IAB Canada publie son Etude annuelle portant sur l'évolution de l'utilisation des médias au Canada et lance son NOUVEL outil sur les dominantes médiatiques



    TORONTO, le 3 févr. /CNW/ - Le Bureau de la publicité interactive du
Canada (IAB) a présenté cette semaine son Etude annuelle portant sur
l'évolution de l'utilisation des médias au Canada, faisant salles combles
auprès des spécialistes du marketing réunis à Montréal et à Toronto.
    Cette étude, qui s'appuie sur des données recueillies dans les
principales études de recherche du Canada (PMB, NADbank, BBM RTS et comScore
Media Metrix), compare les changements survenus d'une année à l'autre dans
l'usage des médias par les hommes et les femmes, selon les différents groupes
d'âge, et selon qu'ils sont des consommateurs canadiens anglais ou français.
D'abord commandée en 2001, cette étude compte maintenant un total de huit
années de données, qui aideront les annonceurs à mieux comprendre à quel point
les habitudes médiatiques des consommateurs ont changé depuis l'an 2000.
"Cette présentation résume des milliers de faits et de chiffres en matière de
médias en une illustration simple de l'étonnante migration continue des
Canadiens vers les médias en ligne" a déclaré l'éminent chercheur Rob Young,
premier vice-président, Services de planification, PHD Canada, qui a préparé
cette étude pour IAB Canada.

    
    Cette étude démontre notamment les faits suivants :

    Temps :

    -   L'Internet occupe maintenant la troisième place, tout juste derrière
        la télévision et la radio, en termes de temps hebdomadaire total
        d'utilisation des médias par les adultes.
    -   Dans le Canada anglais, l'Internet a connu une croissance remarquable
        en ce qui concerne sa part du temps d'utilisation des médias entre
        2001 et 2007, passant de 14 % à 23 %. Au cours de cette même période,
        dans le Canada français cette donnée est passée de 11 % à 18 %.
    -   L'Internet est le média numéro un relativement au pourcentage de
        temps qui lui est consacré par semaine chez les 18-24 ans (40 %) et
        les 25-34 ans (33 %) au Canada anglais. Au Canada français,
        l'Internet se classe également au premier rang relativement au
        pourcentage de temps qui lui est alloué par les 18-24 ans et il
        s'approche rapidement des niveaux de la radio et de la télévision
        chez les 25-34 ans.

    Portée :

    -   L'Internet rejoint maintenant plus d'adultes chaque semaine que les
        magazines ou les journaux.
    -   Auprès des 18-24 ans et des 25-34 ans, l'Internet a une plus grande
        portée que la radio.
    -   L'Internet est à égalité avec la télévision quant à la portée
        hebdomadaire auprès des 18-24 ans.

    Pour accroître l'efficacité d'un même budget médias :

    -   L'Internet procure aux spécialistes du marketing une "image-miroir"
        des autres principaux médias en fonction du groupe d'âge.
    -   Cela s'avère particulièrement vrai lorsque l'on compare l'Internet à
        la télévision. Ainsi, en déplaçant une part du budget publicitaire
        alloué à la télévision vers l'Internet, on favorise l'équilibre du
        poids médias à travers l'ensemble des groupes d'âge.
    

    Bien que le groupe des 18-24 ans ne représente peut-être pas le marché
cible pour certains annonceurs aujourd'hui, l'étude d'IAB Canada démontre
qu'en vieillissant les Canadiens conservent leurs habitudes médiatiques.
Puisque les hauts niveaux d'usage d'Internet des jeunes actuellement âgés de
18 à 24 ans deviendront dans huit ans les hauts niveaux d'usage de l'ensemble
de la catégorie 25-34 ans, les annonceurs disposent d'une courte période de
temps pour apprendre comment utiliser les canaux de médias en ligne tels que
les vidéos et les médias sociaux pour obtenir des résultats pour leurs
marques.
    A titre de complément à l'Etude, IAB Canada lance également son NOUVEL
outil sur les dominantes médiatiques qui permet aux responsables des plans et
des achats médias qui sont abonnés à PMB, de consulter une description
explicite impressionnante de la façon dont les différentes combinaisons
d'utilisation d'Internet et de la télévision sont liées à l'utilisation des
produits et au pouvoir d'achat réels des consommateurs.
    Les annonceurs et les agences pourront être surpris d'apprendre que les
Impératifs Internet (des consommateurs qui utilisent abondamment Internet,
mais qui regardent peu la télévision), affichent les meilleurs résultats
relativement aux éléments suivants :

    
    -   Consommateurs qui dépensent chaque mois 1 500 $ et plus sur leurs
        cartes de crédit;
    -   Consommateurs qui possèdent un système informatique personnel de
        5 000 $ et plus;
    -   Consommateurs qui cotisent 10 000 $ et plus en REER chaque année;
    -   Consommateurs qui possèdent ou ont récemment acheté une voiture de
        50 000 $ et plus;
    -   Consommateurs qui ont dépensé 50 000 $ et plus pour l'amélioration de
        leur résidence au cours de la dernière année;
    -   Consommateurs qui ont souscrit une assurance-vie de 500 000 $ et
        plus;
    -   Consommateurs qui possèdent une résidence évaluée à 500 000 $ et
        plus;
    -   Consommateurs qui détiennent 500 000 $ et plus en titres et
        économies.
    

    "Le lien entre un grand usage d'Internet et un pouvoir d'achat accru
devient encore plus évident qu'une simple liste de faits, lorsqu'il est
présenté sous une forme graphique comme celle que procure le nouvel outil sur
les dominantes médiatiques d'IAB Canada", a déclaré Steve Rosenblum, directeur
de recherche d'IAB Canada. "Finalement, l'outil sur les dominantes médiatiques
démontre clairement et à maintes reprises, que parmi les consommateurs de
produits et services des catégories moyen et haut de gamme, la publicité
Internet doit impérativement faire partie du plan".
    Un sommaire des résultats de l'Etude portant sur l'évolution de
l'utilisation des médias au Canada d'IAB Canada (Total Canada, Focus On French
Canada) est disponible en ligne au www.iabcanada.com. Les rapports détaillés
de cette étude (qui portent sur l'ensemble du Canada et mettent également
l'accent sur le Canada français) sont accessibles seulement aux membres d'IAB
Canada.

    Le Bureau de la publicité interactive du Canada (www.iabcanada.com), à la
pointe des connaissances dans le domaine constitue une référence
incontournable de l'industrie de la publicité et du marketing interactifs du
Canada. L'IAB est également une association sans but lucratif dont le
membership est composé d'éditeurs, d'annonceurs, d'agences de publicité et de
services connexes à l'industrie du marketing interactif.





Renseignements :

Renseignements: Pour devenir membre d'IAB Canada ou obtenir de plus
amples renseignements, veuillez communiquer avec la personne suivante: Paula
Gignac, Présidente d'IAB Canada, www.iabcanada.com, (416) 598-3400 (poste.
26)

Profil de l'entreprise

Bureau de la publicité interactive du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.