Grève des juristes de l'État - Les Québécois privés d'importants services gouvernementaux

MONTRÉAL, le 14 févr. /CNW Telbec/ - Le débrayage des juristes de l'État commence à se faire sentir. À la veille de la seconde semaine de grève, on constate que non seulement des institutions gouvernementales tournent au ralenti, mais certaines semblent tout simplement être paralysées. Ainsi, un bilan sommaire nous informe qu'une soixantaine de dossiers de travailleurs non-syndiqués, comme des cas de harcèlement psychologiques, non pas été entendus, 600 dossiers, en fixation de loyers notamment, n'ont pas procédé devant la Régie du logement et les projets de lois n'avancent plus. Ces retards risquent de s'aggraver encore cette semaine et deviendront difficiles à rattraper. De plus, sans que cela soit quantifiable, certaines actions ne sont pas posées au rythme habituel et peuvent entraîner une moins grande protection des citoyens, citons par exemple la quasi-absence d'émissions de constats d'infraction à l'encontre de commerçants violant les lois québécoises.

« Ce sont les Québécois qui paient le prix de l'immobilisme des négociations », lance Me Éric Dufour, porte-parole de l'Association des juristes de l'État. Nos demandes sont tout à fait légitimes. Nous sommes de loin les moins bien payés au Canada.. Le gouvernement doit nous traiter avec équité, respecter notre compétence et nous donner les moyens de bien protéger les citoyens et les citoyennes du Québec. » En effet, les juristes ont pour rôle la protection de l'intérêt public ainsi que la protection des citoyens à travers des organismes publics tels que la Commission des normes du travail, l'Office de la protection du consommateur, la Régie des alcools des courses et des jeux ou la Régie du logement.

Pour cette ronde de négociations, l'Association des juristes de l'État s'est alliée avec le regroupement des Procureurs de la couronne afin de former un front commun. Ainsi, aucun syndicat ne peut présenter d'éventuelles offres patronales à ses membres tant que l'autre groupe n'aura pas reçu des offres équivalentes. Les quelque 1000 juristes ont déclenché la grève le mardi 8 février dernier.

SOURCE ASSOCIATION DES JURISTES DE L'ETAT (AJE)

Renseignements :

SOURCE : ASSOCIATION DES JURISTES DE L'ÉTAT

Renseignements :
Me Éric Dufour, cell. 514 209-1286
Me Nathalie Jackson, cell. 514 234-6927

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES JURISTES DE L'ETAT (AJE)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.