Ils budgétent mais luttent tout de même pour s'en sortir: un sondage de RBC montre que les étudiants font des pieds et des mains pour joindre les deux bouts



    TORONTO, le 9 sept. /CNW/ - Selon le sondage d'opinion de RBC sur les
finances des étudiants, la plupart des étudiants de niveau postsecondaire
débutent l'année scolaire sachant qu'ils pourraient se retrouver à court
d'argent, mais ils sont nombreux à affirmer qu'ils s'en sortiront même s'ils
doivent, pour ce faire, rogner sur les dépenses comme la nourriture, les frais
de scolarité et les livres.
    Le sondage, mené par Ipsos Reid, a déterminé que durant la dernière année
scolaire, 60 pour cent des étudiants sondés ont éprouvé des difficultés
financières à un moment donné pendant l'année scolaire alors que 35 pour cent
d'entre eux ont déclaré avoir manqué d'argent durant toute l'année. C'est
peut-être ce qui attend les étudiants cette année également.
    Les étudiants dont le revenu était insuffisant ont dû faire d'importants
compromis pour s'en sortir. Plus de la moitié (56 pour cent) ont dit avoir
réduit leurs dépenses en nourriture alors que 23 pour cent ne se sont pas
procuré tous les livres dont ils avaient besoin pour leurs cours. Enfin,
12 pour cent des étudiants en difficulté ont payé leurs frais de scolarité en
retard.
    Tout de même, la grande majorité des répondants (79 pour cent) entament
la nouvelle année scolaire avec un budget en mains. Soixante-treize pour cent
d'entre eux déclarent avec confiance qu'ils le respecteront.
    "Etablir un budget pour ses études n'est pas vraiment un luxe de nos
jours - c'est une nécessité, et la plupart des étudiants l'ont compris,
affirme Kavita Joshi, directrice, Marché des étudiants, à RBC. Même avec les
meilleures intentions, toutefois, il peut être difficile de respecter ce
budget pendant toute l'année scolaire. Il se peut que l'on n'ait tout
simplement pas suffisamment d'argent pour couvrir ses dépenses de base. En
outre, les budgets ne fonctionnent pas toujours."

    
    Ils pensent savoir au départ où ira leur argent mais en réalité, ce n'est
    pas le cas
    

    Les étudiants sondés ont déclaré que l'an dernier, les dépenses liées aux
études - y compris les frais de scolarité, les livres et les frais connexes -
ont compté pour 36 pour cent de leurs dépenses totales pendant l'année
scolaire. La nourriture et le logement ont constitué un autre 36 pour cent de
leurs dépenses.
    Parmi les étudiants qui ont été incapables de respecter leur budget,
45 pour cent ont attribué cet échec à des dépenses imprévues. Treize pour cent
ont reconnu que leur budget n'était pas réaliste.

    Travailler et s'endetter

    Certes, certains étudiants rognent sur les dépenses pour s'en sortir,
mais la plupart travaillent pour couvrir leurs dépenses. Soixante-seize pour
cent ont affirmé travailler à temps partiel pendant leur études, et près de la
moitié (49 pour cent) des étudiants qui ont un emploi disent qu'ils sont
contraints de le faire pour s'en tirer avec leur budget.
    Même si de nombreux étudiants obtiennent des prêts pour payer leurs
études et leurs frais de subsistance, ces prêts ne suffisent pas toujours à
leur permettre d'éviter un endettement supplémentaire. En fait, le sondage a
également permis de découvrir que moins de la moitié (44 pour cent) des
étudiant qui fréquentent actuellement un établissement collégial ou une
université prévoient terminer leurs études sans dettes. Ces attentes
correspondent à l'expérience des récents diplômés. En effet, 54 pour cent
d'entre eux ont déclaré avoir terminé leurs études endettés même si une
importante majorité (84 pour cent) estimait que c'était important d'éviter
cette situation.

    Combattre les affres de la budgétisation

    Selon les résultats du sondage, près de la moitié des répondants (48 pour
cent) gèrent leurs finances eux-mêmes. Un autre 39 pour cent des étudiants
essaient de se débrouiller seuls mais demandent parfois l'aide de leurs
parents ou d'autres proches. Treize pour cent ont dit qu'ils se fiaient
surtout à l'aide de leurs parents et de leurs proches.
    "Si vous dépassez votre budget, ce n'est pas la fin du monde, affirme
madame Joshi. Alors, n'hésitez pas à téléphoner à la maison pour demander
conseil, et n'oubliez pas que votre banque peut aussi jouer un rôle important
pour vous aider à vous remettre sur la bonne voie. C'est la raison pour
laquelle nous incitons les étudiants à venir nous voir pour apprendre comment
établir un budget qui fonctionne, gérer l'endettement, et obtenir des outils
et des conseils permettant une saine gestion des finances pendant l'année
scolaire et même plusieurs années après la fin des études."
    Pour plus d'information, y compris des conseils à l'intention des
étudiants, veuillez visiter www.rbcbanqueroyale.com/etudiant/, la communauté
étudiante virtuelle maintenue par RBC à www.rbcp2p.com ou, pour les adeptes de
Facebook, notre page "RBC Bankbook" dans Facebook.

    Ces conclusions sont tirées du sondage de RBC mené par Ipsos Reid entre
le 6 et le 11 août 2008. Le sondage en ligne a été réalisé par l'intermédiaire
du site Ipsos i-Say, panel en ligne national d'Ipsos Reid, auprès de
1 167 Canadiens âgés de 18 à 35 ans qui fréquentent un établissement
d'enseignement postsecondaire ou qui viennent de terminer leurs études (au
cours des trois dernières années). Les résultats proviennent d'un échantillon
établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition
reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier
recensement. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont
considérés comme précis à +/- 3 points de pourcentage près, 19 fois sur 20.





Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources pour les médias: Raymond Chouinard,
RBC, Relations avec les médias, (514) 874-6556; Andrew McNeill, RBC, Relations
avec les médias, (416) 955-2737


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.