Groupe Allegro - Les travailleuses et les travailleurs de la résidence Villa Saint-Georges sonnent l'alarme



    MONTREAL, le 11 juin /CNW Telbec/ - Les travailleuses et les travailleurs
de la résidence Villa Saint-Georges, située à Victoriaville, sont excédés. Ils
ont décidé de le faire savoir à la direction du groupe Allegro, à Montréal,
qui gère cette résidence.
    "Lors des rencontres du Comité des relations de travail et,
particulièrement lors des dernières réorganisations du service alimentaire et
de l'entretien ménager de mai 2008, les représentants de la direction locale
nous ont dit que les directives provenaient du siège social du groupe Allegro
à Montréal et qu'ils n'avaient rien à dire", indique Murielle Biron, la
présidente du syndicat qui regroupe quelque 70 membres.
    A la résidence Villa Saint-Georges, on a réduit 95 heures dans le service
alimentaire et celui de l'entretien ménager, depuis le mois de décembre, la
direction a aussi introduit des horaires à heures brisées, ce qui restreint de
façon importante la qualité de vie des travailleuses et des travailleurs. Tout
cela, sur mandats en provenance de Montréal. C'est inacceptable. Et la
situation se détériore. "On a aussi diminué les portions de nourriture
offertes aux résidantes et aux résidants et la qualité des aliments, ajoute la
présidente du syndicat. Cela affecte leurs conditions de vie", ajoute-t-elle.
    "La gestion de cette résidence à distance est déconnectée de la vie
quotidienne. Les personnes qui imposent ces changements n'ont pas idée des
impacts sur le milieu de vie", affirme Gilles Dubuc, président du Conseil
central du Coeur-du-Québec. D'ailleurs, les décideurs, à Montréal, ne semblent
pas mesurer les signes de détérioration de la qualité des services due aux
coupes et l'impact sur le taux d'occupation...
    Francine Lévesque, présidente de la Fédération de la santé et des
services sociaux FSSS-CSN), déclare : "Nous venons sonner l'alarme. Nous
sommes préoccupés par la qualité de vie dans cette résidence. Nous sommes
aussi préoccupés par une organisation du travail qui ne correspond pas à la
réalité locale." Le secteur d'hébergement pour personnes retraitées est en
pleine expansion. Nous avons ici d'ailleurs un bon exemple de la principale
préoccupation des propriétaires de résidences privées : faire des profits sur
le dos de la clientèle et du personnel. La FSSS-CSN mène plusieurs batailles
pour améliorer les conditions de travail du personnel qui oeuvre au bien-être
et au maintien de la qualité de vie des résidantes et des résidants de centres
d'hébergement." Nous sommes d'avis que les relations du travail ont besoin
d'un sérieux coup de barre", conclut Mme Lévesque.

    Le groupe Allegro se targue d'offrir des services d'hébergement
distinctifs. Il possède 20 résidences haut de gamme au Québec pour personnes
autonomes et semi-autonomes.

    La FSSS-CSN regroupe plus de 1400 travailleuses et travailleurs d'une
cinquantaine de centres d'hébergement privés au Québec et représente 110 000
travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé. Fondée en 1921, la
Confédération des syndicats nationaux compte aujourd'hui 300 000 membres dans
tous les secteurs d'activité.




Renseignements :

Renseignements: France Désaulniers, Conseillère aux communications, CSN,
(514) 219-2947


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.