informations".
    Le 17 août, la 13ème chambre du parquet de Téhéran a confirmé au bureau
de presse du ministère de la Culture et de l'Orientation islamique la
suspension d'Etemad-e Melli "jusqu'à nouvel ordre", pour "publication
d'informations illégales et d'articles allant à l'encontre de la sécurité
nationale". Depuis le 13 juin, les journaux sont sous le contrôle du procureur
de Téhéran. Les services de sécurité vérifient le contenu des publications et
les informations avant parution. Depuis cette date, Etemad-e Melli a été
plusieurs fois imprimé avec des colonnes laissées vierges, en raison des
coupes des censeurs.
    Par ailleurs, Reporters sans frontières s'inquiète de la situation des
journalistes emprisonnés, Kivan Samimi Behbani et Henghameh Shahidi. Selon les
informations recueillies par l'organisation, ces deux journalistes, placés en
isolement depuis leur arrestation, subissent de fortes pressions.
    Kivan Samimi Behbani, journaliste indépendant, et ex-directeur du mensuel
indépendant Nameh ("La lettre") suspendu en 2005, a été arrêté le 13 juin.
Depuis, il n'a pas pu contacter sa famille. Henghameh Shahidi, qui collabore à
plusieurs publications réformatrices, a été arrêtée le 29 juin. Elle souffre
de problèmes cardiaques. Sa mère, qui a pu lui rendre visite une seule fois,
le 13 août, s'est déclarée inquiète au sujet de son état de santé.
    L'organisation a appris la libération, le 17 août, du journaliste en
ligne Kaveh Mozafari, arrêté le 9 juillet. Les photographes Marjan Abdolahyan
et Satyar Emami ont également été relâchés le 10 août 2009. Les réalisateurs
et documentaires, Mahnaz Mohammadi, et Rokhsareh Ghaemmaghami arrêtées le 29
juillet dans le cimetière de Behesht-e Zahra (sud de Téhéran) ont également
été libérées au début du mois d'août.
    Ces libérations ne sont que "provisoires". Dans l'attente de leur
jugement, les journalistes peuvent être convoqués et réincarcérés à tout
moment.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.