Immigration au Québec - EFFORT BUDGETAIRE INSUFFISANT, SELECTION ET ACCUEIL A RABAIS



    QUEBEC, le 11 mai /CNW Telbec/ - "Le Québec ne se donne pas les moyens
nécessaires pour sélectionner et accueillir correctement tous les nouveaux
immigrants". C'est ce qu'a déclaré le député de Vachon et porte-parole de
l'opposition officielle en matière d'immigration et de communautés
culturelles, Camil Bouchard, au terme de l'étude des crédits du ministère de
l'Immigration et des Communautés culturelles qui a eu lieu la semaine
dernière.
    Le député note que le Québec a admis 45 264 immigrants en 2008, soit une
augmentation de seulement 0,01 % par rapport à 2007. Pourtant, la ministre
Yolande James vise une augmentation des admissions d'au moins 4,7 % pour 2009
et 14 % pour 2010, une opération irréaliste aux yeux du député Camil Bouchard.
"On se dirige carrément vers une opération d'admissions à rabais sur la seule
foi de production de formulaires sans avoir rencontré ces personnes. C'est
inquiétant", a-t-il indiqué.
    Les données du Ministère indiquent que seulement 33 % des personnes
arrivant au Québec sont rencontrées personnellement. "Pourquoi ne pas
accueillir convenablement tout notre monde? Ce serait si simple : il suffirait
de profiter de la remise de la carte d'assurance maladie et de s'assurer que
nos nouveaux citoyens soient en bonne voie d'intégration. Ce n'est pas sorcier
mais il faut y mettre le personnel requis plutôt que de se contenter de
laisser les nouveaux arrivants se débrouiller comme ils le peuvent", a affirmé
Camil Bouchard.
    Il reproche au gouvernement Charest de ne pas faire les efforts
budgétaires suffisants. "Sur un budget de 300 M$, le Québec investit à peine
66 M$. La balance, c'est le versement du gouvernement fédéral provenant de
l'Accord Québec-Ottawa sur l'immigration. Les besoins augmentent mais le
gouvernement libéral n'y consent pas les efforts budgétaires requis", constate
le député Bouchard.

    LE FEDERAL : UNE NUISANCE A L'EFFICACITE DU QUEBEC

    Interrogée par le porte-parole du Parti Québécois, la ministre James a
affirmé qu'elle devra suivre de près la cadence de traitement des dossiers à
Ottawa si elle veut atteindre ses cibles d'admissions. La machine fédérale est
enraillée et retarde les admissions, laissait clairement entendre Yolande
James. "La ministre James n'a pas voulu révéler l'ampleur des retards mais il
est clair que des problèmes majeurs sont causés par la gestion fédérale de
l'immigration. De toute évidence, le Québec aurait tout à gagner à gérer toute
son immigration", a conclu Camil Bouchard.
    -%SU: SOC
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.