Indexation des régimes de retraite: des retraités de toutes les régions ont fait sentir leur présence à l'Assemblée nationale



    QUEBEC, le 1er oct. /CNW Telbec/ - Alors que se tenait hier à Québec
l'audition des membres du Comité de travail sur l'évaluation du coût de
l'indexation des régimes de retraite, des retraités de toutes les régions du
Québec ont fait sentir leur présence à l'Assemblée nationale. En effet, malgré
l'exclusion des associations de retraités, les représentants des trois partis
ont confirmé leur intention de tenir une nouvelle consultation destinée à
l'ensemble des associations de retraités des secteurs public et parapublic.
Cette consultation aura notamment pour but de déterminer la part du surplus
accumulé dans la caisse du Régime de retraite des employés du gouvernement et
des organismes publics (RREGOP) qui appartient aux retraités et qui pourrait
donc servir à financer la correction de la désindexation réclamée par les
retraités.
    "Nous souhaitons tout d'abord remercier les parlementaires qui ont eu le
courage de poser certaines des questions que nous leur avions soumises malgré
notre exclusion des débats. Les parlementaires doivent maintenant s'entendre
entre eux et annoncer sans délai la date de la consultation élargie de
l'ensemble des associations de retraités de l'Etat qu'ils se sont engagés à
tenir. C'est uniquement en permettant une discussion franche et ouverte sur la
question que nous pourrons avancer dans ce débat", a déclaré Mme Madelaine
Michaud, présidente de l'AQRP, appuyée par les représentants de l'AQRP de
toutes les régions du Québec.
    Parmi les autres constats qui se dégagent des propos de M. Mario Fortin,
coprésident du Comité, lors de l'audition d'hier, mentionnons tout d'abord
qu'il a confirmé que les membres retraités siégeant au Comité et ayant refusé
d'en signer le rapport final ont manqué de soutien de la part du gouvernement
pour jouer adéquatement leur rôle. M. Fortin a également confirmé la justesse
de l'évaluation de la perte de pouvoir d'achat moyenne subie par les retraités
réalisée par l'AQRP. Enfin, M. Fortin a confirmé la possibilité d'aménagements
afin de rendre le financement de la correction de l'indexation compatible avec
les règles de la comptabilité gouvernementale.
    Selon les données regroupées par l'AQRP, les retraités de l'Etat ont
perdu environ 1,9 milliard de dollars en raison de la désindexation de leurs
régimes de retraite. Cette réalité touche environ 187 000 personnes ayant pris
leur retraite entre 1983 et 2006. Cela représente une moyenne d'environ
10 000 $ par personne retraitée.

    Les données par région sont les suivantes :

    - Abitibi-Témiscamingue : 3 033 retraités ont perdu 30 242 513 $
    - Bas-Saint-Laurent : 4 021 retraités ont perdu 40 100 569 $
    - Centre-du-Québec : 3 301 retraités ont perdu 32 915 884 $
    - Chaudière-Appalaches : 7 389 retraités ont perdu 73 684 796 $
    - Côte-Nord : 2 413 retraités ont perdu 24 060 342 $
    - Estrie : 6 032 retraités ont perdu 60 150 854 $
    - Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine : 1 726 retraités ont perdu 17 209 828 $
    - Lanaudière : 8 177 retraités ont perdu 81 537 824 $
    - Laurentides : 9 819 retraités ont perdu 97 912 224 $
    - Laval : 6 987 retraités ont perdu 69 674 739 $
    - Mauricie : 4 809 retraités ont perdu 47 953 598 $
    - Montérégie : 24 949 retraités ont perdu 248 790 616 $
    - Montréal : 69 820 retraités ont perdu 696 246 136 $
    - Outaouais : 12 047 retraités ont perdu 120 134 622 $
    - Québec : 17 895 retraités ont perdu 178 447 534 $
    - Saguenay-Lac-Saint-Jean : 5 043 retraités ont perdu 50 292 797 $

    Depuis 2006, les principales associations de retraités de l'Etat
réclament la correction immédiate de l'iniquité actuelle des régimes de
retraite des secteurs public et parapublic, afin que les personnes ayant
accompli des années de service entre 1982 et 1999 obtiennent, pour ces années
de service, le même niveau d'indexation que pour les années de service
accomplies depuis 2000, soit au moins 50 % de l'inflation. En effet, les
personnes ayant accompli des années de service entre 1982 et 1999 subissent,
pour ces années de service, une perte de pouvoir d'achat plus rapide et plus
importante que pour les années de service accomplies depuis 2000 par
l'ensemble des employés du gouvernement.

    Fondée en 1968 et comptant plus de 23 000 membres, l'Association
québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) est la
principale association indépendante représentant l'ensemble des retraités des
secteurs public et parapublic au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Mathieu Santerre, (418) 928-2608,
communication@aqrp.qc.ca; Source: AQRP


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.