Homophobie - Une politique nationale est essentielle



    MONTREAL, le 21 mai /CNW Telbec/ - Le bilan sur le suivi des
recommandations du rapport de consultation du groupe de travail mixte sur
l'homophobie, qui vient d'être rendu public, démontre que le Québec doit
adopter une politique nationale en ce sens, avec plan d'action concret, si
l'on veut véritablement enrayer cette forme de discrimination sociale. C'est
du moins l'avis de la secrétaire générale de la Confédération des syndicats
nationaux (CSN), Lise Poulin, dont l'organisme a participé aux travaux du
groupe de travail.
    "Nous espérons que la ministre de la Justice, Kathleen Weil, tiendra sa
promesse du 11 mai 2009, qui annonçait que son gouvernement allait adopter une
politique nationale contre l'homophobie d'ici la fin de l'année. En plus de
vouloir être consultés en la matière, nous croyons que la politique doit
s'accompagner d'un plan d'action qui aura un impact réel et provoquera des
changements d'attitude et de comportement", de faire remarquer Mme Poulin.
    En mars 2007, la Commission des droits de la personne et des droits de la
jeunesse déposait le rapport du groupe de travail intitulé De l'égalité
juridique à l'égalité sociale : Vers une stratégie nationale de lutte contre
l'homophobie qui proposait sept grandes recommandations. Ces dernières se sont
traduites, au cours des deux dernières années, par des gestes, des actions et
des programmes mis sur pied dans les ministères et les agences
gouvernementales.
    Or, le bilan rendu public aujourd'hui par la Commission démontre que
l'application de ces recommandations varie grandement d'un ministère à l'autre
et que beaucoup de travail reste à faire.
    "On entend dire que le problème de l'homophobie est aujourd'hui réglé au
Québec puisque les gaies et les lesbiennes ont le droit de se marier et
d'adopter des enfants. Si ces personnes ont atteint un certain niveau
d'égalité juridique, il en est autrement de l'égalité sociale. L'homophobie a
des impacts négatifs importants à court et à long terme. Nous ne pouvons
tolérer comme société et comme mouvement syndical qu'une partie de la
population soit victime de cette discrimination", de conclure la secrétaire
générale.




Renseignements :

Renseignements: Sylvio Morin, Service des communications, CSN, (514)
212-7383; Source: CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.