Hausse tarifaire des coûts de l'électricité: Hydro-Québec devrait retourner faire ses devoirs!



    MONTREAL, le 3 déc. /CNW Telbec/ - A la veille du début de la cause
tarifaire d'H.Q. 2008-2009, les 21 associations de consommateurs membres de la
Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) font le point sur
les enjeux importants qui seront traités dans cette cause.

    Une hausse tarifaire disproportionnée par rapport à l'inflation

    H.Q. Distribution demande une hausse tarifaire moyenne de 2,9% pour avril
2008 : la CACQ considère cette hausse exagérée considérant l'inflation prévue
de 2% en 2008 et les hausses cumulées de 13,5% entre 2003 et 2007, alors que
l'inflation au Québec tourne autour de 7,7% pour la même période.
    D'autant plus, souligne Monsieur Richard Dagenais, porte-parole du comité
énergie de la CACQ et analyste à l'Acef de Québec, qu'une analyse approfondie
de la preuve appuyant la requête d'Hydro-Québec déposée en août 2007, révèle
une surprise de taille: les secteurs commerciaux, institutionnels et
industriels bénéficieraient de hausses inférieures à 2,9% alors que les
consommateurs résidentiels subiraient une hausse de 4,4%, si la Régie
acceptait d'appliquer des hausses différenciées. Ceci équivaudrait selon nous
à abandonner le pacte social de l'électricité au Québec qui avait résulté de
la nationalisation du secteur dans les années soixante. La Loi 116, qui
modifiait la loi sur la Régie de l'énergie en 2000, visait pourtant à assurer
le maintien du pacte social.

    Pour un meilleur contrôle des coûts

    Selon Monsieur Dagenais, H.Q. doit mieux contrôler ses coûts
d'approvisionnement qui sont en hausse de 140,7 M$ (+ 2,9%) pour 2008-2009.
Les membres de la CACQ, réaffirment la nécessité de réglementer les coûts
d'approvisionnement d'H.Q. pour assurer une plus grande transparence et un
meilleur contrôle de ces coûts, qui représentent environ 50% de la facture
totale d'électricité au Québec.
    Nous observons aussi des hausses importantes des coûts de transport
d'électricité (hausse de 110 M$ (+4,3%), due aux frais reportés et des coûts
de distribution et de services à la clientèle, en hausse de 155 M$ (+5,8%).
    Monsieur Dagenais affirme que tous ces coûts doivent faire l'objet d'un
contrôle rigoureux de la part de la Régie de l'énergie afin de limiter les
hausses tarifaires et mieux tenir compte de la capacité de payer et de la
situation socio-économique des ménages québécois.

    Stratégie tarifaire d'H-Q : les familles à faible revenu paieront la note

    Les membres de la CACQ rejettent la stratégie tarifaire proposée par H.Q.
car selon monsieur Dagenais, les ménages qui consomment plus que la moyenne,
souvent constitués de personnes à faible revenu vivant dans des logements mal
isolés, subiront alors des hausses qui surpasseront la hausse moyenne.
    Selon Monsieur Dagenais, plutôt que d'étrangler davantage les petits
consommateurs, Hydro-Québec devrait plutôt faire des économies. Les membres de
la CACQ renvoient donc H.Q. à ses devoirs en lui demandant de réduire ses
dépenses et les hausses tarifaires qu'elle propose, dans le respect de la
capacité de payer des ménages québécois tout en reconnaissant le rôle positif
et essentiel que joue le chauffage électrique au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Contact média: Richard Dagenais, économiste à l'Acef de
Québec et porte-parole du comité énergie de la CACQ., (418) 659-6954; Caroline
Toupin, Cell.: (514) 432-0137

Profil de l'entreprise

Coalition des associations de consommateurs du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.