Gouvernement Charest: Pas un sou de plus pour nos aînés depuis 12 ans!



    Les aides financières pour le Programme d'exonération financière pour les
    services d'aide domestique (PEFSAD) sont les mêmes depuis 12 ans.

    LEVIS, QC, le 25 juin /CNW Telbec/ - Les quatre organisations
représentant 96 entreprises d'économie sociale en aide domestique (EESAD) au
Québec, soit L'aile rurale, L'association des partenaires regroupés en
économie sociale, La Coalition des entreprises d'économie sociale en aide
domestique et la Fédération des coopératives de services à domicile et de
santé du Québec, dénoncent vivement, une fois de plus, que le Conseil du
trésor demeure silencieux quant à la mise à niveau de 15 M$ pour le PEFSAD
afin que les aînés puissent acheter des services leur permettant de demeurer à
domicile. Il s'agit pourtant d'une situation critique et urgente dont le
gouvernement fait fi, malgré un engagement verbal de sa ministre déléguée aux
Services sociaux, Lise Thériault, d'y remédier avant le 1er mai 2009.
    Cette mise à niveau est indispensable puisque les aides financières
versées directement aux usagers sont les mêmes depuis la création du programme
en 1997. Les EESAD sont extrêmement déçues d'être toujours sans réponse de la
part du gouvernement, malgré de nombreuses représentations, pour venir en aide
aux aînés les plus démunis de notre société.
    Pour Marie-Claude Gasse, de la Coalition des entreprises d'économie
sociale en aide domestique, "Il est difficilement compréhensible que le
gouvernement ait laissé la situation se dégrader à ce point. Nos entreprises
qui emploient majoritairement des femmes n'ont d'autre choix que d'augmenter
leurs tarifs pour maintenir les conditions de travail de leurs employés, et
ce, afin de concurrencer le travail au noir. Elles ont tenté de faire
l'impossible pendant des années entre donner des services essentiels aux plus
vulnérables de notre société et assurer leur bon fonctionnement aux services
de nos collectivités. Je suis d'avis qu'il y a actuellement un problème de
vision de la gouvernance puisque l'institutionnalisation d'une personne coûte
environ 55 000 $(1) par année au système de santé."
    Pour J. Benoît Caron, directeur général de la Fédération des coopératives
de services à domicile et de santé du Québec, il y a déjà de nombreuses
personnes âgées qui n'ont plus les moyens de se payer des services d'aide
domestique. "Avec la crise économique et l'inquiétude face à la possibilité
d'augmentation des tarifs, nos entreprises voient leur clientèle la plus
démunie réduire, voire abandonner leurs services. Nos entreprises ont avant
toute autre considération une mission sociale. Cette situation est
inacceptable et intolérable pour nous, elle devrait l'être pour le
gouvernement. Chaque client qui diminue ou abandonne ses services d'aide
domestique à domicile est un risque supplémentaire de fardeau financier
beaucoup plus grand pour l'Etat. Le gouvernement, en plus d'être insensible
face à la dégradation des conditions de vie de nos aînés vulnérables, fait de
la planification financière à très courte vue. Les 15 millions épargnés
aujourd'hui sur leurs dos se transformeront très rapidement en une facture
bien plus importante pour l'ensemble des Québécois."
    Rappelons qu'il y a 101 entreprises d'économie sociale en aide domestique
(EESAD) au Québec qui emploient environ 6 000 personnes et offrent à 76 000
clients, dont environ 80 % ont 65 ans et plus, 5 millions d'heures de services
annuellement. La clientèle de ces entreprises, si elle répond aux critères du
programme, obtient une aide financière du PEFSAD.

    
    ------------------------
    (1) Conférence de presse de M. Philippe Couillard, ministre de la Santé
        et des Services sociaux - Publication du Plan d'action 2005-2010 sur
        les services aux aînés en perte d'autonomie : un défi de solidarité,
        8 novembre 2005.
    




Renseignements :

Renseignements: Marie-Claude Gasse, La Coalition des entreprises
d'économie sociale en aide domestique, (418) 750-0085; J. Benoit Caron, La
Fédération des coopératives de services à domicile et de santé du Québec,
(418) 837-8882; Hélène St-Laurent, L'Aile rurale, (418) 763-7163; Manon
Loranger, L'Association des partenaires regroupés en économie sociale, (450)
972-1313

Profil de l'entreprise

Chantier de l'économie sociale

Renseignements sur cet organisme

L'AILE RURALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.