Investissements privés et publics : la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord sont les chefs de file de la croissance selon les perspectives 2009



    QUEBEC, le 19 juin /CNW Telbec/ - Selon les perspectives 2009, les
régions de la Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord auront les taux
de croissance annuels des dépenses en immobilisation les plus élevés, avec une
croissance prévue de 17,7 % et 10,8 % respectivement. Ces régions font partie
du groupe des neuf régions administratives qui font mieux que la stagnation
observée à l'échelle québécoise. A ces deux régions s'ajoutent la Mauricie, le
Centre-du-Québec, le Bas-Saint-Laurent, l'Outaouais, Montréal, le
Nord-du-Québec et la Montérégie. Pour leur part, la Capitale-Nationale et les
Laurentides font du surplace.
    La région de l'Abitibi-Témiscamingue est celle où la décroissance prévue
des dépenses en immobilisation est la plus marquée (17,1 %), attribuable à
l'année exceptionnelle selon les données provisoires du secteur de
l'extraction minière en 2008. Si on compare 2009 à 2007, on observe une
croissance de 18,4 %. On anticipe que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean
subira une baisse de 15,0 %, due à la forte baisse des investissements dans le
secteur des services publics.

    Les investissements des industries productrices de biens sont plus
    volatils que ceux des industries productrices de services

    Les variations annuelles des dépenses en immobilisation des industries
productrices de biens sont plus prononcées que dans les industries
productrices de services. Elles oscillent entre une croissance de 111,2 %
(Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine) et une décroissance de 42,4 %
(Saguenay-Lac-Saint-Jean). Montréal tire bien son épingle du jeu, avec une
croissance anticipée de 31,0 %, grâce à la bonne performance du secteur de la
fabrication (42,5 %). En ce qui a trait aux industries productrices de
services, les variations prévues vont d'une croissance de 20,9 % (Côte-Nord) à
une décroissance de 6,7 % (Laval).

    Le secteur du logement contribue à la hausse dans les régions ressources

    Le secteur du logement se porte mieux dans les régions ressources que
dans les régions centrales. On anticipe des augmentations de plus de 20,0 %
dans les régions de l'Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord, alors qu'on
anticipe des baisses dans les régions de Montréal (- 11,1 %), de l'Outaouais
(- 2,9 %) et de Lanaudière (- 1,5 %).

    La croissance du secteur public vient tempérer la baisse du secteur privé
    non résidentiel dans plusieurs régions

    La hausse prévue des dépenses en immobilisation des gouvernements,
notamment les travaux d'infrastructures routières et la construction de
barrages hydroélectriques, fait en sorte que la croissance du secteur public
est supérieure à celle du secteur privé dans 13 régions administratives. Au
Québec, l'augmentation des investissements du secteur public prévue est de
l'ordre de 11,2 %, ce qui portera à 32,6 % la part des dépenses totales en
immobilisation attribuables au secteur public en 2009.
    Les dépenses en immobilisation prévues du secteur privé non résidentiel
sont quant à elles à la baisse dans 13 des 17 régions, dont neuf sont en
baisse de plus de 10,0 %. La région du Centre-du-Québec est stable, alors que
les trois autres régions (Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine,
Saguenay-Lac-Saint-Jean et Montréal) entrevoient une hausse selon les
perspectives 2009.

    -------------------------------------------------------------------------
    L'Institut de la statistique du Québec célèbre en 2009 ses dix ans
    d'existence, déjà 10 ans. A titre de coordonnateur statistique pour le
    Québec, l'Institut produit, analyse et diffuse des informations
    statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects
    de la société québécoise. La pertinence de ses travaux en fait un allié
    stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître
    davantage sur le Québec.

    
    Sources :    Jean-François Fortin
                 Economiste
                 Tél. : 418 691-2411, poste 3175

                 Sylvain Carrier
                 Conseiller en communication
                 Tél. : 418 691-2403, poste 3329
                 Cellulaire : 418 655-2411

                 Institut de la statistique du Québec

                 Centre d'information et de documentation
                 Tél. : 418 691-2401
                 ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
                 et aux Etats-Unis)

                 Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
    
    -%SU: INF,TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Jean-François Fortin, Economiste, (418) 691-2411, poste
3175; Sylvain Carrier, Conseiller en communication, (418) 691-2403, poste
3329, Cellulaire: (418) 655-2411; Institut de la statistique du Québec, Centre
d'information et de documentation, (418) 691-2401, 1-800-463-4090 (sans frais
d'appel au Canada et aux Etats-Unis); www.stat.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.