Grippe A(H1N1) - Les autorités gouvernementales font le point avant la rentrée scolaire



    QUEBEC, le 19 août /CNW Telbec/ - En réponse aux préoccupations et aux
inquiétudes de la population à la veille de la rentrée des classes et du
retour au travail des vacanciers, le ministre de la Santé et des Services
sociaux, le docteur Yves Bolduc, a demandé aux autorités gouvernementales de
faire le point sur l'évolution de la grippe A(H1N1) au Québec. "Depuis le
début de l'éclosion de la grippe A(H1N1) au printemps dernier, l'information
aux citoyens est demeurée une priorité. Le bien-être et la sécurité des
citoyens étant au coeur des préoccupations du gouvernement du Québec,
différents moyens ont été mis à leur disposition en matière d'information. Et
bien que rien n'indique qu'il y ait en ce moment une recrudescence du nombre
de cas, le point de presse tenu aujourd'hui permettra de rappeler à la
population l'importance de demeurer vigilants et de continuer à appliquer les
mesures préventives communes, tel le lavage des mains", a déclaré le ministre
Bolduc.
    Le ministre Bolduc était accompagné pour l'occasion du directeur de la
protection de la santé publique, le docteur Horacio Arruda, de l'adjoint au
coordonnateur gouvernemental en sécurité civile, monsieur Eric Houde, et du
substitut au coordonnateur ministériel en sécurité civile au ministère de
l'Education, du Loisir et du Sport (MELS), monsieur Bruno Faucher.

    Symptômes et moyens de protection

    Comme l'a expliqué le docteur Arruda, la situation actuelle n'appelle pas
la fermeture d'établissements scolaires et les parents pourront envoyer sans
crainte leurs enfants à l'école au moment de la rentrée. Il invite les parents
à rappeler souvent les consignes préventives à leurs enfants. "Les enfants
présentant les symptômes de la grippe devront cependant être gardés à la
maison pour éviter de transmettre le virus à leurs camarades ou professeurs",
a-t-il précisé. Concernant la question du retrait préventif des enseignantes
enceintes, le Ministère attend sous peu un avis de l'Institut national de
santé publique du Québec sur ce sujet.
    Le directeur de la protection de la santé publique a également rappelé
que les symptômes de la grippe A(H1N1) sont similaires à ceux de la grippe
saisonnière : fièvre, toux, diminution de l'appétit, maux de tête et douleurs
musculaires. Certaines personnes infectées présentent aussi de l'écoulement
nasal, des maux de gorge, des nausées, des vomissements et de la diarrhée.
    Si une personne en bonne santé guérit généralement par elle-même de la
grippe, le docteur Arruda soutient que les personnes à risque doivent
consulter leur médecin si elles en détectent les symptômes. Pour éviter de
contaminer les autres, les personnes atteintes de la grippe devraient se
reposer à la maison et limiter leurs contacts jusqu'à la fin des symptômes. Si
la grippe est plus forte, il faut appeler Info-Santé (811), et si les
symptômes sont graves (par exemple, difficulté à respirer, confusion, raideur
importante au cou), il faut se rendre à l'urgence ou composer le 9-1-1.
    La population peut réduire la propagation du virus par des moyens
simples, comme se laver souvent les mains avec de l'eau et du savon ou avec un
rince-mains antibactérien. Il est recommandé de tousser ou d'éternuer dans le
pli du coude ou le haut de l'épaule plutôt que dans ses mains. Ces bonnes
pratiques d'hygiène devraient d'ailleurs s'appliquer en tout temps.

    Préparation des grands réseaux

    Dans l'éventualité d'une recrudescence du virus à l'automne,
l'Organisation de la sécurité civile du Québec (OSCQ) encourage les grands
réseaux à adapter leurs plans, à mettre en place les mesures préventives
d'usage et à établir les dispositions éventuelles que la situation exigerait.
Outre les travaux de planification et d'intervention entrepris depuis quelques
années et mis de l'avant dès l'apparition du virus en territoire québécois,
les ministères et les organismes membres de l'OSCQ poursuivent la diffusion
d'information et la production de documents plus spécifiques auprès de leurs
réseaux, toujours dans le but de minimiser les répercussions de la pandémie
sur la population québécoise. "Nous avons premièrement fait le bilan de nos
actions sur la grippe A(H1N1) et réinvesti les apprentissages pour se préparer
à faire face à une éventuelle deuxième vague", a précisé l'adjoint au
coordonnateur gouvernemental en sécurité civile.
    Ainsi, les milieux de l'éducation et de la petite enfance ont été invités
à sensibiliser leurs clientèles aux mesures de prévention recommandées par les
autorités de la santé, faciles à appliquer et efficaces pour éviter la
contamination et la propagation du virus. Le substitut au coordonnateur
ministériel en sécurité civile du MELS a incité les établissements scolaires à
poursuivre normalement les activités de la rentrée. Le MELS avait fourni un
guide au réseau scolaire et leur avait transmis les consignes requises en
prévision de la rentrée. Monsieur Faucher a également précisé que les
directions d'établissements étaient bien préparées à faire face à la
situation, mais les a sollicitées à demeurer vigilantes, à maintenir leur
surveillance et à rappeler au personnel, aux élèves et aux parents
l'importance de respecter les mesures de protection.
    En ce qui concerne les entreprises et pour les aider à réaliser leur plan
de continuité des opérations, un Guide à l'intention des entreprises pour la
planification de la continuité des opérations en cas de pandémie d'influenza,
préparé par le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de
l'Exportation, est disponible dans le site www.pandemiequebec.gouv.qc.ca. Les
conseillers régionaux en développement économique peuvent aussi les appuyer
dans la mise en oeuvre de ce plan.

    Information aux citoyens

    Enfin, l'OSCQ rappelle le rôle primordial joué par les citoyens pour
assurer leur protection et celle de leurs proches. Elle invite la population à
se renseigner sur la pandémie de grippe A(H1N1) en consultant le site Web
www.pandemiequebec.gouv.qc.ca ou en composant le numéro sans frais de Services
Québec, le 418 644-4545 (région de Québec), le 514 644-4545 (région de
Montréal) ou, sans frais, le 1 877 644-4545 (ailleurs au Québec), qui est en
fonction tous les jours, de 8 h 30 à 16 h 30. Ce service est offert en
français, en anglais et en espagnol, sur demande. Précisons que cette ligne
est complémentaire à celle d'Info-Santé 811, qui assure une réponse aux
questions liées au domaine de la santé physique.
    -%SU: SOC,SAN,EDU,URG
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Claude Bélanger, Mission "Communication", (418)
528-1666, claude.belanger@servicesquebec.gouv.qc.ca; Dominique Breton,
Relations de presse, Ministère de la Santé et des Services sociaux, (418)
266-8914; www.servicesquebec.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.