Greenpeace reconnaît l'ampleur de la crise dans le secteur forestier



    QUEBEC, le 12 avril /CNW Telbec/ - Le Conseil de l'industrie forestière
du Québec (CIFQ) a pris sommairement connaissance du document rendu public ce
matin par Greenpeace, qui se veut une "Exploration des facteurs invoqués pour
expliquer les crises dans l'industrie forestière". "On constate que pour la
première fois ce groupe reprend plusieurs des constats fait par l'industrie
forestière depuis près de deux ans", a souligné M. Jacques Gauvin, adjoint du
président-directeur général, ajoutant qu'une analyse plus approfondie sera
réalisée au cours des jours qui viennent.
    Le CIFQ déplore toutefois le fait que Greenpeace laisse entendre, dans ce
document, que les "contraintes environnementales" ont été considérées par
certains comme responsables de la crise actuelle et des pertes d'emplois.
    Pour sa part, le président-directeur général du CIFQ, M. Guy Chevrette, a
toujours soutenu que la crise actuelle est la combinaison entre une crise
structurelle et une crise conjoncturelle, nuance que ne fait pas le rapport de
Greenpeace. De plus, il a expliqué, à plusieurs reprises, qu'en plus des
"contraintes environnementales" de nombreux facteurs frappaient de plein fouet
l'industrie.
    "Nous sommes donc surpris de constater que Greenpeace sente le besoin de
se défendre sur cette question. Quoiqu'il en soit, ce groupe est conscient de
l'ampleur des répercussions de la crise actuelle sur les communautés et les
travailleurs", a poursuivi M. Gauvin.
    Le rapport en question accorde une grande place à la certification FSC,
laquelle est supportée par certains groupes environnementaux. Or, le CIFQ
déplore certains des énoncés concernant cette certification et la comparaison
qui est faite avec d'autres systèmes de certification, qui sont pourtant tous
reconnus sur la scène internationale.
    "Plusieurs entreprises membres du CIFQ sont certifiées ou impliquées dans
des processus de certification en vertu de l'un ou l'autre de ces systèmes.
Les entreprises sont libres de choisir celui qui leur convient, et ce, en
fonction de leurs besoins et des objectifs qu'elles poursuivent. Tous ces
systèmes de certification accordent une très grande place à la participation
des intervenants du milieu à la préparation des plans d'aménagement
forestier", a conclu M. Gauvin.

    A propos du CIFQ

    Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. A
elles seules, les entreprises de sciage résineux et feuillu, de déroulage, de
pâtes, papiers, cartons et de panneaux oeuvrant au Québec génèrent
12,9 milliards $ en activités économiques chaque année, près de 4 milliards $
en salaires dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous
forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.




Renseignements :

Renseignements: Nadia Boutin, Adjointe aux communications, Conseil de
l'industrie forestière du Québec, (418) 657-7916 poste 411,
nadia.boutin@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.