Inauguration de la station piscicole de Baldwin-Coaticook : nouveau souffle pour l'opération renaissance et l'avenir du bar rayé dans le Saint-Laurent



    QUEBEC, le 9 juin /CNW Telbec/ - L'inauguration de la station piscicole
de Baldwin-Coaticook (la Station) donne aujourd'hui un nouveau souffle à
l'Opération Renaissance, un ambitieux projet de réintroduction du bar rayé
dans le fleuve Saint-Laurent. Lancée en 2001 par la Fédération québécoise des
chasseurs et pêcheurs et ses collaborateurs, l'Opération Renaissance a reçu
l'appui de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement qui, de 2003 à 2005,
a consenti 531 000 $ à ce projet.
    La Station comporte maintenant un bâtiment doté d'installations
spécialisées, entre autres, pour la production de bars rayés. Ces nouvelles
infrastructures permettront notamment d'atteindre l'objectif de production
annuelle de 50 000 fretins pour les ensemencements. Depuis ses débuts, le
projet a permis de mettre à l'eau plusieurs milliers de bars rayés de
différentes tailles dans le fleuve, auxquels ont été ajoutés, depuis juin
2006, plus de quatre millions de larves âgées de quelques jours. Ces poissons
sont tous issus de la Station, en Estrie.

    Le retour d'une population disparue

    Dès le début des années 1900, le bar rayé du Saint-Laurent a fait l'objet
d'une pêche commerciale et a été très prisé des pêcheurs sportifs. Des signes
de son déclin se sont manifestés au milieu des années 1950 et on estime que
l'espèce serait disparue vers le milieu des années 1960. Il s'agit de la seule
espèce de poisson ayant disparu du fleuve Saint-Laurent. Dans le but de
redonner au fleuve sa richesse d'autrefois, des études ont été réalisées afin
d'évaluer la possibilité d'y réimplanter le bar rayé. Selon les spécialistes,
le Saint-Laurent offre un habitat propice à sa réintroduction et les chances
sont bonnes pour qu'elle soit fructueuse.
    "La réintroduction de cette espèce devrait permettre un jour aux
collectivités de renouer avec la tradition de la pêche sportive de ce poisson
et de développer à nouveau un sentiment d'appartenance à l'égard d'un élément
culturel important dans les régions touchées", souligne Marie Ferdais, chef
Relations avec le milieu à la direction régionale Richelieu d'Hydro-Québec et
porte-parole de la Fondation Hydro-Québec pour l'environnement lors de
l'inauguration de la station piscicole.
    Pour le moment, le bar rayé demeure une espèce très fragile dont la pêche
est interdite. Tous les bars capturés accidentellement doivent donc être remis
à l'eau. Afin de sensibiliser les citoyens à la protection des populations de
bar rayé en voie de reconstitution et de permettre à la population de bien
identifier l'espèce, 12 000 affiches invitant les pêcheurs à la vigilance ont
été produites avec le concours du ministère des Ressources naturelles et de la
Faune et de Saint-Laurent Vision 2000, et installées sur certains sites
d'accès au fleuve.

    Plus que la promotion de la biodiversité

    En plus de sa portée biologique, le projet de réintroduction du bar rayé
dans le fleuve promeut l'importance de maintenir l'habitat fluvial en bonne
condition, fait connaître le potentiel de pêche sportive de ce cours d'eau et
unit des organismes et des communautés dans un même projet ayant trait à la
biodiversité.
    "L'Opération Renaissance participe donc non seulement à la restauration
de la richesse biologique de l'écosystème du Saint-Laurent, mais elle fait
également la promotion de la pêche récréative durable et contribue à susciter
le leadership communautaire, notamment en matière d'environnement, rappelle
Alain Cossette, directeur général de la Fédération québécoise des chasseurs et
pêcheurs C'est d'ailleurs ce qui a valu à notre grand projet le Prix national
de la pêche récréative au Canada le 5 mai dernier."

    La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs est un organisme sans
but lucratif, qui a vu le jour en 1946. Sa mission est de contribuer, dans le
respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la
perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles,
patrimoniales et sportives.

    La Fondation Hydro-Québec pour l'environnement soutient des organismes
qui oeuvrent concrètement à la protection, la restauration et la conservation
des milieux naturels et qui s'efforcent de sensibiliser les collectivités
locales aux enjeux environnementaux particuliers de leur milieu de vie. De
2001 à 2007, la Fondation a consacré quelque 6,5 millions de dollars à la
réalisation d'une centaine de projets mis en oeuvre dans toutes les régions
administratives du Québec. La valeur globale de ces projets est estimée à près
de 23 millions de dollars.




Renseignements :

Renseignements: Geneviève Clavet, Responsable des relations publiques,
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, (418) 626-6858,
1-888-LAFAUNE, Cell.: (418) 264-3480, genevieveclavet@fqf.qc.ca; Danielle
Lavoie, Attachée de presse, Fondation Hydro-Québec pour l'environnement, (514)
289-2211, #4854, lavoie.danielle.4@hydro.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.