Inspections éclair : Les chantiers de construction sont ciblés



    
    Le gouvernement McGuinty est déterminé à éliminer les blessures
    professionnelles
    

    TORONTO, le 25 févr. /CNW/ -

    NOUVELLES

    Le gouvernement de l'Ontario poursuit ses efforts visant à réduire les
blessures professionnelles en s'attaquant, en mars 2009, aux dangers associés
aux engins de chantier et à la manutention des matériaux sur les chantiers de
construction.
    Au cours des contrôles éclair, les inspecteurs accorderont une attention
particulière aux conditions dans le cadre desquelles les travailleuses et
travailleurs pourraient être heurtés, ou piégés et écrasés, par des engins en
mouvement ou des matériaux de construction mal fixés.
    Pour chaque déclaration de culpabilité, le tribunal peut imposer une
amende allant jusqu'à 500 000 $ à une entreprises condamnée en vertu de la Loi
sur la santé et la sécurité au travail
(http://webx.newswire.ca/click/?id=95f06b165487b9f). Les particuliers
s'exposent à une amende allant jusqu'à 25 000 $, jusqu'à douze mois
d'emprisonnement, ou aux deux peines à la fois.
    Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie
(http://www.labour.gov.on.ca/french/news/2008/08-63.html) provinciale Sécurité
au travail Ontario, annoncée en juin 2008. Le fait de garder un plus grand
nombre de travailleuse et travailleurs en sécurité se traduit par une
productivité accrue pour l'économie de l'Ontario et par une réduction du
fardeau imposé au système de soins de santé.

    CITATIONS

    "Il est inexcusable que des travailleuses et travailleurs de la
construction subissent des blessures en raison d'engins en mouvement ou du
déplacement de matériaux, a déclaré le ministre du Travail, M. Peter Fonseca
(http://www.labour.gov.on.ca/french/about/mn_bio.html). Le gouvernement de
l'Ontario et ses partenaires des milieux de travail sont déterminés à éliminer
toutes les blessures professionnelles, y compris celles reliées aux engins de
construction. Les travailleuses et travailleurs ont le droit de revenir chaque
jour sains et saufs à la maison au sein de leurs familles."

    FAITS EN BREF

    
    -   A la fin du programme d'exécution des règlements qui était en vigueur
        du 1er avril 2004 au 31 mars 2008, le taux annuel de blessures avec
        interruption de travail avait diminué de 20 pour 100.
    -   Sur la période de quatre ans allant de 2005 à 2008, les statistiques
        du ministère indiquent que 34 travailleuses et travailleurs de la
        construction ont été tués lorsqu'ils ont été heurtés ou écrasés par
        des engins de chantier (ou par des matériaux déplacés par ces
        engins).
    -   Durant 2006, 60 pour 100 des décès en construction étaient associés à
        de l'équipement lourd (y compris des électrocutions lorsque les
        engins entraient en contact avec les lignes électriques).
    -   Le gouvernement de l'Ontario emploie à temps plein 430 inspectrices
        et inspecteurs de la santé et sécurité au travail.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Renseignez-vous sur le nouveau plan de quatre ans de l'Ontario, Sécurité
au travail Ontario (http://www.labour.gov.on.ca/french/hs/sawo/index.html),
qui contribuera à renforcer la sécurité au travail.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                ontario.ca/travail-nouvelles
                                                        Available in English


                                                      DOCUMENT D'INFORMATION
                                                        Ministère du Travail

           INSPECTIONS ECLAIR AXEES SUR LA SECURITE DES ENGINS DE
                 CHANTIER ET DE LA MANUTENTION DE MATERIAUX

                                                          Le 25 février 2009
    

    Les inspecteurs du ministère du Travail chercheront à relever les dangers
reliés aux engins de chantier et à la manutention de matériaux de construction
lorsqu'ils feront, en mars, des inspections éclair sur les chantiers soumis
aux lois provinciales.
    L'intensification des contrôles s'inscrit dans la stratégie provinciale
Sécurité au travail Ontario
(http://www.labour.gov.on.ca/french/hs/sawo/index.html), lancée
(http://www.labour.gov.on.ca/french/news/2008/08-48.html) en juin 2008.
    L'équipement lourd utilisé sur les chantiers - et souvent les matériaux
de construction qui sont déplacés au moyen de cet équipement - continuent de
causer de graves blessures et même des décès sur les chantiers. Le
renversement d'appareils est aussi une cause importante des blessures et des
décès.
    Sur quatre ans, soit de 2005 à 2008, les données du ministère du Travail
indiquent que 34 travailleurs de la construction ont été tués, après avoir été
heurtés ou écrasés par des engins de chantier (ou des matériaux déplacés par
de tels engins).
    En 2006, 60 pour 100 des décès constatés sur des chantiers étaient
associés à de l'équipement lourd (dont des électrocutions lorsque des engins
ont touché à des lignes électriques).
    Une formation insuffisante, de mauvaises méthodes de travail et un
entretien insuffisant de l'équipement sont parmi les facteurs le plus
fréquemment cités.
    Les inspecteurs adopteront une approche de "tolérance zéro" relativement
aux infractions à la Loi sur la santé et la sécurité au travail
(http://webx.newswire.ca/click/?id=95f06b165487b9f) et aux règlements qui y
sont associés.

    CIBLES DES INSPECTIONS ECLAIR

    Pendant les inspections éclair, les inspecteurs du ministère du Travail
de l'Ontario se concentreront particulièrement sur les dangers reliés à
l'utilisation et au déplacement d'engins de chantier, ainsi qu'à la
manutention de matériaux de construction sur les chantiers.

    Les inspecteurs vont cibler :

    
    -   la qualité de la formation et de la supervision des personnes qui
        conduisent ou utilisent les engins de chantier;
    -   l'observation des modes d'emploi de l'équipement des fabricants;
    -   la présence et l'utilisation de dispositifs de protection contre le
        renversement des engins;
    -   la qualité de l'entretien du matériel, des engins, etc.;
    -   la distance entre les engins de chantier et des lignes électriques
        aériennes;
    -   la qualité des travaux d'étaiement associés aux travaux d'excavation;
    -   l'exposition des travailleurs à de l'oxyde de carbone;
    -   les méthodes employées pour manipuler les matériaux en toute
        sécurité;
    -   la protection des travailleuses et travailleurs contre le danger
        d'être heurtés par des engins de chantier ou des véhicules sur des
        voies de circulation.
    

    Les inspecteurs vont noter les infractions et discuter avec les parties
patronale et syndicale des problèmes qu'elles pourraient avoir relativement
aux travaux ou aux méthodes de travail.

    SECURITE AU TRAVAIL ONTARIO

    Les inspections éclair qui ciblent un secteur ou un danger en particulier
sont un outil important de la stratégie provinciale Sécurité au travail
Ontario (http://www.labour.gov.on.ca/french/hs/sawo/index.html). Il n'y a pas
de taux de blessures qu'on puisse considérer comme acceptables dans les lieux
de travail de l'Ontario.

    C'est pourquoi la stratégie Sécurité au travail Ontario vise :

    
    -   à renforcer la "culture" de la santé et de la sécurité au travail;
    -   à réduire le nombre de blessures et de maladies du travail;
    -   à alléger le fardeau qui pèse sur le système de soins de santé;
    -   à éviter des coûts pour les employeurs et la Commission de la
        sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du
        travail (http://www.wsib.on.ca/wsib/wsibsite.nsf/public/homepage)
        (CSPAAT);
    -   à égaliser les conditions de concurrence pour les employeurs qui
        observent les règlements.

    Le programme d'exécution des règlements, que le ministère du Travail a mis
en oeuvre du 1er avril 2004 au 31 mars 2008, a aidé à réduire chaque année le
nombre de blessures professionnelles en Ontario. Quand le programme a pris
fin, le nombre annuel de blessures entraînant une interruption de travail
avait chuté de 20 pour 100.
    Durant cette période, la main-d'oeuvre ontarienne avait évité quelque
50 000 blessures entraînant une interruption de travail, et les employeurs
avaient évité de payer environ cinq milliards de dollars en coûts directs et
indirects.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                ontario.ca/nouvelles-travail
                                                        Available in English
    





Renseignements :

Renseignements: Susan McConnell, Bureau du ministre, (416) 326-7710;
Jackie Rancourt, Direction des communications, (416) 326-1407

Profil de l'entreprise

Ministère du Travail de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.