Intégration des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage - Une entente qui profitera aux enseignantes et enseignants de la FAE et à tous leurs élèves

LAVAL, QC, le 31 mai 2011 /CNW Telbec/ - La FAE est fière de confirmer la conclusion d'une entente de principe avec le Comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones (CPNCF) dans l'épineux dossier des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA). Réunies aujourd'hui en Conseil fédératif de négociation, à Laval, les personnes déléguées de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) ont approuvé cette entente de principe qui sera maintenant soumise aux instances des syndicats affiliés à la FAE.

Une entente de principe dans les délais prévus

Précisons qu'à la suite de la négociation de l'ensemble de la convention collective en juin 2010, les parties avaient convenu de reporter à l'automne les discussions sur le dossier des EHDAA. La ministre de l'Éducation de l'époque souhaitait un vaste forum sur cette question. Celui-ci a été tenu le 25 octobre dernier par l'actuelle ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp. A cette occasion, la ministre avait fixé au 1er juin, la date butoir pour parvenir à une entente. Dès lors, d'intenses travaux ont débuté le 1er décembre 2010 pour se conclure, près de six mois plus tard, sur une entente de principe qui guidera la ministre Beauchamp dans l'élaboration des lignes directrices à être rendues publiques en prévision de la prochaine année scolaire.

Faits saillants de cette entente de principe

Même si le contenu détaillé de l'entente ne peut être dévoilé avant qu'il ne soit présenté aux instances démocratiques des neuf syndicats affiliés à la FAE lors d'assemblées générales qui se tiendront prochainement, on peut indiquer que plusieurs gains ont été réalisés. Des gains qui vont, bien sûr, aider à mieux soutenir les enseignantes et enseignants de la FAE, mais aussi qui vont profiter à tous leurs élèves. Parmi les faits saillants de ce cadre de règlement, notons :

  • l'introduction de balises à l'intégration visant à se doter de paramètres communs en ce qui concerne l'encadrement des EHDAA dans les groupes ordinaires;
  • l'ajout d'un montant de 26 M$ sur quatre ans, soit pour favoriser la mise en place de différents types de regroupements d'élèves, soit pour soutenir l'enseignante ou l'enseignant, soit pour pondérer certaines catégories d'élèves ou soit pour limiter l'intégration d'élèves HDAA à trois types différents dans la classe ordinaire;
  • l'ajout de 6,0 M$ sur quatre ans pour soutenir les enseignantes et enseignants dans le cadre du suivi des plans d'intervention, ce qui vient doubler les sommes déjà allouées en juin 2010;
  • la mise en place de classes pilotes de niveau préscolaire 4 ans à temps complet en milieux défavorisés;
  • l'obligation de tenir compte des besoins qui peuvent survenir en cours d'année;
  • la possibilité de reconnaître, dès la fin de la première année du primaire, qu'un élève puisse être en difficulté d'apprentissage;
  • un nouveau mécanisme de règlement des litiges.

La FAE a de nouveau démontré sa capacité à faire la différence

« Nous avons par cette entente de principe atteint la plupart des objectifs que nous nous étions fixés. Mieux soutenir les enseignantes et enseignants, améliorer l'offre de services pour les élèves, mieux encadrer l'intégration de façon à en diminuer l'impact sur la tâche des profs et sur les conditions d'apprentissage des élèves et développer une approche donnant plus de place à la prévention et à l'intervention précoce. Pour la FAE, il s'agissait là d'enjeux incontournables et prioritaires. Bien qu'il reste encore des améliorations à apporter à l'organisation des services en éducation, notamment quant à la réelle disponibilité des ressources professionnelles et de soutien, il y a tout lieu de se montrer satisfait de cette entente survenue. Encore une fois, la FAE a démontré sa capacité à faire la différence quant à l'amélioration des services à offrir en éducation et à l'amélioration des conditions de travail de ses membres », a déclaré le président de la FAE, Pierre St-Germain.

La FAE récolte aujourd'hui le fruit de ses efforts

La FAE peut affirmer avec fierté qu'elle récolte aujourd'hui le fruit de ses efforts après avoir respecté et défendu avec rigueur et insistance les revendications des enseignantes et enseignants en vue d'améliorer la manière d'organiser l'offre de services aux élèves HDAA et par conséquent la qualité des services offerts à tous les élèves.

« Une entente négociée, quelle qu'elle soit, est le fruit du travail des équipes de négociation et de la bonne foi des parties. À cet égard, je tiens à souligner l'excellent travail effectué par nos représentants négociateurs qui, au cours des derniers mois, ont soutenu avec rigueur et une grande ténacité nos demandes afin d'obtenir le meilleur pour nos membres et pour les élèves. Il nous apparaît important de faire mention du travail de la conciliatrice, Mme Lyse Tousignant, qui a contribué à rapprocher les parties. Je tiens également à souligner l'ouverture de la ministre Beauchamp à plusieurs de nos demandes, ce qui a eu pour effet de faciliter ce règlement. Je me dois aussi de saluer la collaboration du Conseil du trésor et de sa présidente, Madame Michelle Courchesne, pour l'ajout des sommes supplémentaires qui permettront l'application de mesures d'aide concrètes », a ajouté M. St-Germain.

La FAE a décidé de mettre fin à tous les moyens de pression qui avaient cours ou qui étaient prévus.

La FAE regroupe neuf syndicats de l'enseignement qui représentent quelque 32 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes ainsi que le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier.


SOURCE FEDERATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT (FAE)

Renseignements :

Source : Fédération autonome de l'enseignement
Renseignements :  Armand Dubois, conseiller aux communications
Téléphone : 514 666 7763, poste 296 - bureau
514 910-1754 - cellulaire

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT (FAE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.