Heure de vérité pour le secteur canadien de la biotechnologie: Ernst & Young



    Le modèle d'affaires n'est plus viable sous l'effet de la crise
    financière mondiale

    MONTREAL, le 5 mai /CNW Telbec/ - Faute de nouvelles approches et de
sources de financement, le secteur canadien de la biotechnologie pourrait se
détériorer gravement au cours des prochaines années, a révélé aujourd'hui
Ernst & Young, dans un rapport intitulé Beyond borders: Global biotechnology
report 2009.
    "Plus de la moitié des sociétés ouvertes canadiennes en exploitation
disposent de moins d'un an de capitaux pour poursuivre leurs activités,
affirme Sylvain Boucher, associé d'Ernst & Young. Le secteur de la
biotechnologie doit relever les défis et mettre au point un modèle d'affaires
pour survivre."
    Le rapport publié aujourd'hui traite des difficultés du secteur face à la
réalité de la crise économique actuelle. Par le passé, le modèle d'affaires
fonctionnait comme une course de relais: les sociétés travaillaient en
collaboration avec des investisseurs et des partenaires en vue de mobiliser
des capitaux et de partager les risques. Cependant, les contraintes qui
découlent du resserrement du marché du crédit d'aujourd'hui ont haussé le
niveau de difficulté de la course. L'industrie doit pouvoir compter à la fois
sur des sources de financement stables ainsi que sur l'innovation pour faire
évoluer son modèle d'affaires.
    "La capitalisation boursière a chuté de 61 %, passant de 10,8 milliards
de dollars US en 2007 à 4,2 milliards de dollars US en 2008, déclare M.
Boucher. Cette chute s'explique, en partie, par les acquisitions de quatre
entreprises sociétés ouvertes. Par surcroît, les 72 sociétés ouvertes toujours
en exploitation à la fin de 2008 ont vu leur valeur marchande baisser de 47
%."
    L'absence totale de premiers appels publics à l'épargne (PAPE) depuis les
deux dernières années a été une pilule difficile à avaler. La situation s'est
en outre aggravée sous l'effet de la chute des placements publics en actions
ordinaires, dont la somme est passée de 398 millions de dollars US en 2007 à
80 millions de dollars US en 2008. Le financement total du secteur canadien de
la biotechnologie a baissé de 1,06 milliard de dollars US à 478 millions de
dollars US. Au Québec, l'industrie a attiré des investissements totalisant 199
millions de dollars US, mais cette somme ne représente que 58% du montant
mobilisé l'année précédente.
    "Les sources de capitaux se sont taries, et cette situation menace
l'existence même de ces sociétés. Environ le tiers des sociétés ouvertes dont
les produits sont homologués, génèrent des revenus. Cela laisse entrevoir
l'avenir de l'industrie. A moins de trouver du financement, le Canada est
condamné à devenir un joueur secondaire dans l'économie mondiale", conclut M.
Boucher.

    
    Autres faits saillants extraits du rapport Beyond borders: Global
biotechnology report 2009

    - Les sociétés dont le siège social se situe au Québec ont attiré des
      investissements totaux plus importants que toute autre province en
      mobilisant 199 millions de dollars US, comparativement à 138 millions
      de dollars US pour l'Ontario et à 90 millions de dollars US pour la
      Colombie-Britannique.
    - Le nombre de sociétés fermées et de sociétés ouvertes a baissé au
      Québec, passant respectivement de 87 à 78 et de 25 à 21.
    - Le nombre de sociétés ouvertes au Canada a reculé de 11 %, passant de
      404 en 2007 à 358 en 2008.
    - Les provinces de Québec et d'Ontario ont toutes deux perdu 44 sociétés
      au cours des cinq dernières années.
    - Les sociétés canadiennes qui ont commercialisé de nouveaux produits
      thérapeutiques ont seulement connu un succès limité.
    

    A propos d'Ernst & Young

    Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification
et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. A l'échelle
mondiale, les 130 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs
partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous
distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser
leur potentiel. Pour en savoir plus, visitez le site ey.com/ca.




Renseignements :

Renseignements: Pour recevoir un exemplaire du rapport de cette année ou
pour parler à un porte-parole, veuillez communiquer avec: Marie-Eve Graniero,
(514) 874 4313, marie-eve.graniero@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.