Gouvernance: la ministre livre les conseils d'administration au privé



    MONTREAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - L'Association pour une Solidarité
Syndicale Etudiante (ASSE), ainsi que des associations étudiantes non
affiliées et des syndicats d'employé-e-s étudiants et étudiantes, dénoncent
les projets de loi de la ministre Courchesne concernant la gouvernance des
cégeps (44) et des universités (38). Ces projets de loi mettent en place une
gestion privée des cégeps et des universités qui serviront strictement la
logique marchande. Le gouvernement devrait plutôt favoriser une
réappropriation de ces instances par les communautés collégiales et
universitaires et un réinvestissement massif dans les institutions scolaires.
    "Ce n'est aucunement de la transparence, de l'imputabilité ou de la saine
gestion que ces projets de loi avancent, mais bien l'usurpation de la mission
fondamentale de nos institutions et des droits décisionnels des communautés
collégiales et universitaires, au profit des diktats économiques", affirme
Etienne Guérette, porte-parole de l'ASSE.
    En effet, ces projets de loi restreignent le droit des communautés
collégiales et universitaires de participer à la prise de décision de leur
établissement respectif pour ensuite les soumettre aux règles du marché. En
imposant que les conseils d'administration des universités soient composés
d'au moins de 60 % de membres externes et ceux des cégeps de 11 membres
externes sur 17, ces projets de loi vont à l'encontre des demandes de la
majorité des acteurs et actrices du monde de l'éducation qui désire que les
conseils d'administration soient composés d'une majorité de membres internes.
De plus, avec la création de nouveaux sous-comités au sein des conseils
d'administration, le gouvernement vient renforcer l'ingérence d'intérêts
étrangers aux missions d'éducation de ses institutions. Pour s'assurer d'une
saine gestion, le gouvernement devrait au contraire faire en sorte que ses
établissements soient administrés par leur communauté respective : les
premières à avoir réellement à coeur leur bien-être académique et financier.
Cette insistance sur la gouvernance évite également d'aborder le manque de
ressources criantes que vivent les cégeps et les universités.
    Pour justifier cette loi, le gouvernement parle du cas de l'UQAM et de
l'îlot voyageur. "Le gouvernement fait fi de la réalité dans cette histoire.
Il faut rappeler que l'îlot voyageur a été dénoncé à mainte reprise par la
communauté interne de l'UQAM, mais adopté les yeux fermés par les
administrateurs et administratrices externes du conseil d'administration de
l'UQAM. Avec cette loi, le gouvernement donne encore plus de pouvoir à ces
membres extérieurs qui sont tout simplement là pour valider toutes résolutions
de la direction", affirme Laurence Olivier, porte-parole de l'Association
facultaire des étudiants en arts de l'UQAM.

    
    Ce communiqué est appuyé par les organisations suivantes qui regroupent
    ensemble plus de 61 150 membres :

    - Association des étudiant-e-s en sciences sociales de l'Université Laval
      (AESS-UL) (3 500 membres)
    - Association facultaire des étudiants en arts de l'UQAM (AFEA) (4 050
      membres)
    - Association facultaire étudiante de science politique et de droit de
      l'UQAM (AFESPED) (2 300 membres)
    - Association générale étudiante du Cégep du Vieux-Montréal (AGECVM)
      (6 800 membres)
    - Association pour une Solidarité Syndicale Etudiante (ASSE) (40 000
      membres)
    - Syndicat des auxiliaires de recherche et d'enseignement de l'Université
      de Sherbrooke (SAREUS) (1200 membres)
    - Syndicat des employé-e-s étudiant-e-s de l'UQAM, (SEtuE) (3 000
      membres)
    - Syndicat des étudiantes et étudiants salarié-e-s de l'UQO (SEES-UQO)
      (300 membres)
    




Renseignements :

Renseignements: Anne-Marie Provost, secrétaire aux communications de
l'ASSE, (514) 882-8726; Laurence Olivier, porte-parole de l'AFEA, (438)
881-1843; Eric Demers, porte-parole du SEtuE, (514) 799-6962; Bureau de
l'ASSE, (514) 390-0110; www.asse-solidarite.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.