Infractions répétées au projet pilote Uber - Le ministre Lessard doit mettre ses culottes et imposer des sanctions

QUÉBEC, le 25 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Martine Ouellet, porte-parole du Parti Québécois pour l'industrie du taxi, ainsi que Catherine Fournier, porte-parole en matière de protection des consommateurs, demandent au ministre des Transports, Laurent Lessard, de cesser d'être complaisant envers UberX et d'imposer le respect de l'entente, intervenue l'automne dernier, par l'application des sanctions prévues.

En effet, hier matin, alors que les citoyens de la grande région de Montréal composaient avec des conditions météorologiques exécrables, des rues transformées en patinoires et des services d'autobus paralysés, UberX en a profité pour multiplier ses tarifs habituels par quatre. Or, il s'agit d'une violation flagrante de l'entente régissant le projet pilote, qui limitait une telle augmentation des tarifs de base à une fois et demie, en cas de force majeure.

« Le ministre Lessard fait preuve d'une complaisance injustifiée envers UberX depuis son entrée en fonction. Non seulement a-t-il accepté de négocier avec une entreprise accusée de fraude fiscale mais, en plus, il a modifié la loi pour garantir l'aboutissement du projet pilote, notamment pour permettre à l'entreprise de court-circuiter tout le processus d'auditions devant la Commission des transports qui, autrement, aurait été pour elle un passage obligé. Le ministre doit se ressaisir et protéger les consommateurs contre les abus d'UberX », a déclaré Martine Ouellet.

« D'un côté, l'entente sur le projet pilote en prévoit la fin en cas de non-respect des conditions par UberX. De l'autre, les directives prévoient l'imposition d'amendes pour ces violations. Le ministre Lessard a donc tous les outils nécessaires pour intervenir et faire respecter la loi. Il doit sanctionner UberX pour ses infractions », a ajouté la porte-parole.

« Devant la multiplication des infractions au projet pilote, révélées dernièrement par les inspections du Bureau du taxi de Montréal, la moindre des choses serait que le ministre des Transports consacre enfin autant d'énergie à défendre la loi et les consommateurs qu'à accommoder Uber. Il est inacceptable qu'après les chauffeurs de taxi, les consommateurs fassent maintenant les frais des pratiques d'UberX, comme nous l'avons vu hier! », a conclu Catherine Fournier.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2017/25/c2494.html

Renseignements : Valérie Chamula, Attachée de presse, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.