Illusion de 5 millions $ à Condition féminine Canada



    OTTAWA, le 8 mars /CNW Telbec/ - L'Alliance de la Fonction publique du
Canada (AFPC) qualifie d'illusion l'annonce que vient de faire le gouvernement
Harper à la veille de la Journée internationale de la femme.
    Le gouvernement a en effet annoncé que les 5 millions de dollars retirés
l'automne dernier à Condition féminine Canada (CFC) sont maintenant
"réinvestis" dans le Programme de promotion de la femme qui, à Condition
féminine Canada, finance les groupes de femmes. Il a même le culot de vouloir
faire passer la somme réinvestie comme une hausse de 42 % du budget du
Programme de promotion de la femme.
    "Certes, il y a lieu de se réjouir qu'une telle somme additionnelle serve
à financer des programmes pour les femmes, mais cela ne devrait pas grever les
fonds consentis à des groupes de femmes pour documenter les causes premières
de l'inégalité des femmes et pour proposer des solutions systémiques porteuses
de changements, déclare le président national de l'AFPC, John Gordon. On
continue à refuser à ces groupes le droit de recevoir des fonds du Programme
de promotion de la femme."
    Par ailleurs, le "réinvestissement" de 5 millions de dollars n'empêchera
pas la fermeture prévue de 12 des 16 bureaux régionaux de Condition féminine
Canada. Il ne permettra pas non plus à l'organisme de se procurer les
ressources dont il a besoin pour prendre l'initiative en matière d'égalité des
femmes. "Il est honteux que CFC n'aura toujours pas les ressources ou le
mandat pour assumer un rôle de leadership en matière d'égalité des femmes,
tant au sein de la fonction publique qu'à l'extérieur de celle-ci, déplore
Gordon. Le gouvernement actuel n'a absolument rien compris."
    "Le gouvernement Harper s'enorgueillit de son programme de
responsabilisation, mais il ne répond pas aux attentes pour ce qui est de
faire avancer et de promouvoir le dossier de l'égalité des femmes, affirme
pour sa part Robyn Benson, vice-présidente exécutive régionale - Prairies et
responsable élue de l'AFPC chargée du dossier des droits des femmes. Qui plus
est, le volet promotion de la participation politique des femmes a été retiré
du mandat de CFC et du Programme de promotion de la femme. Or, la
participation politique des femmes est essentielle à l'avancement de leur
égalité."
    Pas plus tard que la semaine dernière, le gouvernement du Canada, dans sa
déclaration devant la Commission de la condition de la femme des Nations
Unies, faisait état "des partenariats étroits avec les groupes de femmes, les
organisations non gouvernementales et les autres secteurs de la société." Il
reconnaissait en outre que "le secteur bénévole a joué un rôle crucial en
sensibilisant le public à la violence faite aux femmes et aux filles et en
luttant contre celle-ci." Or, ce même gouvernement a supprimé le financement
accordé aux organisations féminines qui ont fait un travail de sensibilisation
et ont documenté et fait la promotion de solutions pour mettre fin à la
violence contre les femmes et les filles.

    L'AFPC fait cause commune avec la Coalition spéciale pour l'égalité des
femmes ainsi que les femmes partout au pays qui veulent que Condition féminine
Canada ait du poids, dispose de ressources adéquates et fasse preuve de
leadership dans les dossiers ayant trait à l'égalité des femmes, et que le
Programme de promotion de la femme finance les groupes de femmes pour qu'elles
mènent des recherches et réclament des changements.




Renseignements :

Renseignements: Alain Cossette, Section des communications de l'AFPC,
(613) 560-4317, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.