Hôtel Delta de Trois-Rivières - La grève semble inévitable



    TROIS-RIVIERES, QC, le 2 mai /CNW Telbec/ - La grève semble inévitable à
l'hôtel Delta de Trois-Rivières où les négociations ont été rompues hier,
vendredi. Les quelque 80 employés syndiqués seront invités lundi par leur
comité de négociation à rejeter massivement les dernières offres patronales.
    Les syndiqués membres des TCA-Québec avaient accordé unanimement un
mandat de grève à leurs dirigeants le 22 avril dernier. Depuis, l'employeur
n'a démontré aucune ouverture à leurs revendications. Après les dernières
tentatives de négociation avortées, il est à prévoir qu'ils confirmeront tout
aussi fortement le mandat de déclencher la grève au moment opportun.
    "L'entêtement de l'employeur est illogique, de dire Daniel St-Louis,
représentant national des TCA et négociateur syndical dans ce dossier. L'hôtel
jouit d'un taux d'occupation stable et la célébration prochaine des fêtes
entourant le 375e anniversaire de la ville fera inévitablement monter
l'achalandage."
    Le directeur québécois des TCA, Jean-Pierre Fortin, qui participait à la
dernière séance de négociation, vendredi dénonce aussi l'intransigeance de
l'employeur du plus grand hôtel de Trois-Rivières : "Il prend prétexte de la
crise économique qui n'affecte pourtant pas ses affaires. Nous demandons
simplement qu'il s'aligne sur les dernières ententes de l'industrie hôtelière
conclues à Montréal depuis un an. Mais il bloque sur tout : salaires,
vacances, congés fériés et congés de maladie."
    M. St-Louis rappelle de son côté qu'en 2002, au plus fort de la crise qui
affectait l'industrie touristique après le 11 septembre 2001, des
augmentations de 3% et 4% étaient consenties dans le secteur hôtelier.
Aujourd'hui, le syndicat réclame une augmentation de 3%, conforme à ce qui a
été négociée récemment dans des hôtels comparables au Delta de Trois-Rivières.
    "L'employeur négocie au compte-goutte", déplore le négociateur syndical,
qui prévoit que les moyens de pressions des syndiqués vont s'intensifier parce
que, dit-il, "ils ne sont aucunement intéressés à négocier à rabais".
    Rappelons que le personnel de l'hôtel dessert également le centre des
congrès adjacent qui est une propriété de la ville de Trois-Rivières. La grève
paralyserait également le fonctionnement de ce centre névralgique.




Renseignements :

Renseignements: Daniel Saint-Louis, (514) 222-6838; André Leclerc, (514)
349-9864, solidaricom@yahoo.ca; Source: Syndicat national de l'automobile, de
l'aérospatiale, du transport et des autres travailleurs et travailleuses du
Canada (TCA-Québec-FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA-Québec)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.