Intercâble ICH inc. annonce ses résultats pour l'exercice 2008



    Symbole boursier : ICH

    MONTREAL, le 28 mai /CNW Telbec/ - Intercâble ICH inc. (Intercâble), une
société de télécommunications canadienne qui recherche les occasions
d'affaires dans le secteur des télécommunications à large bande sur le marché
international, a annoncé aujourd'hui ses résultats pour l'exercice financier
terminé le 31 décembre 2008. Les états financiers sont disponibles sur le site
www.sedar.com.

    
    Points saillants financiers de l'exercice 2008:

    - Produits d'exploitation de 53 387 $, comparativement à 0 $ pour
      l'exercice 2007;
    - Perte d'exploitation avant amortissement de 5 179 926 $,
      comparativement à 1 175 494 $ pour l'exercice 2007;
    - Perte nette de 9 012 700 $, ou 0,36 $ par action, comparativement à
      832 842 $, ou 0,04 $ par action pour l'exercice 2007;
    - Nouveaux investissements en capital totalisant plus de 13 millions $
      pour la construction du réseau très haut débit à l'île de la Réunion;
    - Obtention de prêts-relais de 3 millions d'euros (5.1 millions $);
    - Conclusion d'un financement par dette pouvant atteindre 13 millions
      d'euros (environ 20.8 millions $) subséquemment à la fin de l'exercice;

    Points saillants au niveau des opérations :

    - Lancement commercial des offres télévision, internet et téléphonie au
      deuxième trimestre de 2008 sous la marque de commerce "ZEOP";
    - Plus de 12 000 foyers câblés ou en cours de construction au 31 décembre
      2008;
    - 547 clients au 31 décembre 2008 et 285 en attente d'installation,
      représentant un taux de pénétration effectif de 19.5% sur le nombre de
      foyers raccordables;
    - Moyenne de 1.8 unités de service par client;
    - Redéploiement du réseau dans les secteurs aériens en attente d'une
      résolution du conflit avec France Télécom.
    

    Guy Laflamme, président et chef de la direction, a commenté : "2008 aura
été une année difficile pour Intercâble. Le déploiement du réseau à la Réunion
et le début des activités commerciales ont été ralentis par un conflit relié à
l'accès aux infrastructures souterraines de France Télécom et par les délais
pour l'obtention d'un financement à long terme. Nos équipes de réseau ont
démontré une grande flexibilité et une grande rapidité d'exécution pour revoir
la planification du réseau vers les secteurs aériens. Nous entrevoyons 2009
avec confiance alors que nous devrions être sur des assises financières plus
solides. Nous sommes confiants de pouvoir mener à terme le placement privé en
actions de 6 millions d'euros annoncé récemment".

    
                       EXTRAITS DU RAPPORT DE GESTION
                  DE L'EXERCICE TERMINE LE 31 DECEMBRE 2008
    -------------------------------------------------------------------------

    PORTEE DE L'ANALYSE DE LA SITUATION FINANCIERE

    Ce rapport doit se lire conjointement avec les états financiers de la
société et les notes complémentaires pour l'exercice terminé le 31 décembre
2008. Les états financiers consolidés ont été préparés conformément aux
principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR").

    RESULTATS D'EXPLOITATION ET FINANCIERS

    SOMMAIRE DES RESULTATS D'EXPLOITATION CONSOLIDES
    Exercices terminés les 31 décembre

    En $ canadien                                       2008           2007
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                           53 387              0
    Charges d'exploitation                         5 233 313      1 175 494
    Amortissement                                  3 955 790          2 029
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte d'exploitation                           9 135 716      1 177 523
    Charges financières                              429 775         56 086
    Produits d'intérêts                             (129 249)      (322 378)
    Gain de change                                  (423 542)       (78 389)
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte nette                                    9 012 700        832 842
    Déficit à la fin                              11 201 368      2 188 668

    Perte nette par action ordinaire et diluée          0,36 $         0,04 $
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les produits d'exploitation de la société se sont élevés à 53 387 $ pour
l'exercice 2008 et proviennent des revenus d'abonnement et d'installations
générés par les abonnés durant les trois derniers mois de l'exercice. Au 31
décembre 2008, la société comptait 547 clients raccordés à son réseau. Au
cours de 2007 et jusqu'au 30 septembre 2008, la société était considérée comme
étant en phase de démarrage aux fins du traitement des charges et des produits
de pré-exploitation. Elle a procédé essentiellement, durant cette période, à
la planification des opérations, à la conception et à la construction du
réseau de câblodistribution, à la mise en place des systèmes d'information, du
service à la clientèle, de la gestion des approvisionnements et des contrôles
de gestion, à la conclusion d'ententes de programmation télévisuelle et à la
préparation et au lancement des activités commerciales. En conséquence, la
société a capitalisé à titre de charges reportées certains frais de
pré-exploitation encourus jusqu'au 30 septembre 2008, dont les charges
directes, les coûts de redevances et de location d'infrastructures et autres
coûts récurrents de réseau, et les coûts inhérents à la mise en place des
activités commerciales et du service à la clientèle. Ces frais de
pré-exploitation ont totalisés 751 394 $ pour l'exercice 2007 et 2 692 658 $
pour l'exercice 2008. Ces montants ont été radiés au cours de l'exercice 2008
au titre d'amortissement des charges reportées.
    Les charges d'exploitation, incluant les charges directes, se sont
chiffrées à 5 233 313 $ pour l'exercice 2008 comparativement à 1 175 494 $
pour l'exercice 2007. Les charges directes, représentant les coûts directement
reliés à la prestation des services offerts aux clients, dont les redevances
de programmation télévisuelle et les coûts de location de capacité de
transmission outremer, se sont élevées à 774 638 $ en 2008 comparativement à 0
$ en 2007. Outre l'accroissement des charges directes, l'augmentation des
charges d'exploitation est principalement attribuable à l'augmentation des
charges salariales provenant de l'ajout de personnel dans les services de
vente, de marketing, du service à la clientèle, des finances et de
l'administration pour soutenir les opérations à la Réunion, et à
l'augmentation des honoraires professionnels reliés à la recherche de
financement et au conflit avec France Télécom. En outre, bien que les charges
d'exploitation pour l'exercice 2007 couvrent une période de 12 mois,
l'essentiel des opérations à la Réunion a débuté au cours du troisième
trimestre de 2007.
    La charge d'amortissement a augmenté à 3 955 790 $ pour l'exercice 2008
comparativement à 2 029 $ pour l'exercice 2007. Cette augmentation est
attribuable à la radiation en 2008 des frais de pré-exploitation reportés au
montant de 3 444 052 $, suite à l'adoption du chapitre 3064 de l'ICCA "Ecarts
d'acquisition et actifs incorporels", et à l'accroissement à hauteur de 516
019 $ de l'amortissement des immobilisations corporelles et des actifs
incorporels, contrebalancé par l'amortissement des crédits reportés de 6 310 $
constitué d'une aide gouvernementale sur certaines catégories
d'immobilisations. La société a commencé à amortir les immobilisations
corporelles et les actifs incorporels à la Réunion à partir d'octobre 2008
afin d'apparier la charge d'amortissement avec le début de la comptabilisation
des produits d'exploitation aux résultats de l'exercice.
    La perte d'exploitation est passée de 1 177 523 $ pour l'exercice 2007 à
9 135 716 $ pour l'exercice 2008. Cette hausse de 7 958 193 $ est
principalement imputable à l'augmentation des charges d'exploitation et des
charges d'amortissement.
    Les charges financières ont augmenté de 56 086 $ pour l'exercice 2007
pour atteindre 429 775 $ pour l'exercice 2008, reflétant entre autres les
intérêts versés de 65 226 $ sur la dette à long-terme découlant d'un contrat
de location-acquisition, les intérêts et frais d'émission de 272 039 $ versés
sur le prêt-relais contracté en 2008 et les intérêts chargés par un
fournisseur de matériels de réseau en vertu d'une entente de crédit de 14
mois.
    Les produits d'intérêts ont diminué de 322 378 $ pour l'exercice 2007 à
129 249 $ pour l'exercice 2008, reflétant l'utilisation progressive des
excédents de trésorerie au cours de l'exercice 2008. Le gain de change de 423
542 $ pour l'exercice 2008, comparativement à 78 389 $ pour l'exercice 2007,
découle de l'appréciation importante de l'euro par rapport au dollar canadien
entre le 31 décembre 2007 et le moment où la trésorerie et les équivalents de
trésorerie libellés en euros ont été transférés par la société-mère à la
filiale.
    La perte nette s'est élevée à 9 012 700 $ pour l'exercice 2008, soit 0,36
$ par action, comparativement à 832 842 $ pour l'exercice 2007, soit 0,04 $
par action. La société ne comptabilise pas l'avantage fiscal relié aux pertes
fiscales dans ses états financiers consolidés (voir la note 22 des états
financiers). Elle disposait au 31 décembre 2008 de pertes fiscales canadiennes
totalisant 2 401 000 $ au niveau fédéral et de 2 469 000 $ au niveau
provincial pouvant être utilisées contre le bénéfice imposable des années
futures jusqu'en 2028, et de pertes fiscales à la Réunion de 3 897 000 $ qui
peuvent être utilisées indéfiniment pour réduire le bénéfice imposable des
exercices futurs.

    FLUX DE TRESORERIE ET LIQUIDITES

    L'analyse sommaire des flux de trésorerie est présentée dans le tableau
suivant :
    

    FLUX DE TRESORERIE ET LIQUIDITES
    Exercices terminés les 31 décembre
    En $ canadien                                       2008           2007
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  (retraité)
    Activités d'exploitation
      Flux de trésorerie provenant de
       l'exploitation                             (5 039 558)      (531 335)
      Variation des éléments hors caisse liés
       à l'exploitation                              996 397        121 329
    -------------------------------------------------------------------------
                                                  (4 043 161)      (410 006)
    Activités d'investissement                   (15 837 155)    (6 789 957)
    Activités de financement                       6 870 208     19 862 816
    Incidence des écarts de taux de change
     sur la trésorerie et les équivalents
     de trésorerie                                   439 765       (446 279)
    -------------------------------------------------------------------------
    Variation nette de la trésorerie et des
     équivalents de trésorerie                   (12 570 343)    12 216 574
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
     au début                                     12 750 389        533 815
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
     à la fin                                        180 046     12 750 389
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Activités d'exploitation

    Pour l'exercice 2008, la société a généré des sorties de fonds liées à
l'exploitation de 5 039 558 $, comparativement à des sorties de fonds de 531
335 $ pour l'exercice 2007, principalement imputable à l'augmentation de la
perte nette de l'exercice 2008. En contrepartie, les variations des éléments
hors caisse du fonds de roulement liées à l'exploitation ont généré des
rentrées de fonds de 996 397 $ pour l'exercice 2008, comparativement à 121 329
$ pour l'exercice 2007, en raison principalement d'une augmentation importante
des créditeurs et charges à payer.

    Activités d'investissement

    Les activités d'investissement ont totalisé 15 837 155 $ pour l'exercice
2008, en hausse de 9 047 198 $ par rapport au montant de 6 789 957 $ de
l'exercice précédent. Cette augmentation s'explique essentiellement par les
facteurs suivants :

    
    - Une augmentation des investissements dans le réseau de
      câblodistribution avec environ 12 000 foyers construits ou en cours de
      construction (incluant ceux faisant l'objet du litige avec France
      Télécom), dont 4 257 raccordables, au 31 décembre 2008;
    - Une augmentation des frais de main d'oeuvre et des frais généraux
      capitalisés;
    - Une augmentation des achats de matériels et d'équipements de réseau en
      inventaire pour les déploiements futurs;
    - Une augmentation des investissements dans les véhicules et les
      équipements de construction;
    - Une augmentation des achats d'appareils résidentiels, dont des
      décodeurs et des modems câbles pour les clients existants et futurs;
    - Une augmentation des frais de logiciels et de licences reliés aux
      systèmes d'information et à la prestation de services aux abonnés;
    - L'augmentation des coûts de certaines immobilisations libellées en
      euros dû à l'appréciation de l'euro par rapport au dollar canadien en
      2008.
    

    Activités de financement

    Les flux de trésorerie nets, correspondant à la somme des sorties de
fonds liées aux activités d'exploitation et d'investissement, se sont chiffrés
à 19 880 316 $ pour l'exercice 2008 par rapport à 7 199 963 $ pour l'exercice
2007
    Les flux de trésorerie nets en 2008 ont été en partie financés par des
activités de financement totalisant 6 870 208 $, provenant principalement de
l'émission d'un prêt-relais de 4 680 900 $, des rentrées de fonds de 2 311 410
$ provenant de la variation des créditeurs et crédits reportés liés aux
immobilisations, contrebalancé par les remboursements de 122 102 $ sur la
dette à long-terme découlant d'un contrat de location-acquisition. Les
rentrées de fonds provenant des créditeurs et crédits reportés liés aux
immobilisations sont attribuables à l'augmentation des comptes fournisseurs,
notamment à la suite d'une entente de crédit-fournisseur de 14 mois intervenue
avec un fournisseur important de matériels de réseau. Le solde des flux de
trésorerie nets de 5 700 135 $ a été financé à même les fonds disponibles au
début de l'exercice.
    Au cours de l'exercice 2007, la société a procédé à un premier appel
public à l'épargne qui a généré un produit net des frais d'émissions de 18 898
422 $.
    L'utilisation nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie,
compte tenu des incidences des écarts de taux de change provenant de la
conversion des comptes de la filiale autonome, s'est établie à 12 570 343 $
pour l'exercice 2008, comparativement à une rentrée nette de fonds pour
l'exercice 2007 de 12 216 574 $.

    SITUATION FINANCIERE

    Retraitement des états financiers de 2007

    Afin de se conformer aux conventions comptables de la société, certains
postes de bilan de l'exercice terminé le 31 décembre 2007 ont faits l'objet
des retraitements suivants :

    
    i)   Les immobilisations corporelles ont augmenté de 730 471 $, et les
         charges reportées ont diminué d'un montant équivalent, pour refléter
         la capitalisation de certaines dépenses d'honoraires professionnels
         et de main d'oeuvre directement reliés à la conception et à la
         construction du réseau;
    ii)  Les actifs incorporels ont augmenté de 362 598 $, et les charges
         reportées ont diminué d'un montant équivalent, pour reclasser
         certains frais de licences reliés au service de téléphonie;
    iii) Le surplus d'apport a augmenté de 6 130 495 $, et le capital-actions
         a diminué d'un montant équivalent, afin de refléter la valeur des
         bons de souscription émis dans le cadre du premier appel public à
         l'épargne en avril 2007 et pour lesquels aucune valeur n'avait été
         attribuée.

    Analyse de la variation des éléments du bilan

    POINTS SAILLANTS DU BILAN
    En $ canadien                                       2008           2007
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                  (retraité)
    Trésorerie et équivalent de trésorerie           180 046     12 750 389
    Actif à court-terme                            1 882 452     13 591 769
    Immobilisations et actifs incorporels         22 157 099      7 108 876
    Charges reportées                                      -        751 394
    Total de l'actif                              24 039 551     21 452 039

    Endettement bancaire                           5 113 800              -
    Autre passif à court-terme                     6 308 808      1 967 639
    Dette à long-terme                             1 130 730      1 071 447
    Capital-actions                               14 143 029     14 143 029
    Autres éléments du résultat étendu cumulé      1 359 207       (446 279)
    Déficit                                      (11 201 368)    (2 188 668)
    Avoir des Actionnaires                        11 205 739     18 412 953
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les éléments d'actifs et de passif ont subis d'importantes variations au
cours de l'exercice 2008. L'actif à court terme, principalement constitué de
la trésorerie et des équivalents de trésorerie et des débiteurs, a diminué de
11 709 317 $ en 2008. La diminution de 12 570 343 $ de la trésorerie et des
équivalents de trésorerie est principalement liée aux activités d'exploitation
et d'investissement. L'augmentation de 1 124 270 $ des débiteurs est
essentiellement attribuable à l'augmentation des taxes sur la valeur ajoutée à
recouvrer. L'augmentation de 15 048 223 $ des immobilisations corporels et des
actifs incorporels s'explique principalement par la hausse des investissements
dans le réseau de câblodistribution et dans les équipements et les véhicules
requis pour sa construction, et par l'appréciation de l'euro par rapport au
dollar canadien. La diminution de 751 394 $ des charges reportées constituées
des frais de pré-exploitation encourues en 2007 provient de leur radiation en
2008. Le total de l'actif de la société au 31 décembre 2008 s'élevait à 24 039
551 $ alors qu'il était de 21 452 039 $ au 31 décembre 2007.
    Le fonds de roulement déficitaire de la société s'est accentué au 31
décembre 2008 pour atteindre 9 681 559 $. Le total du passif à court terme,
excluant la portion de la dette à long terme échéant à court terme, a augmenté
de 9 454 969 $, en grande partie en conséquence de l'augmentation de 5 113 800
$ de l'endettement bancaire et de l'augmentation de 4 304 434 $ des créditeurs
et charges à payer. L'endettement bancaire provient d'un prêt-relais conclu
auprès de Mauritius Commercial Bank Ltd ("MCB"), une banque affiliée à MCB
Equity Fund, actionnaire et initié de la société. La société a conclu une
entente de crédit de 14 mois avec un fournisseur important de composantes de
réseau et d'appareils résidentiels, portant intérêt aux taux LIBOR 6 mois plus
une marge de 4%, et remboursable par paiements mensuels égaux sur une période
de 12 mois. Le montant dû à ce fournisseur en vertu de cette entente au 31
décembre 2008 s'élève à 1 694 826 $. Dû à la situation précaire des liquidités
durant le quatrième trimestre de 2008, la société a également négocié des
ententes temporaires d'échelonnement des paiements avec certains fournisseurs.
Cette situation a été depuis améliorée à la suite d'un premier versement sur
le financement par dette conclu en avril 2009 (voir la section financement).
    La dette à long-terme de la société, représentant l'obligation découlant
d'un contrat de location-acquisition échéant en 2012, s'élevait à 1 130 730 $
au 31 décembre 2008, comparativement à 1 071 447 $ au 31 décembre 2007.
L'augmentation de 59 283 $ de la dette à long terme provient de l'effet
défavorable d'une appréciation de 18% de l'euro par rapport au dollar canadien
en 2008, contrebalancée par les remboursements mensuels du principal. Aucune
nouvelle dette à long-terme n'a été contractée au cours de l'exercice 2008.
L'augmentation de 268 836 $ des crédits reportés à long terme provient du
montant non amorti d'aide gouvernementale dont bénéficie la société sous la
forme d'une exonération et d'un recouvrement auprès de l'administration
fiscale à l'île de la Réunion de la taxe sur la valeur ajoutée à l'achat de
certaines catégories de matériels et d'équipements utilisés dans la
construction du réseau de câblodistribution. Le crédit reporté est amorti sur
la durée de vie moyenne estimative des équipements et matériels de réseau,
soit 10 ans.
    La diminution de 7 207 214 $ de l'avoir des actionnaires en 2008 résulte
de la perte nette de 9 012 700 $ constatée pour l'exercice 2008, partiellement
contrebalancée par une augmentation de 1 805 486 $ des autres éléments du
résultat étendu cumulé provenant du gain de change non réalisé à la suite de
l'appréciation de l'euro par rapport au dollar canadien sur la conversion de
l'investissement net dans la filiale étrangère autonome.

    L'effet des taux de change

    L'euro est la devise fonctionnelle principale des activités de la
société, définies comme étant le principal milieu économique dans lequel la
société génère des revenus et engage des dépenses. Par conséquent, la société
est exposée aux risques reliés à la fluctuation des taux de change,
principalement la fluctuation de la valeur de l'euro par rapport au dollar
canadien. Les montants d'actifs et de passifs libellés en euro de la filiale
étrangère autonome, Intercable Réunion S.A.S, ont été convertis en dollar
canadien en utilisant le taux de change en vigueur au 31 décembre 2008, soit
1,7046 $ l'euro, comparativement à 1,4449 $ l'euro au 31 décembre 2007. Le
taux de change moyen utilisé au cours de l'exercice 2008 pour convertir en
dollar canadien les produits et les charges de la filiale a été de 1,5603 $
l'euro, comparativement à 1,469 $ l'euro pour l'exercice 2007.
    Les gains et les pertes de change latents découlant de la conversion des
comptes de la filiale autonome sont exonérés de l'impôt et sont inclus dans
les autres éléments du résultat étendu cumulé présenté comme élément distinct
de l'avoir des actionnaires. Pour l'exercice 2008, la société a constaté un
gain de change non réalisé de 1 805 486 $ provenant de la conversion de
l'investissement net dans la filiale, attribuable à une appréciation d'environ
18% de l'euro par rapport au dollar canadien. Au 31 décembre 2008, le solde du
gain de change latent provenant de la conversion de l'investissement net de la
filiale s'établissait à 1 359 207 $, comparativement à une perte de change
latente de 446 279 $ au 31 décembre 2007. Afin de démontrer la sensibilité à
une variation du taux de change, une appréciation (dépréciation) de 5% de la
valeur de l'euro par rapport au dollar canadien au 31 décembre 2008, toutes
choses demeurant égales par ailleurs, aurait augmenté (diminué) les autres
éléments du résultat étendu d'environ 640 000 $.

    FINANCEMENT ET BESOINS DE TRESORERIE PREVISIONNELS

    Le 28 août 2008, la Société a conclu avec MCB un prêt-relais garanti de 3
millions d'euros (5,1 millions $) échéant le 31 octobre 2008, lui permettant
de poursuivre ses opérations et le déploiement de son réseau et de s'acquitter
de ses obligations à court-terme. Le prêt-relais porte intérêt au taux LIBOR 3
mois plus une marge variant entre 5 % et 7%, est garanti en premier rang par
l'ensemble des actifs de la société et doit être remboursé en priorité à même
les fonds levés dans le cadre du prochain financement. L'échéance du
prêt-relais a été successivement prolongée au 30 novembre 2008, au 31 janvier
2009 et au 30 juin 2009. Au 31 décembre 2008, la totalité du montant
disponible du prêt-relais avait été prélevé.
    Le 16 octobre 2008, la société a déposé un prospectus provisoire pour une
nouvelle émission d'unités, composée de débentures subordonnées et de bons de
souscription d'actions ordinaires, auprès des autorités réglementaires de la
Colombie-Britannique, de l'Alberta, de l'Ontario et du Québec. Sur fonds de
crise financière secouant les marchés des capitaux, la société n'a pas réussi
à mener à bien cette émission.
    Le 31 décembre 2008, la Société a conclu avec MCB un prêt-relais garanti
additionnel de 1 million d'euros (approximativement 1,7 Millions $) échéant le
28 février 2009 et assujetti sensiblement aux mêmes conditions que le
prêt-relais initial de 3 millions d'euros, majoré d'une garantie corporative
de deux des actionnaires et initiés de la société. L'échéance du prêt-relais
additionnel a été subséquemment prolongée au 30 juin 2009. Aucun montant
n'avait été prélevé sur ce prêt-relais au 31 décembre 2008.

    Financements conclus subséquemment à la fin de l'exercice

    Le 3 mars 2009, la société a obtenu un prêt-relais additionnel de 500 000
euros (approximativement 800 000 $) échéant le 31 mai 2009, subséquemment
prolongé au 30 juin 2009, et assujetti sensiblement aux mêmes conditions que
le prêt-relais de 1 million d'euros conclu le 31 décembre 2008.
    Le 29 avril 2009, la société a conclu, par l'entremise de sa filiale en
propriété exclusive nouvellement créée, Intercable Africa Ltd., une facilité
de crédit d'un montant pouvant atteindre 13 millions d'euros
(approximativement 20,8 millions $) avec un groupe de prêteurs comprenant Absa
Bank Ltd (par leur division Absa Capital) et MCB. La facilité de crédit vient
à échéance dans 6 ans à partir du premier versement, porte intérêt au taux
LIBOR 6 mois plus 7% payable semestriellement, et est garantie en premier rang
par la totalité des actions de ICA détenues par la Société et par l'ensemble
des actifs des filiales de la Société. Les versements en vertu de la facilité
de crédit seront déboursés par tranches de 6 millions, 4 millions et 3
millions d'euros en avril, juillet et octobre 2009 respectivement sous réserve
de l'atteinte de certains engagements financiers et opérationnels. La Société
a rencontré toutes les conditions sous-jacentes au premier versement de 6
millions d'euros qui a eu lieu le 29 avril 2009, et dont une partie a été
utilisée pour rembourser une portion de l'endettement bancaire. Des
remboursements anticipés peuvent être effectués sous réserve d'une pénalité
égale à 2% du montant de la facilité majorée des coûts de rupture, le cas
échéant. La facilité de crédit prévoit des cas de remboursements anticipés
obligatoires advenant certaines circonstances, incluant la non-réalisation
d'un placement privé par actions avant le 31 mai 2009, et est assujettie au
paiement, lors du remboursement final, d'un frais à hauteur de 5,25% du
montant de la facilité payable sous la forme d'actions de ICA à être émises à
une valeur réputée de 17,035 euros par action, soit l'équivalent de 0,35 $ par
action ordinaire d'Intercâble ICH Inc. pour obtenir le même pourcentage de
dilution. Les termes de ce placement privé envisagé sont décrits plus loin. La
facilité contient certaines clauses restrictives notamment en ce qui concerne
les activités de la Société et les financements futurs.
    Le premier versement sur la facilité de crédit a permis à la société de
rembourser plusieurs comptes échus auprès de fournisseurs et d'initier
certaines commandes de pièces et de matériels de réseau en vue des
déploiements futurs.
    Le 5 février 2009, la société a créé une filiale en propriété exclusive,
Intercâble Africa Ltd ("ICA"), une société privée à capital limité située à
l'Ile Maurice, afin de faciliter le financement effectué par dette et le
placement privé envisagé en actions. Le 19 mars 2009, toutes les actions que
détenait Intercâble ICH Inc.("ICH") dans ICR ont fait l'objet d'une convention
de transfert libre d'impôt en vertu de laquelle ICA a acquis de ICH toutes les
actions du capital social de ICR en échange d'une participation de 100% de ICH
dans le capital de ICA. A la suite du transfert, ICR est devenue une filiale
en propriété exclusive de ICA, elle-même une filiale en propriété exclusive de
ICH. Cette transaction n'affectera pas les normes de consolidation de la
société, notamment à l'égard de la conversion des devises d'une filiale
étrangère autonome. La création d'ICA vise également à explorer, dans le
futur, d'éventuelles opportunités d'investissement de réseaux de
télécommunications à large bande sur le continent africain.

    Financement envisagé, besoins de trésorerie et continuité d'exploitation

    La société envisage un placement privé de 6 millions d'euros
(approximativement 9,6 millions $) sous la forme de souscriptions à des
actions ordinaires d'Intercâble ICH à un prix de 0,35 $ par action et à des
actions de ICA à un prix de 17,035 euros par action équivalent à 0,35 $ par
action d'Intercâble ICH Inc. Un bon de souscription serait également émis pour
chaque action souscrite au niveau d'Intercâble ICH Inc. à un prix d'exercice
de 1,50 $ par action et dont l'échéance serait le 4 avril 2010. Des
actionnaires et initiés actuels de la société participeraient au financement.
Ce financement est sujet à des conditions de clôture usuelles, dont
l'obtention des autorisations appropriées des parties concernées ainsi qu'à
l'approbation des organismes réglementaires. Il n'y a aucune garantie que la
société sera en mesure de finaliser ce placement privé selon les termes et
échéances décrits ci-dessus ou autrement.
    Pour atteindre les objectifs opérationnels de 2009 et rembourser le
prêt-relais conformément à l'entente de la facilité de crédit, la direction de
la société estime qu'elle devra avoir accès à des sources de financement
totalisant entre 20 et 24 millions d'euros (32 et 40 millions $) pour
l'exercice 2009. La conclusion en avril 2009 d'un financement par dette
conditionnel de 13 millions d'euros ainsi que le placement privé en actions
envisagé de 6 millions d'euros permettrait de financer la majorité des besoins
de trésorerie pour l'exercice 2009. D'importants investissements en capital
seront requis afin de poursuivre le déploiement du réseau au-delà de 2009 et
de financer les pertes anticipées d'exploitation jusqu'à l'atteinte d'une
masse critique d'abonnés permettant de générer des flux nets de trésorerie
positifs. Selon les projections financières de la société, les besoins de
fonds additionnels requis pour atteindre un bénéfice avant intérêts, impôts et
amortissements positif sont estimés entre 17 et 20 millions d'euros (26 et 32
millions $). Les hypothèses sur lesquelles les projections reposent peuvent
toutefois différer de la réalité. La direction de la société compte travailler
étroitement avec ses actionnaires et partenaires actuels afin de faire de la
recherche de nouveaux financements une priorité pour 2009. Il n'y a aucune
garantie que la société puisse mener à bien de tels financements.
    En conséquence, la poursuite des activités de la Société dépend de sa
capacité à obtenir des sources additionnelles de financement en 2009 et
l'appui continu de ses actionnaires et de ses fournisseurs. Les états
financiers consolidés ont été préparés sur la base de la continuité
d'exploitation selon laquelle la Société sera en mesure de réaliser ses actifs
et de s'acquitter de ses obligations et engagements dans le cours normal de
ses activités. Les états financiers n'ont pas subi les redressements au niveau
de la valeur des actifs et des passifs qui seraient nécessaires si la Société
ne parvenait pas à obtenir le financement nécessaire à la poursuite de ses
activités.

    RESULTATS DES QUATRIEMES TRIMESTRES DE 2008 ET DE 2007

    La perte nette pour le quatrième trimestre de 2008 s'est élevée à 6 755
518 $, soit 0,27 $ par action, comparativement à 659 497 $, soit 0,03 $ par
action pour la période correspondante de l'exercice précédent. L'augmentation
de la perte nette est principalement imputable aux facteurs suivants :

    
    a) La société était en phase de démarrage en 2007 et capitalisait les
       frais de pré-exploitation à titre de charges reportées;
    b) Les résultats du quatrième trimestre ont été affectés par la radiation
       des frais de pré-exploitation reportés de 2007 et de 2008 totalisant
       3 444 052 $;
    c) La présence de charges fixes supérieures au quatrième trimestre de
       2008 résultant de la prestation de services à quelques 500 clients,
       dont les coûts de location de capacité sur les réseaux de transmission
       outremer, les minimums garantis en vertu d'ententes avec certaines
       chaines de programmation, l'augmentation des charges salariales dû à
       un personnel accru et l'amortissement des immobilisations corporelles
       et des actifs incorporels;
    d) L'augmentation, au cours du quatrième trimestre de 2008, des
       honoraires professionnels reliés à la recherche de financement et au
       conflit avec France Télécom;
    

    Les activités d'exploitation ont généré des sorties de fonds liés à
l'exploitation de 3 004 908 $ au quatrième trimestre de 2008, comparativement
à des rentrées de fonds de 808 464 $ au quatrième trimestre de 2007. Cette
variation provient principalement de l'augmentation de la perte d'exploitation
avant amortissement subie au quatrième trimestre de 2008. Les activités
d'investissement se sont établies à 1 347 877 $ durant le quatrième trimestre
de 2008, une baisse par rapport aux investissements de 5 420 058 $ du même
trimestre de l'exercice précédent. Cette baisse est attribuable au fait qu'au
cours du dernier trimestre de 2007, des investissements importants ont été
effectués au niveau de la tête de réseau principal et pour l'achat de
véhicules, d'équipements lourds et de pièces de réseau en vue du début des
travaux de construction en février 2008. Par contre, durant le dernier
trimestre de 2008, la société a poursuivi de façon modérée le déploiement du
réseau compte tenu de la situation précaire des liquidités, en maximisant la
consommation des pièces et des matériels en inventaire et en retardant les
nouvelles commandes auprès des fournisseurs.
    Les flux de trésorerie nets négatifs se sont par conséquent élevés à 4
352 785 $ au quatrième trimestre de 2008 comparativement à 4 611 594 au cours
de la même période de l'exercice 2007.
    Au quatrième trimestre de 2008, les activités de financement ont générées
des fonds de 3 549 531 $, provenant d'une augmentation de 2 580 760 $ du
prêt-relais, d'une variation de 1 000 626 $ des créditeurs et crédits reportés
liés aux immobilisations corporelles, contrebalancé par des remboursements de
31 855 $ de la dette à long-terme. Aucune activité de financement n'a eu lieu
durant le quatrième trimestre de 2007.

    DECLARATIONS PROSPECTIVES

    A l'occasion, nous faisons des déclarations prospectives, au sens de
certaines lois sur les valeurs mobilières, y compris les règles d'exonération
de la Loi sur les valeurs mobilières (Ontario). Nous pouvons faire des
déclarations dans le présent document, dans d'autres documents déposés auprès
des organismes canadiens de règlementation, dans des rapports aux actionnaires
et dans d'autres communications.
    Ces déclarations prospectives comprennent, notamment des déclarations
relatives aux affaires et à la performance anticipée de la société. Les mots
"peuvent", "pourraient", "devraient", "perspectives", "croire", "projeter",
"estimer", "prévoir", "s'attendre à", "avoir l'intention", "objectif" et
l'emploi du conditionnel, ainsi que les mots et expressions semblables visent
à dénoter des déclarations prospectives.
    De part leur nature même, les déclarations prospectives comportent des
incertitudes et des risques intrinsèques, à la fois généraux et précis, qui
font en sorte qu'il est possible que les prédictions, prévisions, projections
et autres déclarations prospectives ne se matérialiseront pas.
    Nous mettons les lecteurs en garde contre le fait de se fier à ces
déclarations puisque les résultats réels pourraient différer sensiblement des
opinions, plans, prévisions, attentes, estimations et intentions exprimés dans
ces déclarations prospectives, en raison d'un certain nombre de facteurs
importants.

    A propos d'Intercâble

    Intercâble est une société de télécommunications canadienne qui recherche
les occasions d'affaires dans le secteur des télécommunications à large bande
sur le marché international. La stratégie commerciale d'Intercâble consiste à
privilégier les marchés qui sont mal desservis dans les secteurs des
télécommunications et du câble. Pour ce faire, Intercâble construit, au moyen
d'une technologie d'avant-garde, ses propres réseaux à large bande qu'elle
exploite afin d'offrir à peu de frais des services de câblodistribution, des
services Internet haute vitesse et des services de téléphonie de grande
qualité. La société cible les marchés i) dont le service de communication par
câble est inexistant ou restreint, ii) où il est possible d'installer des
câbles aériens et iii) qui jouissent d'un climat politique stable. La
direction est d'avis qu'à l'heure actuelle, c'est à l'Ile de la Réunion
qu'Intercâble pourrait connaître la croissance la plus importante.

    La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de
    réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la
    Bourse de croissance TSX) n'assument aucune responsabilité quant à la
    pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

    Ce communiqué de presse renferme certains énoncés prospectifs qui
comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir
que ces énoncés se révéleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et
les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés
par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans la notice
annuelle datée du 8 juillet 2008 et lors de dépôts par Intercâble auprès des
autorités réglementaires. Intercâble ne s'engage ni à mettre à jour
publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles
informations, d'événements futurs ou d'autres événements.




Renseignements :

Renseignements: veuillez consulter le site web d'Intercâble au
www.Intercable.ca ou contacter: Guy Laflamme, Président et chef de la
direction, (450) 582-7953, guylaflamme@Intercable.ca; Serge Dupuis,
Vice-président Finances, (514) 904-0163, sergedupuis@Intercable.ca

Profil de l'entreprise

INTERCABLE ICH INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.