Hausse des frais de scolarité - Legault et Charest, même combat : endetter les générations à venir du Québec

MONTRÉAL, le 14 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Pour la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) les propositions de François Legault n'ont rien de nouveau et amènent les mêmes conséquences pour les familles de la classe moyenne et les étudiants : un endettement chronique. « En appuyant la hausse de 1625 $ des frais de scolarité de Jean Charest, M. Legault se fait le complice de l'endettement des étudiants et de leurs familles et ne fera que réduire l'accessibilité aux études universitaires. Il n'y a rien de bon pour l'avenir du Québec là-dedans », a tranché Martine Desjardins, présidente de la FEUQ.

Dans le cadre de sa conférence, M. Legault a promis d'offrir aux étudiants québécois « les mêmes possibilités que le fils de postier de Ste-Anne de Bellevue a eu ». Rappelons à la mémoire de M. Legault les possibilités qu'il avait en 1978 lorsqu'il a effectué son MBA : ses frais de scolarité s'élevaient à 540 $ par année à l'époque. En dollars d'aujourd'hui, cette somme représenterait 1755 $, soit près de 1000 $ de moins que ce que paye un étudiant en 2011. Et le tandem Charest-Legault propose une nouvelle hausse des frais de scolarité. Pour les étudiants du Québec, 1625 $ de hausse, ça ne passe pas ! « Comme Jean Charest, M. Legault renie les conditions qui lui ont permis de faire des études supérieures. Alors que le taux d'endettement des familles est un problème grave de société, la proposition de M. Legault ne fera qu'augmenter celui des étudiants. On aggrave le problème, on ne le règle pas », a indiqué Mme Desjardins.

En effet, la méthode de remboursement proportionnelle au revenu envisagée par les caquistes ne permettra en rien une amélioration de l'accessibilité aux études. La FEUQ rappelle que dans toutes les sociétés où un tel système a été établi, le coût des études et de l'endettement étudiant a bondi de manière vertigineuse, le dernier exemple venant de l'Angleterre. « Les frais de scolarité ont triplé abruptement en Angleterre. Il y a eu une baisse de 12,5 % de participation universitaire. Est-ce ça la proposition pour l'avenir du Québec, l'endettement des familles de la classe moyenne et des générations futures ? L'équité intergénérationnelle ce n'est pas de passer ses dettes aux générations suivantes ! », a conclu la présidente de la FEUQ.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 125 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec. www.feuq.qc.ca

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements :

Mathieu Le Blanc, attaché de presse FEUQ, bureau : (514) 396-3380, Cell. : (514) 609-3380 attpresse@feuq.qc.ca Twitter : @matleblanc77

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE UNIVERSITAIRE DU QUEBEC (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.