IOC relance la Phase 2 de son programme de développement - Minerai de fer

LABRADOR CITY, NL, SEPT-ÎLES, QC, MONTRÉAL, et ST. JOHN'S, le 8 févr. /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, la Compagnie minière IOC (IOC) a annoncé la relance de la Phase 2 de son programme de développement au concentrateur (CEP2). Deuxième phase d'un plan de développement en trois phases, qui avait été interrompu en 2008 en raison de la crise économique mondiale, le CEP2 permettra de faire passer la capacité de production annuelle de concentré d'IOC de 22 à 23,3 millions de tonnes.

« IOC est heureuse de relancer la deuxième phase de son programme de développement, a déclaré Zoë Yujnovich, présidente et chef de la direction. En plus de permettre à IOC d'améliorer sa compétitivité, ce projet permettra d'assurer la croissance de l'entreprise et de l'aider à réaliser son plein potentiel. De plus, il nous permettra de stimuler encore davantage l'économie et d'assurer des emplois à long terme pour nos employés. »

CEP2 représente un investissement de 289 millions de dollars canadiens afin d'agrandir ses installations de traitement de magnétite et d'ajouter de nouvelles chaînes de spirales au circuit de séparation gravimétrique. Le programme comprend aussi l'achat d'équipements miniers additionnels, de wagons et d'une locomotive, de même que la modernisation de la sous-station électrique de Wabush.

« Le projet débute immédiatement afin de tirer profit de la courte saison de construction de Labrador West, a poursuivi Zoë Yujnovich. Pour assurer une exploitation à la fois efficace, responsable et durable, nous prévoyons mettre en service les spirales vers le milieu de 2012 et terminer le nouveau circuit de récupération de magnétite d'ici la fin de 2012. »

La première phase du programme de développement du concentrateur d'IOC (CEP1) visait l'élimination des goulots d'étranglement dans le système de livraison du minerai par l'ajout d'un convoyeur terrestre, un quatrième broyeur autogène augmentant la capacité de broyage primaire, ainsi que l'équipement minier et ferroviaire correspondant. Ces travaux devraient être achevés d'ici la fin de 2011.

« Nous adoptons une vision à long terme en ce qui a trait à la croissance de notre entreprise, a conclu Zoë Yujnovich. Le programme de développement nous permet de faire un grand pas vers l'atteinte de cet objectif : développer notre entreprise de manière sécuritaire, responsable et durable. »

« De plus, les investissements liés au programme CEP2 nous permettront de jeter les bases d'une croissance future afin de porter notre production annuelle à 26 millions de tonnes. »

À propos d'IOC
IOC est le plus important producteur de boulettes de minerai de fer au Canada et compte parmi ses principaux clients les grands producteurs mondiaux d'acier en Amérique du Nord, en Europe ainsi qu'en Asie. La Compagnie exploite une mine, un concentrateur et une usine de bouletage à Labrador City, Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que des installations portuaires à Sept-Îles, au Québec, et un chemin de fer de 418 kilomètres qui relie la mine au port. IOC emploie environ 1 900 employés. Ses actionnaires sont Mitsubishi Corporation (26,18 %), Labrador Iron Ore Royalty Corporation (15,10 %) et le groupe minier international Rio Tinto, actionnaire majoritaire (58,72 %) et opérateur, dont les activités se déroulent dans plus de 40 pays à travers le monde.


SOURCE Compagnie minière IOC

Renseignements :

Source :

Madame Heather Bruce-Veitch
Directrice aux relations externes

Info : (709) 944-4292

Profil de l'entreprise

Compagnie minière IOC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.