Grève à la Villa Val-des-Arbres - Les familles des résidents demandent au groupe Melior de régler le conflit



    LAVAL, QC, le 24 janv. /CNW Telbec/ - Le Groupe Melior a reçu cet
après-midi une pétition l'enjoignant de régler le conflit de travail qui a
cours depuis le 21 novembre 2007 à la Villa Val-des-Arbres, un centre
d'hébergement pour personnes âgées de Laval. Plus de 80 % des résidents ainsi
que des membres de leurs familles ont signé cette pétition.
    Le 21 novembre, ces 85 travailleuses membres de la FSSS-CSN ont déclenché
la grève générale illimitée ayant épuisé tous les autres moyens à leur
disposition pour convaincre leur employeur, le groupe Melior, d'accepter de
mener une véritable négociation. Elles souhaitent obtenir des conditions de
travail comparables à celles en vigueur dans les autres centres d'hébergement
privés syndiqués. Par exemple, elles veulent faire passer le salaire à
l'embauche d'une préposée aux bénéficiaires de 9, 90 $ l'heure actuellement, à
11, 73 $, à compter de novembre 2008.
    Une rencontre de négociation en présence d'un conciliateur se tiendra
demain, vendredi, à Montréal. La convention collective est échue depuis le
31 octobre 2006.

    Les clients de Melior s'impatientent

    Bien que les services essentiels soient consciencieusement assurés par
les travailleuses, il demeure que le conflit de travail perturbe le climat
harmonieux qui a toujours eu cours à la Villa Val-des-Arbres. Dans la pétition
qu'ils ont signée, les résidents et leurs familles soulignent notamment que :

    
    - les frais exigés par le groupe Melior pour l'hébergement et les soins
      des patients sont importants ;
    - que le conflit de travail entraîne une diminution de la qualité des
      services et une détérioration de l'environnement ;
    - et que les demandes syndicales sont raisonnables en tenant compte des
      conditions actuelles.
    

    Le groupe Melior gère une trentaine d'établissements de ce genre au
Québec, en partenariat avec le fonds ontarien d'investissement immobilier
Chartwell qui contrôle plus de 150 résidences pour personnes âgées au Canada.
Melior a déjà signé une convention collective avec un syndicat CSN, à la
résidence Sainte-Geneviève, en Beauce. Les préposées aux bénéficiaires y
gagnent maintenant 11, 51 $ l'heure.
    Comment le groupe Melior peut-il justifier pareille disparité de
traitement ? La question demeure sans réponse et de l'avis du Syndicat des
travailleuses et des travailleurs des centres d'hébergement du Grand Montréal
(FSSS-CSN), il est grand temps que le Groupe Melior sorte de son mutisme.
Selon les négociateurs syndicaux, on pourrait s'entendre et mettre fin au
conflit assez rapidement pourvu que le Groupe Melior mandate en ce sens ses
négociateurs.

    Environ 1400 travailleuses et travailleurs d'une cinquantaine de centres
d'hébergement privés sont membres de la Fédération de la santé et des services
sociaux (FSSS-CSN). Fondée en 1921, la Confédération des syndicats nationaux
compte maintenant 300 000 membres dans tous les secteurs d'activité.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Service de l'information de la CSN,
(514) 598-2264


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.