Greenpeace condamne le procès intenté par Syncrude



    EDMONTON, le 30 août /CNW Telbec/ - Greenpeace a condamné aujourd'hui le
procès intenté contre elle par Syncrude, le plus important pollueur et
producteur de sables bitumineux au Canada.
    La poursuite civile fait suite à l'action de Greenpeace sur le site
"Aurora" de Syncrude, dans le nord de l'Alberta, le 24 juillet, lorsque des
militants ont déployé deux bannières près d'un bassin de résidus toxiques où
500 canards sont morts en avril dernier.
    Bien que Syncrude ait reconnu que l'action de désobéissance civile de
Greenpeace n'a pas affecté sa production et que la GRC n'ait noté aucun
comportement criminel durant la manifestation pacifique, la société cherche à
obtenir une injonction contre Greenpeace et réclame 20 000 $ de
dommages-intérêts généraux et 100 000 $ de dommages-intérêts punitifs, en plus
des frais juridiques.
    "Ce procès aux intentions punitives vise à grever un organisme sans but
lucratif et à intimider les opposants aux sables bitumineux", a déclaré Mike
Hudema, responsable de la campagne Sables bitumineux de Greenpeace Canada.
"Syncrude ne veut pas que l'on scrute le projet pétrolier le plus polluant au
monde."
    Syncrude possède deux mines de sable bitumineux actives et des usines de
traitement au nord de Fort McMurray. La société produit 350 000 barils de
pétrole synthétique par jour et elle a rejeté, à elle seule, plus de
12,6 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2006 - le plus grand volume
de déchets dans ce secteur. Récemment, Syncrude se positionnait bon dernier
parmi les exploitants de sables bitumineux sur le plan environnemental.
    "Il est ironique que ce soit Greenpeace qui doive faire face à la justice
compte tenu de tous les dommages que Syncrude a causés à l'environnement par
l'exploitation de sables bitumineux", a déclaré M. Hudema. "Syncrude a
clairement violé les lois environnementales de l'Alberta, mais la province n'a
pas encore intenté de poursuites."
    Greenpeace affirme que la réclamation de Syncrude ressemble à un procès
SLAPP (pour Strategic Lawsuit Against Public Participation, ou une "poursuite
stratégique contre la mobilisation publique"), qui est généralement intenté
pour intimider et faire taire les opposants en les accablant d'un fardeau
financier, soit des dépenses juridiques et des dommages-intérêts punitifs.

    Syncrude est une coentreprise dont le plus important partenaire est
Canadian Oil Sands Trust, un fonds d'investissement peu connu du public.
Toutefois, son deuxième partenaire en importance, possédant 25 % des parts,
est Imperial Oil, une société pétrolière et gazière complètement intégrée
possédant 2 000 stations d'essence ESSO partout au Canada. Imperial est située
à Calgary et affichait des bénéfices de 3,19 G$ en 2007. De plus, la société
est une filiale en propriété exclusive du géant pétrolier américain
ExxonMobil.




Renseignements :

Renseignements: Arthur Sandborn (disponible pour donner des entrevues en
français), responsable de la campagne Climat, Greenpeace, (514) 235-5955; Mike
Hudema, responsable de la campagne Sables bitumineux, Greenpeace, (780)
430-9202, (780) 504-5601

Profil de l'entreprise

Greenpeace Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.