Il faut empêcher la vente du constructeur du bras spatial canadien à un fabricant d'armes américain, affirme le président des TCA, Buzz Hargrove



    TORONTO, le 17 janv. /CNW/ - La vente d'une entreprise canadienne de
premier plan en matière de développement de satellites à une société
américaine qui fabrique des mines antipersonnel et d'autres armes contrevient
à la Convention d'Ottawa sur les mines antipersonnel que le Canada a signée en
1997, à l'instar de 121 autres gouvernements, affirme le président des TCA,
Buzz Hargrove.
    Le syndicat des TCA exhorte le gouvernement fédéral à empêcher cette
opération en se fondant sur la Convention d'Ottawa, qui interdit le transfert
de fonds publics dans une entreprise qui fabrique des mines antipersonnel. La
convention interdit l'exportation, la production, le stockage et l'emploi de
mines antipersonnel.
    "Il est inadmissible que l'entreprise qui a mis au point le bras
canadien, avec l'appui des contribuables du pays, soit vendue à une société
américaine responsable de la production et de la prolifération des mines
antipersonnel", soutient Buzz Hargrove. "Les dollars des contribuables
canadiens ne devraient pas être envoyés vers le sud à une société qui a bâti
sa fortune en produisant des armes utilisées pour mutiler et tuer."
    L'ancien ministre des Affaires étrangères, Lloyd Axworthy, a également
indiqué aujourd'hui qu'il croit que la vente va à l'encontre des dispositions
de la convention signée à Ottawa lorsqu'il était en poste. Le syndicat des
TCA, première ONG à appuyer la convention à cette époque, a fait don de
plusieurs millions de dollars pour financer des opérations de déminage à
l'échelle mondiale.
    MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (MDA) a annoncé dernièrement
qu'elle vendait sa division des activités liées aux missions spatiales et aux
satellites à Alliant Techsystems (ATK), aux Etats-Unis, pour 1,325 G$. MDA est
la société qui fabrique le bras spatial canadien.
    Le syndicat des TCA représente un petit groupe de travailleurs des
sections locales 112 et 673 des TCA qui construisent les bras robotisés et
d'autres robots manipulateurs et qui fournissent également du soutien en
matière de fabrication, de conception et d'administration à la division de
robotique spatiale de Brampton, en Ontario. La section locale 188 des TCA à
Montréal représente quelque 80 personnes qui travaillent pour la division des
satellites de MDA.





Renseignements :

Renseignements: Shannon Devine, communications, TCA, (416) 302-1699
(cell.); Maria Pinto, présidente, section locale 673, TCA, (416) 633-7301;
Roland Kiehne, président, section locale 112, TCA, (416) 801-1120 (cell.)

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.