Invitation aux représentants de la presse - Rassemblement devant le parlement canadien : Pour le droit à la vie, contre la ratification de l'Accord de libre-échange entre le Canada et la Colombie



    OTTAWA, le 6 mai /CNW Telbec/ - La Coalition SOS Colombie(1), qui réunit
des organisations et des individus préoccupés par les impacts négatifs qui
découleraient de la mise en oeuvre de l'Accord de libre-échange Canada
Colombie (ALECCO), invite les représentants des médias à un point de presse
lors de son rassemblement devant l'édifice du Parlement du Canada, mercredi,
le 6 mai, à 13 h. Des organisations de Montréal, Sherbrooke, Gatineau, Ottawa
et Toronto ont déjà confirmé leur participation.
    SOS Colombie s'oppose fermement à la ratification de cet accord. La
Coalition estime que les conditions pour la mise en oeuvre d'un accord de
libre-échange ne sont pas réunies dans cet accord et les droits fondamentaux
sont constamment violés dans ce pays.
    Les discussions ayant conduit à la conclusion de cet accord, le 7 juin
2008, ont été menées en catimini. Le gouvernement Harper a ainsi
court-circuité les travaux du Comité permanent des affaires étrangères et du
commerce international de la Chambre des communes, dont le rapport n'a été
publié que le 19 juin 2008(2). Le Comité a conclu que le gouvernement
colombien détenait le pire dossier en matière de droits humains de tout
l'hémisphère et s'est interrogé sur la pertinence d'un accord de libre-échange
avec un pays où les violations des droits de la personne et des travailleurs
sont si flagrantes.
    Faisant fi des inquiétudes légitimes des parlementaires canadiens et de
nombreuses organisations à travers le pays, le gouvernement du Canada a signé
l'Accord le 21 novembre 2008. Le 26 mars 2009, un projet de loi visant la
ratification de l'accord a été déposé à la Chambre des communes.
    Il semble que le premier ministre Harper a trouvé un allié en la personne
du chef du Parti libéral du Canada, Michael Ignatieff, qui a indiqué qu'il
appuierait le projet de loi. Le critique du Parti libéral en matière de
commerce à la Chambre des communes, Scott Brison, a soutenu qu'il est plus
facile d'inciter un pays à respecter les droits humains lorsque des liens
économiques existent. Or, l'expérience dans le domaine démontre le contraire.
    Soyons clairs : il existe déjà des échanges commerciaux entre le Canada
et la Colombie. En 2008, le commerce bilatéral s'est élevé à 1,3 milliard de
dollars. En même temps, les déplacements forcés de milliers de personnes dans
les régions où les ressources naturelles sont particulièrement abondantes, de
même que les menaces, les enlèvements et l'assassinat de leaders sociaux,
syndicaux, de paysans et d'autochtones se sont poursuivis.
    "La ratification de l'ALECCO constituerait une légitimation du
gouvernement du président Alvaro Uribe Vélez" Affirme Fabian Leon,
porte-parole de la coalition.
    Nous estimons que la mise en oeuvre de l'ALECCO aurait des conséquences
désastreuses sur les conditions de travail, autant en Colombie qu'au Canada
allant à l'encontre des acquis sociaux. D'éventuels bénéfices économiques qui
résulteraient de l'Accord avantageraient principalement les compagnies
minières canadiennes sans que celles-ci ne soient soumises, en Colombie, aux
réglementations sociales et environnementales considérées comme étant
incontournables au Canada.
    "Les révélations sur les liens entre le gouvernement Uribe, les forces
militaires et les paramilitaires font les manchettes en Colombie chaque
semaine, les libéraux et les conservateurs décident de se boucher les oreilles
et de se fermer les yeux. C'est ce que l'on appelle de la complicité" affirme
la Coalition.
    "Les rapports d'Amnistie internationale, de Human Rights Watch, des
Nations Unies, incluant l'Organisation internationale du travail (OIT) et de
l'organisation des Etats américains ne manquent pas pour illustrer le bilan
désastreux du gouvernement Uribe" ajoute Michel Arseneault, Président de la
FTQ.
    Se joignant aux mobilisations des mouvements sociaux colombiens, la
Coalition SOS Colombie invite la population à participer à un rassemblement
devant le Parlement du Canada pour marquer son opposition à la ratification de
l'accord de libre-échange entre le Canada et la Colombie.


    Date : mercredi, 6 mai 2009
    Heure du rassemblement : de 12 h à 14 h
    Lieu : Colline parlementaire, à Ottawa

    Point de presse : 13 h 00

    -------------------------------------------------------------------------
    (1) SOS-COLOMBIE, est une coalition d'organisations : le Comité pour les
    droits humains en Amérique latine (CDHAL), Développement et Paix, Projet
    Accompagnement Solidarité Colombie (PASC), le Regroupement autonome des
    jeunes (RAJ) de Sherbrooke, Action Solidarité Colombie (ASOCOLOM), le
    Réseau québécois sur l'intégration continentale (RQIC), qui regroupe les
    centrales syndicales FTQ, CSN, CSQ et CSD, la majorité des syndicats
    indépendants tels que la Fédération interprofessionnelle de la santé du
    Québec (FIQ) et le Syndicat de professionnelles et professionnels du
    gouvernement du Québec (SPGQ), les groupes populaires et communautaires
    regroupés autour du Mouvement d'éducation populaire et d'action
    communautaire du Québec (MEPACQ), la Fédération des femmes du Québec
    (FFQ), la Ligue de droits et libertés, le Réseau québécois des groupes
    écologistes (RQGE), les fédérations étudiantes et plusieurs ONG tel que
    Alternatives et le CISO, regroupés dans l'Association québécoise des
    organismes de coopération internationale (AQOCI). Le RQIC est la
    composante québécoise de l'Alliance sociale continentale (ASC), la grande
    coalition du continent américain.
    (2) Droits humains, l'environnement et l'Accord de libre-échange avec la
    Colombie.
    <a href="http://cmte.parl.gc.ca/Content/HOC/committee/392/ciit/reports/rp3580301/ciitrp05/ciitrp05-f.pdf">http://cmte.parl.gc.ca/Content/HOC/committee/392/ciit/reports/rp3580301/c
iitrp05/ciitrp05-f.pdf</a>




Renseignements :

Renseignements: Leila Celis, (514) 966-8421; Fabian Leon, (514)
621-5906; Denise Gagnon, (514) 598-8985

Profil de l'entreprise

COALITION SOS COLOMBIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.