GLV Inc. annonce des résultats d'exploitation conformes à ses attentes au troisième trimestre



    
     Le Groupe Traitement des Eaux continue d'améliorer sa rentabilité,
             tandis que le Groupe Pâtes et Papiers met en place
           des mesures pour faire face à la conjoncture difficile.

    - Revenus consolidés de 154,0 M$, en hausse de 11,8 % sur les revenus
      consolidés du même trimestre de l'année précédente. Excluant
      l'incidence favorable de la fluctuation des taux de change et
      l'acquisition réalisée l'année précédente, les revenus consolidés
      affichent une légère décroissance organique de 1,7 % ;
    - Marge brute de 23,0 % par rapport à 20,0 % l'an dernier, une
      amélioration attribuable à l'obtention, par le Groupe Traitement des
      Eaux, de grands contrats en nouvelles infrastructures à plus forte
      valeur ajoutée et au marché lucratif de l'après-vente du Groupe
      Pâtes et Papiers ;
    - Eléments normalisés totalisant 5,7 M$ associés principalement au
      Groupe Pâtes et Papiers, incluant des frais de restructuration de
      3,8 M$ et une dépense spéciale de 1,9 M$ pour créances douteuses
      motivée par la conjoncture difficile que vit l'industrie des pâtes et
      papiers ;
    - BAIIA normalisé de 8,0 M$, affichant une hausse de 9,5 %
      principalement attribuable au Groupe Traitement des Eaux ;
    - Bénéfice net normalisé consolidé de 4,7 M$ ou 0,18 $ par action (de
      base et dilué) au troisième trimestre, par rapport à 1,7 M$ ou
      0,07 $ par action (de base et dilué) l'année précédente ;
    - Flux de trésorerie disponibles de 4,7 M$ ou 0,18 $ par action ;
    - Carnet de commandes de 291,0 M$ au 31 décembre 2008, accusant une
      baisse de 21,6 % (à taux de change constants) par rapport au
      30 septembre 2008, principalement attribuable au Groupe Pâtes et
      Papiers ;
    - Bonne situation financière : diminution de 9,3 M$ de l'endettement
      net depuis le 31 mars 2008, portant le coefficient d'endettement
      total net sur capital investi à 22,0 % au 31 décembre 2008, par
      rapport à 28,3% au 31 mars 2008 ;
    - Résultats consolidés des neuf premiers mois de l'exercice 2009 (par
      rapport aux résultats consolidés et détachés cumulés de la même
      période l'an dernier) : revenus de 449,0 M$ (augmentation de 18,5 %),
      BAIIA normalisé à 22,8 M$ (hausse de 36,4 %) et bénéfice net
      normalisé de 9,8M $ ou 0,37 $ par action (de base et dilué), par
      rapport à 2,5 M$ ou 0,10 $ (de base et dilué) par action l'année
      précédente ;
    - En appui aux efforts de rationalisation de la Société en ces moments
      d'incertitude économique, le chef de la direction, Laurent Verreault, a
      décidé de réduire son salaire annuel de base à 1,00 $ pour l'exercice
      2010 et renonce aux prestations de retraite futures telles que prévues
      à son contrat de travail. De plus, les autres membres de la haute
      direction consentent à un gel salarial pour la même période.
    

    MONTREAL, le 12 févr. /CNW Telbec/ - (Note : tous les montants sont en
dollars canadiens, à moins d'indication contraire.) GLV Inc. ("GLV" ou la
"Société" ; symboles boursiers GLV.A, GLV.B / TSX) annonce aujourd'hui les
résultats du troisième trimestre terminé le 31 décembre 2008. Cette période a
été témoin d'une détérioration des conditions économiques et financières
mondiales, ce qui a occasionné un ralentissement dans la prise de nouvelles
commandes des deux groupes de GLV, en particulier le Groupe Pâtes et Papiers,
et freiné la croissance organique de leurs revenus. La rentabilité du Groupe
Traitement des Eaux a néanmoins continué de s'améliorer selon les attentes de
la direction, conformément aux objectifs de la récente réorganisation mondiale
de ses activités. Compte tenu de la situation difficile que vit actuellement
l'industrie mondiale des pâtes et papiers, GLV a adopté une série de mesures
proactives et défensives au sein de son Groupe Pâtes et Papiers, incluant
l'implantation d'un programme de réduction des coûts et la comptabilisation
d'une dépense spéciale pour créances douteuses. Ces mesures ont engendré des
frais de 5,7 M$, dont 3,8 M$ en frais de restructuration et une dépense
spéciale de 1,9 M$ pour créances douteuses.

    Résultats consolidés de GLV
    ---------------------------

    GLV a réalisé des revenus consolidés trimestriels de 154,0 M$, en hausse
de 11,8 % sur le même trimestre de l'année précédente. Excluant l'incidence
favorable de la fluctuation des taux de change et l'acquisition de AJM
Environmental Services Pty Ltd. ("AJM") réalisée l'année précédente, les
revenus consolidés affichent une légère décroissance organique de 1,7 %. Pour
la période de neuf mois terminée le 31 décembre 2008, GLV a cumulé des revenus
consolidés de 449,0 M$, en hausse de 18,5 % (15,8 % à taux de change
constants) sur la même période l'an dernier, ce qui inclut une croissance
organique de 12,7 % à taux de change constants. La marge brute consolidée par
rapport aux revenus est passée de 20,0 % au troisième trimestre de l'année
précédente à 23,0 % cette année. Les deux groupes de GLV, ainsi que l'unité
Fabrication, ont contribué à cette amélioration. Pour les neuf premiers mois
de l'exercice 2009, la marge brute en pourcentage des revenus est passée de
21,1 % à 22,2 %. Cette amélioration générale est attribuable à l'obtention,
par le Groupe Traitement des Eaux, de grands contrats en nouvelles
infrastructures à plus forte valeur ajoutée et au marché lucratif de
l'après-vente du Groupe Pâtes et Papiers.
    Excluant les éléments normalisés de 5,7 M$ principalement associés au
Groupe Pâtes et Papiers, le bénéfice trimestriel consolidé avant
amortissements, frais financiers et impôts sur le bénéfice, ou BAIIA
normalisé(1), s'est établi à 8,0 M$, comparativement à un BAIIA normalisé de
7,3 M$ l'année précédente, dû à l'incidence favorable de la fluctuation des
devises et à l'amélioration de la rentabilité du Groupe Traitement des Eaux.
La marge de BAIIA normalisé par rapport aux revenus s'est établie à 5,2 %
comparativement à 5,3 % à la même période l'année précédente. Pour la période
de neuf mois, le BAIIA normalisé consolidé a totalisé 22,8 M$ comparativement
à un BAIIA normalisé consolidé et détaché cumulé de 16,7 M$ l'année
précédente, tandis que la marge de BAIIA normalisé par rapport aux revenus
s'est établie à 5,1 % comparativement à 4,4 % pour la même période l'année
précédente. GLV a clos le troisième trimestre avec un bénéfice net
normalisé(3) de 4,7 M$ ou 0,18 $ par action (de base et dilué) comparativement
à un bénéfice net normalisé de 1,7 M$ ou 0,07 $ par action (de base et dilué)
au même trimestre de l'année précédente. Le bénéfice net normalisé consolidé
pour la période de neuf mois s'est chiffré à 9,8 M$ ou 0,37 $ par action (de
base et dilué) comparativement à un bénéfice net normalisé consolidé et
détaché cumulé de 2,5 M$ ou 0,10 $ par action (de base et dilué) à la période
de neuf mois correspondante à l'exercice précédent.

    Résultats et perspectives du Groupe Traitement des Eaux
    -------------------------------------------------------

    Les revenus trimestriels du Groupe Traitement des Eaux ont augmenté de
11,4 % (2,0 % à taux de change constants) pour se chiffrer à 75,9 M$. Acquise
en mars 2008, AJM continue d'apporter une contribution conforme, voire
supérieure aux attentes de la direction. Excluant cette acquisition, les
revenus du groupe ont affiché une décroissance organique de 3,6 % à taux de
change constants, en raison principalement du ralentissement marqué de la
demande dans le marché municipal du Royaume-Uni. Pour la période de neuf mois,
les revenus du groupe ont augmenté de 11,1 % (10,6 % à taux de change
constants) pour totaliser 209,6 M$. Cette hausse est attribuable à la
contribution de AJM, jumelée à une croissance organique de 4,4 % (à taux de
change constants). Excluant divers frais de restructuration de 0,2 M$, le
BAIIA normalisé du groupe s'est établi à 5,7 M$ au troisième trimestre, par
rapport à 3,9 M$ l'année précédente. La marge de BAIIA normalisé est ainsi
passée de 5,7 % à 7,5 %. La restructuration des opérations nord-américaines du
Groupe Traitement des Eaux réalisée l'année précédente génère des retombées
conformes aux attentes de la direction, ayant notamment contribué à améliorer
la marge brute du groupe grâce à une concentration accrue sur les contrats à
plus forte valeur ajoutée et à une exécution plus efficace des contrats. Le
BAIIA normalisé sectoriel des neuf premiers mois a totalisé 11,9 M$, soit une
marge de 5,7 %, comparativement à 10,5 M$ pour une marge de 5,5 % l'année
précédente.
    Au 31 décembre 2008, le carnet de commandes du Groupe Traitement des Eaux
se chiffrait à 192,3 M$. A taux de change constants, il affichait une
décroissance de 14,7 % par rapport au 30 septembre 2008, mais une croissance
de 0,4 % par rapport au 31 décembre 2007. La baisse du carnet de commandes de
l'ordre de 10 M$ par rapport au 30 septembre 2008 s'explique en grande partie
par le retrait volontaire de GLV d'un projet d'environ 7 M$, dû au fait que
les garanties financières offertes par le client étaient jugées insuffisantes
par GLV. Cette décision s'inscrit dans le resserrement de la gestion des
risques mis de l'avant par GLV depuis le début du ralentissement économique,
afin de s'assurer de la solidité de son carnet de commandes et de la santé de
son bilan. En outre, le volume de prises de commandes a été inférieur aux
attentes de la direction au cours du troisième trimestre dans la majorité des
segments d'affaires du Groupe Traitement des Eaux.
    La direction est d'avis que le ralentissement marqué qui affecte depuis
quelques mois le marché municipal du Royaume-Uni se poursuivra au cours des
prochains mois. Par contre, elle estime que les conditions du marché municipal
nord-américain devraient être plus favorables. Dans le but de stimuler
l'économie, la nouvelle administration fédérale américaine, de même que le
gouvernement canadien, ont proposé d'injecter des fonds considérables dans les
projets d'infrastructures, ce qui devrait favoriser l'expansion et la
réfection des infrastructures municipales de traitement des eaux. De plus, le
Groupe Traitement des Eaux a entrepris d'intensifier ses efforts de
développement dans le créneau des projets de modernisation de systèmes
municipaux où la demande est plus stable et où Eimco Water Technologies
bénéficie de technologies et d'expertises de pointe. Enfin, GLV poursuit ses
efforts pour élargir et bonifier son offre technologique dans les solutions de
traitement des eaux municipales. Par exemple, elle a annoncé récemment
l'obtention d'une licence exclusive pour commercialiser une technologie
avant-gardiste de mélange des boues figurant parmi les plus écologiques et
économiques sur le marché.
    Dans le segment industriel, le Groupe Traitement des Eaux observe
actuellement un certain ralentissement de la demande pour ses technologies de
tamisage des prises d'eau, en raison du resserrement des sources de
financement pour les grands projets du secteur de l'énergie. Cependant, il
poursuit son développement dans l'industrie de la transformation des aliments
et boissons, où il a notamment entrepris d'exporter les technologies et le
savoir-faire acquis de AJM vers l'Asie du Sud-Est. De plus, GLV a annoncé
récemment la création, avec un chef de file mondial, d'une coentreprise
nord-américaine, Global Water & Energy, LLC ("GW&E"), détentrice d'une licence
exclusive et perpétuelle pour commercialiser des technologies de pointe dans
les domaines du traitement des eaux usées industrielles par digestion
anaérobique, ainsi que de la production d'énergie à partir des biogaz générés
par la digestion des rejets organiques industriels. Détenue à 70 % par GLV et
à 30 % par son partenaire, GW&E visera principalement l'industrie
nord-américaine de la transformation des aliments et des boissons, ainsi que
certains autres secteurs clés. Ce genre d'initiative démontre la volonté de
GLV de continuer à développer son Groupe Traitement des Eaux afin d'en assurer
le succès à long terme au sein d'une industrie qui, malgré l'actuel
ralentissement économique mondial, recèle un fort potentiel de croissance.
    Bien que la direction demeure prudente quant aux perspectives à court et
moyen terme du Groupe Traitement des Eaux, elle estime que ses résultats se
situeront à l'intérieur de la fourchette prévue pour l'exercice 2009 qui se
terminera le 31 mars prochain. Au cours des trimestres à venir, GLV continuera
d'exercer un contrôle strict des dépenses du Groupe Traitement des Eaux tout
en cherchant à préserver sa position concurrentielle lorsque l'industrie
mondiale renouera avec la croissance dans le cadre, notamment, des nouveaux
projets d'infrastructures.

    Résultats et perspectives du Groupe Pâtes et Papiers
    ----------------------------------------------------

    Au troisième trimestre, les revenus du Groupe Pâtes et Papiers ont été de
73,0 M$, affichant une décroissance organique de 2,0 % à taux de change
constants. Pour les neuf premiers mois de l'exercice, le groupe a accru ses
revenus de 19,5 % à taux de change constants, pour les porter à 226,9 M$.
Cette croissance provient principalement du créneau de la préparation de la
pâte chimique, mais également du marché de l'après-vente.
    En décembre 2008, compte tenu des effets importants du ralentissement
économique sur l'industrie mondiale des pâtes et papiers, GLV a mis en place
des mesures de rationalisation au sein de son Groupe Pâtes et Papiers en
Amérique du Nord et en Europe afin de réduire ses coûts d'exploitation
d'environ 5,5 M$ sur une base annuelle. Ces mesures ont occasionné des frais
de restructuration de 3,6 M$, qui ont été entièrement comptabilisés dans les
résultats financiers du troisième trimestre de l'exercice 2009. Compte tenu de
la situation difficile qui perdure au sein de cette industrie, d'autres
mesures de rationalisation pourraient être adoptées par le Groupe Pâtes et
Papiers au cours des prochains mois. Egalement au cours du troisième
trimestre, constatant la détérioration rapide du marché des pâtes et papiers
et de la santé financière de certains producteurs, la direction de GLV a
enregistré une dépense spéciale pour créances douteuses pour un montant de 1,9
M$ dans le Groupe Pâtes et Papiers, en sus de provisions normales basées sur
les facteurs historiques.
    Excluant les frais liés à la restructuration et la dépense spéciale pour
créances douteuses, le BAIIA normalisé du Groupe Pâtes et Papiers au cours du
troisième trimestre s'est chiffré à 5,4 M$ par rapport à 5,2 M$ l'année
précédente, tandis que la marge de BAIIA normalisé est passée de 7,8 % à 7,5
%. Pour les neuf premiers mois, le BAIIA normalisé du Groupe Pâtes et Papiers
a totalisé 18,9 M$ par rapport à 11,2 M$ l'année précédente, et sa marge de
BAIIA normalisé s'est établie à 8,4 % par rapport à 6,2 % l'année précédente.
Deux principaux éléments ont permis à ce groupe d'augmenter sa marge brute,
soit le renforcement du réseau international de sous-traitance manufacturière
du groupe et l'implantation en Europe d'un modèle d'affaires pour le marché de
l'après-vente semblable à celui éprouvé avec succès depuis plusieurs années en
Amérique du Nord.
    Au 31 décembre 2008, le carnet de commandes du Groupe Pâtes et Papiers se
chiffrait à 88,2 M$. A taux de change constants, il affichait des baisses
respectives de 35,3 % sur le 30 septembre 2008 et 40,5 % sur le 31 décembre
2007. Ces diminutions s'expliquent principalement par le ralentissement
économique qui affecte de façon importante l'industrie des pâtes et papiers à
l'échelle mondiale et, en partie, par l'importance des revenus reconnus au
cours des trois derniers trimestres en vertu des calendriers d'exécution des
grands contrats en cours, dont celui de 60 M$ en Europe qui a été complété en
presque totalité au troisième trimestre. Dans le contexte économique actuel,
la direction de GLV fait preuve de prudence quant aux perspectives générales
du Groupe Pâtes et Papiers d'ici à la fin de l'exercice 2009, lesquelles
pourraient être inférieures aux attentes.
    Compte tenu du ralentissement des investissements de l'industrie
papetière, le Groupe Pâtes et Papiers concentre la majorité de ses efforts sur
le marché de l'après-vente, autant en Amérique du Nord qu'en Europe, de façon
à maximiser ses parts de ce créneau de marché. En outre, le programme de
réduction des coûts implanté récemment permettra au groupe de réaliser des
économies substantielles à compter des prochains trimestres.

    Perspectives globales de GLV
    ----------------------------

    Au 31 décembre 2008, le carnet de commandes de GLV totalisait 291,0 M$. A
taux de change constants, il affichait des baisses de 21,6 % par rapport au 30
septembre 2008, et 15,8 % par rapport au 31 décembre 2007.
    De façon générale, depuis le début du ralentissement économique, GLV a
resserré l'ensemble de ses mesures de contrôle des coûts au siège social et à
l'intérieur de ses deux groupes. Elle a aussi adopté des mesures plus strictes
au niveau de la gestion de ses liquidités de même que de la gestion des
risques, en particulier celle des risques de crédit associés aux projets. En
appui aux efforts de rationalisation de la Société en ces moments
d'incertitude économique, le chef de la direction, Laurent Verreault, a décidé
de réduire son salaire annuel de base à 1,00 $ pour l'exercice 2010 et renonce
aux prestations de retraite futures telles que prévues à son contrat de
travail. Cette décision est appuyée par le consentement des autres membres de
la haute direction à un gel salarial pour le prochain exercice.
    Ces initiatives s'inscrivent dans la philosophie et les valeurs de GLV,
et témoignent de la volonté et de l'engagement de la haute direction à
continuer de créer de la valeur pour les actionnaires en maximisant les forces
intrinsèques et le potentiel à long terme de la Société.
    La direction de GLV entend continuer d'exercer un suivi étroit de la
situation économique mondiale, et agira avec promptitude en implantant des
mesures additionnelles de réduction des coûts, si elle le juge approprié selon
sa lecture des tendances du marché. Rappelons à cet effet que la stratégie de
sous-traitance manufacturière de GLV lui confère la flexibilité nécessaire
pour ajuster rapidement sa structure de coûts à la réalité des marchés.
    La direction estime que GLV détient certains avantages pour faire face à
la crise financière et économique mondiale actuelle, incluant les éléments
suivants :

    
    - bien qu'en baisse, le carnet de commandes de la Société demeure
      important et devrait permettre de soutenir un bon niveau d'activités
      et de revenus pour les prochains mois ;

    - la réorganisation récente des opérations européennes et nord-
      américaines du Groupe Traitement des Eaux génère des retombées
      conformes aux attentes, tandis que le programme de réduction des coûts
      implanté récemment dans le Groupe Pâtes et Papiers devrait générer
      des économies récurrentes de plus de 5 M$ sur une base annuelle ;

    - du côté de la clientèle de GLV, la direction estime que le
      resserrement des marchés du crédit affecte principalement les grands
      projets d'investissement en nouvelles infrastructures. A l'heure
      actuelle, la demande demeure relativement bonne pour les projets de
      moindre envergure visant l'amélioration et la modernisation
      d'infrastructures existantes ainsi que pour le marché de
      l'après-vente. Or, ce segment de marché constitue le champ
      d'expertise par excellence du Groupe Pâtes et Papiers de même qu'un
      créneau important pour le Groupe Traitement des Eaux, particulièrement
      dans le marché municipal nord-américain ;

    - la nouvelle administration fédérale des Etats-Unis, de même que le
      gouvernement fédéral canadien, ont proposé des plans d'investissements
      en infrastructures afin de stimuler l'économie, ce qui devrait être
      bénéfique aux projets de modernisation des infrastructures municipales
      du traitement des eaux ;

    - enfin, GLV bénéficie d'une bonne situation financière. La Société a
      notamment réduit son endettement total net de 9,3 M$ depuis le début
      de l'exercice, si bien qu'au 31 décembre 2008, son coefficient
      d'endettement total net sur capital investi se situait à 22,0 %. Il
      est à souligner que la dette de GLV sert principalement à financer ses
      besoins en fonds de roulement. Advenant une baisse du niveau
      d'activités de GLV et, par conséquent, de ses besoins de fonds de
      roulement, il en résulterait une diminution du recours aux facilités
      de crédit de la Société.
    

    Pour l'exercice 2009, en se basant sur sa lecture des perspectives
d'affaires de GLV ainsi que des conditions économiques actuelles et de l'état
des marchés financiers, la direction de GLV maintient, bien qu'avec une
certaine prudence, l'objectif de revenus consolidés se situant entre 570 M$ et
600 M$, tel qu'énoncé en juin 2008. Cependant, bien qu'elle maintienne son
objectif de réaliser des marges de BAIIA consolidées et sectorielles de 10 %,
la direction estime que le contexte économique actuel pourrait retarder
l'atteinte de cet objectif, initialement prévue pour la fin de l'exercice
2010.

    A propos de GLV Inc.
    --------------------

    GLV Inc. est un important fournisseur international de solutions
technologiques destinées au traitement des eaux et à la production de pâtes et
papiers. Son Groupe Traitement des Eaux (également connu mondialement sous le
nom "Eimco Water Technologies") se consacre à la conception et la
commercialisation internationale de solutions de traitement et de
réutilisation des eaux usées municipales et industrielles, de même que des
eaux servant à divers procédés industriels. Il offre également des solutions
de tamisage des prises d'eau alimentant les centrales d'énergie et les
installations de dessalement. Bénéficiant d'un vaste portefeuille
technologique, le groupe est en mesure d'offrir des solutions complètes
permettant de filtrer, clarifier, traiter et purifier l'eau qui sera, soit
retournée dans la nature, soit réutilisée dans divers procédés industriels ou
pour usage domestique. Son Groupe Pâtes et Papiers se spécialise dans la
conception et la mise en marché mondiale d'équipements destinés à diverses
étapes de la production de la pâte et du papier, en particulier la mise en
pâte chimique, la préparation de la pâte et la formation et la finition de la
feuille. Ce groupe se classe parmi les leaders de son industrie et est reconnu
comme un chef de file dans les services de reconstruction, modernisation et
optimisation des équipements en place, de même que dans la vente de pièces de
rechange. GLV est implantée dans une trentaine de pays et compte environ 1 700
employés.

    
    Résultats consolidés et sectoriels, flux de trésorerie et bilan
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (en milliers de dollars, sauf les      Périodes de trois     Variation
     pourcentages, les données par          mois terminées            2008
     action et le nombre d'actions)           31 décembre      versus 2007
    -------------------------------------------------------------------------
                                          2008          2007             %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus :
      Traitement des Eaux               75 897        68 105          11,4 %
      Pâtes et Papiers                  72 994        66 576           9,6 %
      Autres et éliminations             5 069         3 009          68,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                              153 960       137 690          11,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge brute                         35 382        27 531          28,5 %
    Frais de vente
     et d'administration                27 385        20 231          35,4 %
    BAIIA                                2 293         6 302         (63,6 %)
    Frais de restructuration et
     dépense spéciale pour créances
     douteuses :
      Traitement des Eaux                  236           428         (44,9 %)
      Pâtes et Papiers                   5 468             -             -
      Autres et éliminations                 -            75             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                5 704           503       1 034,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais liés à l'Arrangement :
      Traitement des Eaux                    -             -             -
      Pâtes et Papiers                       -           294             -
      Autres et éliminations                 -           201             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                    -           495             -
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA normalisé(1) :
      Traitement des Eaux                5 690         3 902          45,8 %
      Pâtes et Papiers                   5 448         5 207           4,6 %
      Autres et éliminations            (3 141)       (1 809)         73,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                7 997         7 300           9,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Amortissements :
      Traitement des Eaux                1 434         1 306           9,8 %
      Pâtes et Papiers                     747           709           5,4 %
      Autres et éliminations               711           785          (9,4 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                2 892         2 800           3,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BAII normalisé(2) :
      Traitement des Eaux                4 256         2 596          63,9 %
      Pâtes et Papiers                   4 701         4 498           4,5 %
      Autres et éliminations            (3 852)       (2 594)         48,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                5 105         4 500          13,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais financiers                    (1 304)        2 207             -
    Impôts sur le bénéfice                 241           270         (10,7 %)
      Taux d'imposition effectif          34,2 %        20,8 %    13,3 pts %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte nette)             464         1 025         (54,7 %)
      par action (de base et
       dilué)(*)                          0,02          0,04
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net normalisé(3)            4 744         1 742         172,3 %
      par action (de base et
       dilué)(*)                          0,18          0,07
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen pondéré d'actions
     participantes en circulation
     (en milliers)
      de base et dilué                  26 544        25 389           4,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Marges bénéficiaires en
     pourcentage des revenus :
      Marge brute                         23,0 %        20,0 %
      BAIIA normalisé                      5,2 %         5,3 %
      BAII normalisé                       3,3 %         3,3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     disponibles(4)                      4 709         5 010
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Carnets de commandes :              31 déc.      30 sept.      30 juin
                                          2008          2008          2008
    -------------------------------------------------------------------------
      Traitement des Eaux              192 293       202 243       200 397
      Pâtes et Papiers                  88 152       123 791       142 949
      Unité Fabrication                 10 521         9 616        10 772
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                              290 966       335 650       354 118
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (en milliers de dollars, sauf les      Périodes de neuf      Variation
     pourcentages, les données par          mois terminées            2008
     action et le nombre d'actions)           31 décembre      versus 2007
    -------------------------------------------------------------------------
                                          2008          2007             %
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus :
      Traitement des Eaux              209 587       188 616          11,1 %
      Pâtes et Papiers                 226 915       182 646          24,2 %
      Autres et éliminations            12 507         7 583          64,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                              449 009       378 845          18,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge brute                         99 477        79 916          24,5 %
    Frais de vente
     et d'administration                76 678        63 196          21,3 %
    BAIIA                               17 095         9 925          72,2 %
    Frais de restructuration et
     dépense spéciale pour créances
     douteuses:
      Traitement des Eaux                  236           428         (44,9 %)
      Pâtes et Papiers                   5 468             -             -
      Autres et éliminations                 -            75             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                5 704           503       1 034,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais liés à l'Arrangement :
      Traitement des Eaux                    -           173             -
      Pâtes et Papiers                       -           536             -
      Autres et éliminations                 -         5 583             -
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                    -         6 292             -
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA normalisé(1):
      Traitement des Eaux               11 850        10 453          13,4 %
      Pâtes et Papiers                  18 958        11 241          68,7 %
      Autres et éliminations            (8 009)       (4 974)         61,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                               22 799        16 720          36,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Amortissements :
      Traitement des Eaux                4 405         4 055           8,6 %
      Pâtes et Papiers                   2 211         2 253          (1,9 %)
      Autres et éliminations             2 271         2 127           6,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                8 887         8 435           5,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    BAII normalisé(2):
      Traitement des Eaux                7 445         6 398          16,4 %
      Pâtes et Papiers                  16 747         8 988          86,3 %
      Autres et éliminations           (10 280)       (7 101)         44,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                               13 912         8 285          67,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Frais financiers                     1 400         4 708         (70,3 %)
    Impôts sur le bénéfice               1 315        (1 510)            -
      Taux d'imposition effectif          19,3 %        46,9 %   -27,6 pts %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net (perte nette)           5 493        (1 708)            -
      par action (de base et
       dilué)(*)                          0,21         (0,07)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net normalisé(3)            9 773         2 520         287,8 %
      par action (de base et
       dilué)(*)                          0,37          0,10
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre moyen pondéré d'actions
     participantes en circulation
     (en milliers)
      de base et dilué                  26 501        25 389           4,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Marges bénéficiaires en
     pourcentage des revenus :
      Marge brute                         22,2 %        21,1 %
      BAIIA normalisé                      5,1 %         4,4 %
      BAII normalisé                       3,1 %         2,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     disponibles(4)                     15 539         9 602
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Carnets de commandes :             31 mars        31 déc.
                                          2008          2007
    ---------------------------------------------------------
      Traitement des Eaux              185 639       164 644
      Pâtes et Papiers                 152 454       129 933
      Unité Fabrication                  9 903         6 016
    ---------------------------------------------------------
    Total                              347 996       300 593
    ---------------------------------------------------------
    ---------------------------------------------------------

    (*) Le bénéfice net (perte nette) par action de base et dilué et le
        bénéfice net normalisé par action de base et dilué au 31 décembre
        2007 ont été calculés en considérant les actions participantes en
        circulation immédiatement après la finalisation de l'Arrangement.

    (1) Selon les périodes concernées, bénéfice avant amortissements, frais
        financiers, impôts sur le bénéfice, éléments enregistrés hors du
        cours normal des affaires, y compris les frais non répétitifs
        directement liés à l'Arrangement, les frais de restructuration et la
        dépense spéciale pour créances douteuses.
    (2) Selon les périodes concernées, bénéfice avant frais financiers,
        impôts sur le bénéfice, éléments enregistrés hors du cours normal
        des affaires, y compris les frais non répétitifs directement liés à
        l'Arrangement, les frais de restructuration et la dépense spéciale
        pour créances douteuses.
    (3) Selon les périodes concernées, bénéfice avant gains ou pertes
        enregistrés hors du cours normal des affaires sur la cession
        d'immobilisations, d'autres actifs et d'activités commerciales,
        frais non répétitifs directement liés à l'Arrangement, frais de
        restructuration, dépense spéciale pour créances douteuses et
        dépréciation d'actifs à long terme (déduction faite des impôts
        afférents).
    (4) Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation excluant les
        variations nettes du solde des éléments hors caisse liés à
        l'exploitation et déduction faite des acquisitions d'immobilisations,
        nettes des cessions d'immobilisations.
    (5) Le BAIIA, le BAII, le bénéfice net normalisé et les flux de
        trésorerie disponibles ne sont pas des mesures établies selon les
        principes comptables généralement reconnus ("PCGR") du Canada.
        L'information sur les mesures non conformes aux PCGR du Canada est
        contenue dans le rapport de gestion de la Société déposé sur SEDAR et
        sur le site Internet de la Société (www.glv.com) en date
        d'aujourd'hui.
    (6) Avis sur les déclarations prospectives :
        ----------------------------------------
        Ce communiqué de presse a pour but d'aider l'investisseur à
        comprendre la nature et l'importance des changements et des
        tendances, de même que des risques et incertitudes reliés à
        l'exploitation et à la situation financière de GLV Inc. Des
        déclarations contenues dans le communiqué de presse et autres
        communications au public concernant les objectifs, les projections,
        les estimations, les attentes ou les prédictions de la direction
        peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la
        législation en valeurs mobilières applicable. Les déclarations
        prospectives concernent des analyses et d'autres renseignements
        fondés sur la prévision de résultats futurs et l'estimation de
        montants qu'on ne peut encore déterminer. Il peut s'agir
        d'observations concernant entre autres les stratégies, les attentes,
        les activités planifiées ou les actions à venir. Ces déclarations
        prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que
        "prévoir", "projeter", "pouvoir", "planifier", "viser", "estimer" et
        autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au
        conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses.

        La direction de GLV Inc. tient à préciser que les déclarations
        prospectives comportent des incertitudes et des risques connus et
        inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et
        futurs de GLV Inc. diffèrent sensiblement de ceux qui sont énoncés.
        Parmi les facteurs d'incertitude et de risque pouvant entraîner de
        telles différences, on retrouve l'évolution de la demande pour les
        produits et services de GLV Inc. et les coûts de ses matières
        premières, les fluctuations de valeur des différentes monnaies, les
        pressions exercées sur les prix par la concurrence et les changements
        d'ordre général dans la conjoncture économique. Aucune assurance ne
        peut être donnée quant à la concrétisation des résultats, du
        rendement ou des réalisations tels que formulés ou sous-entendus dans
        les déclarations prospectives. A moins d'y être tenue en vertu des
        lois sur les valeurs mobilières applicables, la direction de GLV Inc.
        n'assume aucune obligation quant à la mise à jour ou à la révision
        des déclarations prospectives en raison de nouvelles informations,
        d'événements futurs ou d'autres changements.

        De l'information additionnelle sur les facteurs de risque auxquels
        est exposée GLV Inc. est fournie à la rubrique "Gestion des
        liquidités et des risques" du rapport intermédiaire pour la période
        terminée le 31 décembre 2008, ainsi qu'à la rubrique "Gestion des
        risques" du rapport de gestion contenu dans son plus récent rapport
        annuel, soit pour l'exercice terminé le 31 mars 2008, disponibles sur
        SEDAR (www.sedar.com) et sur le site Internet de la Société
        (www.glv.com).


    -------------------------------------------------------------------------
    Le rapport de gestion intermédiaire des périodes de trois et neuf mois
    terminées le 31 décembre 2008, de même que les états financiers
    consolidés intermédiaires et les notes afférentes, sont déposés
    aujourd'hui sur SEDAR (www.sedar.com) ainsi que sur le site Internet
    de la Société (www.glv.com).
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
          APPEL-CONFERENCE AVEC LES INVESTISSEURS SUR LES RESULTATS
     DU TROISIEME TRIMESTRE ET DES NEUF PREMIERS MOIS DE L'EXERCICE 2009

            Le jeudi, 12 février 2009 à 14h00 (heure de Montréal)

    Pour participer, composer le 1-800-731-5774 quelques minutes avant le
    début de l'appel. Les personnes qui ne peuvent participer pourront
    écouter l'enregistrement qui sera disponible à compter du jeudi,
    12 février 2009 à 16h00 jusqu'à minuit le jeudi 19 février 2009, en
    composant le 1-877-289-8525 ; code d'accès 21296989 #.
    L'APPEL CONFERENCE (AUDIO) SERA EGALEMENT DISPONIBLE SUR LE SITE
    WWW.GLV.COM. Les membres des médias sont invités à se joindre à l'appel
    en mode écoute.
    -------------------------------------------------------------------------
    




Renseignements :

Renseignements: Marc Barbeau, C.A., Vice-président exécutif et chef des
opérations financières, (514) 284-2224, marc.barbeau@glv.com; www.glv.com

Profil de l'entreprise

GLV Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.