Investir dans la prochaine génération de chercheurs... et de batteries vertes



    MONTREAL, le 27 avr. /CNW Telbec/ - Le succès commercial d'une recherche
débutée dans un contexte universitaire propulse aujourd'hui une 2e génération
de chercheurs à l'Université de Montréal. De concert avec le Conseil de
recherche en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG), la compagnie
Phostech Lithium a choisi d'investir dans la recherche universitaire en
finançant une nouvelle chaire de recherche en stockage et conversion d'énergie
à l'UdeM. L'entreprise et le CRSNG ont versé chacun un million de dollars pour
la création de cette chaire.
    Dirigée par le professeur Dean MacNeil, la Chaire de recherche
industrielle CRSNG Phostech Lithium en stockage et conversion d'énergie a été
inaugurée aujourd'hui en présence de la présidente du CRSNG, Mme Suzanne
Fortier, du vice-recteur à la recherche de l'Université de Montréal, M. Joseph
Hubert, et du président de Phostech Lithium, M. Michel Gauthier.

    Un jeune chercheur prometteur

    Dean MacNeil, âgé de 33 ans, détient un doctorat de l'Université
Dalhousie, en Nouvelle-Ecosse et a effectué un stage postdoctoral à
l'Université de Toronto. C'est au département de génie électrique et
informatique de cette université qu'il a travaillé à améliorer l'efficacité de
piles photovoltaiques infrarouges, en utilisant des nanocristaux colloidaux.
Il a été recruté par l'UdeM pour devenir titulaire de la Chaire de recherche
industrielle CRSNG Phostech Lithium en stockage et conversion d'énergie.

    Une compagnie aux racines universitaires

    Phostech Lithium est une compagnie québécoise née de recherches menées à
l'Université de Montréal qui produit - et qui a commercialisé - le phosphate
de fer lithié (LiFePO4), un matériau utilisé dans les nouvelles générations
d'accumulateurs au lithium qui se retrouvent, notamment, dans plusieurs
voitures hybrides et électriques actuellement sur le marché, surtout en Europe
et en Asie.

    Une batterie verte pour des voitures vertes

    "Les batteries actuelles, faites d'oxyde de cobalt ou encore de nickel,
même si elles offrent une bonne performance, ont le défaut de s'appuyer sur
des éléments chimiques rares et polluants. La technologie développée chez
Phostech Lithium, le LiFePO4, élimine ces désavantages, explique Dean MacNeil.
Nous parlons aussi d'une batterie vraiment plus stable et sécuritaire. De
plus, elle se recharge beaucoup plus rapidement que les batteries de la
génération précédente."
    L'un des objectif de la Chaire sera d'approfondir la compréhension
fondamentale du phosphate de fer lithié (LiFePO4) afin de connaître les
conditions sous lesquelles il est possible de produire des matériaux
sécuritaires de grande capacité en utilisant la méthode la plus viable à
l'échelle commerciale. "Notre équipe de recherche étudiera aussi d'autres
matériaux à base de phosphates, comme le LiMPO4 (M= Mn, Ni ou Co), pour tenter
d'obtenir de plus grandes différences de potentiel que celles disponibles avec
le LiFePO4, souligne le professeur MacNeil. Plus concrètement, nous espérons
que nos recherches fassent en sorte que la voiture électrique devienne une
option viable pour le plus grand nombre d'automobilistes dans un avenir le
plus rapproché possible, qu'on passe enfin du rêve à la réalité."

    Un produit écologique made in Québec

    "La batterie produite avec le phosphate de fer lithié que nous fabriquons
est une batterie révolutionnaire, en ce sens qu'elle est faite de matériaux
abondants dans la croute terrestre, non toxiques et qu'on pourra produire à un
prix peu élevé, explique Michel Gauthier, chercheur invité au Département de
chimie de l'UdeM et co-fondateur et président de Phostech Lithium.
Eventuellement, cette batterie pourrait rendre la voiture électrique très
intéressante sur le plan de la rentabilité. L'investissement dans cette chaire
de recherche nous est apparu chez Phostech comme un geste tout naturel qui
nous permettra de continuer à demeurer à la fine pointe de la technologie."
    Les véhicules 100 % électriques utilisant une batterie contenant le
LiFePO4 de Phostech peuvent surprendre par leurs caractéristiques très...
différentes. D'un côté, nous retrouvons la Microcar M.GO electric (France),
légère, compacte, avec une autonomie comprise entre 80 et 140 km et
rechargeable à 100 % en moins de 4 heures. Elle sera commercialisée en Europe
au cours de 2009.
    De l'autre, la voiture de luxe HST Shelby Cobra (Etats-Unis), d'une
puissance de 400 chevaux et d'une autonomie de 100 à 180 km, capable de passer
de 0 à 100 km/h en 3,2 secondes. Sa mise en marché doit aussi se faire au
cours de l'année 2009.

    Une chaire industrielle, mais libre

    Bien qu'étant une chaire industrielle, toute latitude est laissée au
professeur MacNeil et à son équipe d'orienter leurs recherches vers toute
autre forme de stockage d'énergie autres que le phosphate de fer lithié. "Nous
sommes vivement intéressés aux matériaux de conversion et comptons développer
un programme lié au stockage d'hydrogène ou de piles photovoltaiques", de
préciser Dean MacNeil.
    Le vice-recteur à la recherche de l'Université de Montréal, Joseph
Hubert, se réjouit des impacts positifs de cette alliance entre la recherche
universitaire, le CRSNG et une entreprise comme Phostech qui vise à développer
des produits écologiques : "En plus de contribuer à la formation de chercheurs
qualifiés dans notre université, cette nouvelle chaire va permettre au Québec
et au Canada de demeurer des chefs de file dans le domaine de stockage
d'énergie et des solutions écologiques en matière de transport."
    "Au CRSNG, nous voulons faire du Canada un pays de découvreurs et
d'innovateurs, a souligné Mme Suzanne Fortier, présidente du Conseil de
recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Le Programme de
professeurs-chercheurs industriels nous aide à réaliser cette vision. M.
MacNeil mérite de faire partie de ce groupe prestigieux. Il a fait preuve d'un
grand esprit de leadership. Il a établi et cultivé des liens solides avec le
secteur industriel. Il a prouvé qu'il peut résoudre des problèmes et il a
accompli tout cela très tôt dans sa carrière de chercheur."




Renseignements :

Renseignements: Julie Gazaille, Attachée de presse, Université de
Montréal, (514) 343-6796, j.cordeau-gazaille@umontreal.ca; Michel Gauthier,
Président, Phostech Lithium inc., (450) 653-1810,
Michel.Gauthier@phostechlithium.com

Profil de l'entreprise

Université de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.