HÉROUX-DEVTEK PUBLIE SES RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE

  • Ventes de 85,8 millions de dollars, comparativement à 76,7 millions de dollars l'an dernier
  • BAIIA de 14,2 millions de dollars, contre 11,7 millions de dollars un an plus tôt
  • Bénéfice par action de 0,17 $, en hausse par rapport à 0,12 $ l'an dernier
  • Carnet de commandes fermes de 586 millions de dollars, en hausse comparativement à 574 millions de dollars trois mois plus tôt

LONGUEUIL, QC, le 4 févr. /CNW Telbec/ - Héroux-Devtek Inc. (TSX : HRX), un important fabricant canadien de produits aérospatiaux et industriels, a publié aujourd'hui les résultats du troisième trimestre de son exercice financier 2011 terminé le 31 décembre 2010. Les résultats comprennent l'apport de la société Eagle Tool & Machine Co. (« Eagle ») et de sa filiale All Tools, Inc. (« E2 »), acquises le 28 avril 2010. À moins d'indication contraire, tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

Au troisième trimestre, les ventes consolidées se sont établies à 85,8 millions de dollars, en hausse de 12,0 % par rapport aux ventes de 76,7 millions de dollars réalisées lors de la même période l'an dernier. Si l'on exclut l'apport aux ventes de 11,7 millions de dollars d'Eagle et E2, les ventes ont légèrement fléchi en raison principalement de délais de mise en production plus longs que prévu pour certains contrats de fabrication de trains d'atterrissage destinés au marché militaire et de l'incidence défavorable de l'évolution des devises, qui ont été en partie contrebalancés par une hausse des ventes de produits industriels. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (« BAIIA ») a augmenté de 21,5 % pour s'établir à 14,2 millions de dollars, soit 16,5 % des ventes, comparativement à 11,7 millions de dollars, ou 15,2 % des ventes, lors de l'exercice précédent. Cette amélioration reflète essentiellement une augmentation du volume de travail dans le secteur des services de réparation et d'entretien, un accroissement de la rentabilité du secteur industriel en raison d'une meilleure absorption des frais généraux de fabrication et une augmentation de la productivité. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 8,5 millions de dollars, soit 9,9 % des ventes, comparativement à un bénéfice d'exploitation de 6,1 millions de dollars, ou 7,9 % des ventes l'an dernier. Le bénéfice net a atteint 5,1 millions de dollars, soit 0,17 $ par action, sur une base diluée, comparativement à un bénéfice net de 3,5 millions de dollars, ou 0,12 $ par action, sur une base diluée, un an plus tôt. Les fonds autogénérés des activités d'exploitation ont totalisé 12,8 millions de dollars cette année, en hausse par rapport à 10,1 millions de dollars l'an dernier.

Les fluctuations de la valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine ont eu pour effet de réduire le montant des ventes du troisième trimestre de 1,4 million de dollars par rapport à l'an dernier, mais ces fluctuations n'ont eu qu'un impact minime sur la marge bénéficiaire brute de la société, en raison de sa politique de couverture. Les répercussions de l'évolution des devises sur le bénéfice brut de la société sont atténuées du fait de l'utilisation de contrats de change à terme pour la vente de dollars américains et de la couverture naturelle découlant des achats de matériaux effectués en dollars américains.

 
 
Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
Trimestres terminés
les 31 décembre
Neuf mois terminés
les 31 décembre
  2010 2009 2010 2009
Ventes 85 843 76 659 251 578 235 389
BAIIA  14 204 11 686 36 465 36 169
Bénéfice d'exploitation 8 459 6 061 18 976 19 890
Bénéfice net 5 064 3 538 10 803 11 598
  Par action - de base ($) 0,17 0,12 0,36 0,38
  Par action - dilué ($) 0,17 0,12 0,36 0,38
Fonds autogénérés des activités d'exploitation 12 773 10 129 32 018 33 617
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation
(de base, en milliers)
30 071 30 552 30 105 30 714

« L'amélioration des conditions dans les marchés de l'aérospatiale commerciale et des produits industriels a eu un impact favorable sur les résultats du troisième trimestre de Héroux-Devtek, ce qui a plus que compensé le recul des ventes de produits militaires observé principalement à la ligne de produits Trains d'atterrissage, si l'on ne tient pas compte de notre récente acquisition, » a affirmé le président et chef de la direction Gilles Labbé. « La reprise dans le secteur de l'aérospatiale commerciale est généralisée puisque nous avons enregistré une progression des ventes dans les marchés des jets d'affaires et des hélicoptères commerciaux. Qui plus est, cet accroissement de l'activité commerciale et les gains de productivité supplémentaires que nous avons réalisés ont permis de générer de meilleures marges bénéficiaires. Les activités que nous avons récemment acquises aux États-Unis dans le secteur des trains d'atterrissage ont également obtenu de bons résultats et nous sommes en voie d'atteindre les objectifs financiers que nous nous étions fixés. »

En date du 31 décembre 2010, le bilan de Héroux-Devtek demeurait sain. Ainsi, la trésorerie et les équivalents de trésorerie totalisaient 40,3 millions de dollars et la dette à long terme, incluant la tranche à court terme, s'élevait à 102,1 millions de dollars. Par conséquent, le ratio de la dette nette sur les capitaux propres s'établissait à 0,28:1 à la clôture du troisième trimestre, comparativement à 0,33:1 trois mois plus tôt. Le ratio de la dette nette sur les capitaux propres se définit comme la dette à long terme, incluant la tranche à court terme, moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie, divisée par les capitaux propres.

Le programme d'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de Héroux-Devtek a pris fin au cours du troisième trimestre. En vertu du programme, la société a racheté un nombre total de 711 100 actions ordinaires à un prix net moyen de 5,68 $ l'action entre le 25 novembre 2009 et le 24 novembre 2010. En date de la présente, la société n'a pas lancé de nouveau programme.

FAITS SAILLANTS DU TROISIÈME TRIMESTRE
Le 26 novembre 2010, le fabricant d'avions français Dassault Aviation a octroyé à la ligne de produits Trains d'atterrissage un contrat portant sur la fourniture du train d'atterrissage d'un nouveau programme de jet d'affaires. En vertu de l'entente à long terme, Héroux-Devtek assurera la conception, la mise au point, la fabrication, l'assemblage, la qualification et participera à la certification du train d'atterrissage et du système d'actionnement destinés au nouvel appareil. Ce mandat, valide pour la durée de vie utile des appareils, englobe également la fourniture de pièces de rechange.

AUGMENTATION DES FACILITÉS DE CRÉDIT
Ultérieurement à la fin du troisième trimestre, un accord de principe est intervenu avec un syndicat de banques pour le renouvellement et l'augmentation des facilités de crédit de la société qui passeront de 125 millions de dollars à 150 millions de dollars, sur une base garantie, pour une période de cinq ans. La direction prévoit conclure cette opération avant la clôture de l'exercice financier en cours le 31 mars 2011. Les facilités de crédit existantes viennent à échéance le 4 octobre 2011.

RÉSULTATS SECTORIELS
Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2011, les ventes du secteur aérospatial ont atteint 79,5 millions de dollars, en hausse de 9,4 % par rapport aux ventes de 72,6 millions de dollars réalisées un an plus tôt. Les ventes de la ligne de produits Trains d'atterrissage ont progressé de 14,8 % pour s'établir à 55,4 millions de dollars, traduisant l'apport d'Eagle et E2. Si l'on exclut l'acquisition, les ventes ont fléchi de 9,4 % en raison de délais de mise en production plus longs que prévu pour certains contrats dans le secteur de l'aérospatiale militaire et de l'impact défavorable des devises qui ont plus que contrebalancé l'obtention de nouveaux contrats dans le cadre des programmes du A-320, du B-787 et du Fokker. Les ventes de la ligne de produits Aérostructure sont demeurées sensiblement stables à 23,9 millions de dollars, alors que le recul des ventes liées au JSF, attribuable à une composition des ventes différentes, et l'incidence défavorable de l'évolution des devises, ont été compensés par l'accélération de la cadence de production du programme de l'hélicoptère commercial Bell 429 et par l'accroissement des ventes réalisées dans le marché des jets d'affaires.

Les ventes du secteur industriel ont progressé pour atteindre 6,4 millions de dollars au troisième trimestre de l'exercice 2011, en forte hausse par rapport aux ventes de 4,1 millions de dollars réalisées un an auparavant. Cette hausse reflète la robustesse de la demande d'équipement lourd dans l'industrie minière et, dans une moindre mesure, une modeste reprise de la demande pour les composants de turbines à gaz industrielles.

RÉSULTATS DES NEUF PREMIERS MOIS DE L'EXERCICE
Pour les neuf premiers mois de l'exercice 2011, les ventes consolidées ont atteint 251,6 millions de dollars, incluant un apport de 32,3 millions de dollars d'Eagle et E2, en hausse par rapport aux ventes de 235,4 millions de dollars réalisées lors de la période correspondante de l'exercice 2010. Les ventes du secteur aérospatial ont progressé de 6,3 % pour atteindre 232,5 millions de dollars, tandis que les ventes du secteur industriel ont augmenté de 14,5 % pour s'établir à 19,1 millions de dollars. Le BAIIA s'établit à 36,5 millions de dollars, soit 14,5 % des ventes, si l'on exclut les frais de restructuration de 637 000 $ liés à la fermeture de l'usine de Rivière-des-Prairies enregistrés au cours du deuxième trimestre, comparativement à 36,2 millions de dollars, ou 15,4 % des ventes, un an auparavant. Le bénéfice d'exploitation s'élève à 19,0 millions de dollars, soit 7,5 % des ventes, comparativement à 19,9 millions de dollars, ou 8,4 % des ventes, l'an dernier. Le bénéfice net s'établit à 10,8 millions de dollars, soit 0,36 $ par action, sur une base diluée, comparativement à 11,6 millions de dollars, ou 0,38 $ par action, sur une base diluée, lors de l'exercice précédent. Les frais de restructuration, déduction faite des impôts, ont eu pour effet de réduire le bénéfice net de 0,02 $ par action au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2011. Enfin, les fonds autogénérés des activités d'exploitation se sont chiffrés à 32,0 millions de dollars, comparativement à 33,6 millions de dollars lors de la période correspondante de l'exercice précédent, en raison principalement de la variation de la charge d'impôts futurs.

PERSPECTIVES
Les conditions continuent de s'améliorer dans le marché de l'aérospatiale commerciale. Dans le secteur des gros porteurs commerciaux, des augmentations de la cadence de production de certains importants programmes sont prévues pour les années civiles 2011, 2012 et 2013, le nombre de nouvelles commandes a considérablement augmenté au cours de l'année civile 2010 et aussi bien Boeing qu'Airbus anticipent une hausse des livraisons pour l'année civile 2011. On observe des signes positifs dans le marché des jets d'affaires, notamment une hausse du taux d'utilisation des avions ainsi qu'une diminution du nombre d'avions d'occasion à vendre, mais l'on ne prévoit pas de reprise importante des cadences de production avant l'année civile 2012. Le marché de l'aérospatiale militaire se stabilise, alors que les gouvernements tentent de résorber leurs déficits. En ce qui a trait au programme du JSF, le gouvernement américain a mis la version à décollage court et atterrissage vertical (ADCAV) en probation pour une période de deux ans, mais l'accélération de la cadence de production des autres versions se poursuit, bien qu'à un rythme légèrement plus modéré à court terme. Au Canada, la décision du gouvernement d'acquérir 65 avions JSF devrait aussi engendrer des retombées pour l'industrie aérospatiale canadienne. Enfin, le secteur de la production d'énergie en Amérique du Nord semble avoir passé le creux de la vague, puisque d'importants fabricants d'équipement continuent à faire part d'un nombre croissant de nouvelles commandes.

Au 31 décembre 2010, le carnet de commandes fermes de Héroux-Devtek s'élevait à 586 millions de dollars, en hausse par rapport à 574 millions de dollars trois mois plus tôt et à 423 millions de dollars au début de l'exercice financier, exclusion faite du carnet de commandes d'Eagle et E2 à ce moment. De plus, le carnet de commandes demeure bien diversifié.

« Héroux-Devtek s'apprête à profiter, au cours des prochains trimestres, de la hausse de la cadence de production d'importants programmes de gros porteurs commerciaux. L'accélération de la production dans d'autres programmes stratégiques du secteur de l'aérospatiale commerciale auxquels nous participons activement devrait aussi fortement contribuer à nos résultats à venir. Toutefois, la période de probation de deux ans à laquelle est soumise la version ADCAV du JSF devrait faire en sorte que Héroux-Devtek produira et expédiera un nombre légèrement inférieur d'unités au cours de l'exercice 2012, comparativement à l'exercice 2011. Cependant, puisque le quatrième trimestre est historiquement une période de forte activité, nous continuons de prévoir que les ventes dans la deuxième moitié de notre exercice 2011 dépasseront d'environ 15 % celles enregistrées au cours des six premiers mois, en raison de l'acquisition et en présumant que le taux de change moyen ne subira pas de fluctuations importantes, » a conclu M. Labbé.

TÉLÉCONFÉRENCE
Héroux-Devtek Inc. tiendra une conférence téléphonique pour discuter de ses résultats financiers, le vendredi 4 février 2011 à 10 h, heure normale de l'Est. Les personnes intéressées peuvent participer à l'appel en composant le (514) 807-8791 (pour les participants de Montréal et d'outre-mer) ou le 1-800-731-5319 (pour tous les autres participants d'Amérique du Nord). Il sera également possible de participer à la conférence en direct sur le Web en accédant à l'un des sites suivants, à savoir www.herouxdevtek.com, www.newswire.ca ou www.q1234.com.

Dans la mesure où il vous serait impossible de participer à la conférence téléphonique, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de celle-ci en téléphonant au 1-877-289-8525 et en composant le code 4401243# sur votre clavier téléphonique. Cet enregistrement sera accessible à compter du vendredi 4 février 2011 à 13 h, heure normale de l'Est, et ce, jusqu'à 23 h 59, heure normale de l'Est, le vendredi 11 février 2011.

PROFIL
Héroux-Devtek (TSX : HRX), une entreprise canadienne, répond aux besoins de deux marchés principaux : l'aérospatiale et le secteur industriel. Elle se spécialise dans la conception, la mise au point, la fabrication et la réparation et l'entretien de systèmes et de composants. Héroux-Devtek offre aux secteurs commercial et militaire de l'aérospatiale des systèmes de trains d'atterrissage (y compris les pièces et les services d'entretien et de réparation) et des composants structuraux d'aéronefs. L'entreprise fournit également au secteur industriel des composants de grande dimension pour le matériel affecté à la production d'énergie, ainsi que des composants de précision destinés à d'autres applications industrielles. Environ 70 % des ventes de l'entreprise sont réalisées à l'étranger, principalement aux États-Unis. L'entreprise a son siège social à Longueuil, au Québec, et possède des installations dans le Grand Montréal (Longueuil, Dorval, Laval et Saint-Hubert), à Kitchener et à Toronto en Ontario, à Arlington au Texas ainsi qu'à Springfield, Cleveland et Cincinnati dans l'Ohio.

Déclaration libératoire
À l'exception de l'information historique, ce communiqué peut contenir de l'information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, les fluctuations des résultats trimestriels, l'évolution de la demande pour les produits et services de la société, l'incidence de la concurrence sur les prix, ainsi que les tendances générales du marché ou les changements de la conjoncture économique. En conséquence, le lecteur est averti qu'un écart peut survenir entre les résultats réels et les prévisions.

MESURES NON CONFORMES AUX PCGR
Le BAIIA, soit le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement, et les fonds autogénérés des activités d'exploitation sont des mesures financières non conformes aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») du Canada. Il est donc peu probable qu'elles puissent être comparables à des mesures similaires publiées par d'autres émetteurs. La direction, ainsi que les investisseurs, estiment toutefois qu'elles leur procurent des renseignements utiles pour leur permettre d'évaluer la rentabilité et les liquidités de la société ainsi que sa capacité de générer des fonds pour financer ses activités.

Avis aux lecteurs : Les états financiers consolidés complets non vérifiés et l'analyse par la direction de la situation financière et des résultats d'exploitation sont disponibles sur le site Web de Héroux-Devtek à l'adresse www.herouxdevtek.com

SOURCE HEROUX-DEVTEK INC.

Renseignements :

De :  


Héroux-Devtek Inc.
Gilles Labbé
Président et chef de la direction
Tél. : (450) 679-3330



Contact : 


Héroux-Devtek Inc. 
Réal Bélanger 
Vice-président exécutif et chef de la direction financière 
Tél. : (450) 679-3330 

MaisonBrison
Martin Goulet, CFA
Tél. : (514) 731-0000

Profil de l'entreprise

HEROUX-DEVTEK INC.

Renseignements sur cet organisme

MAISON BRISON - FRANCAIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.