GLV - Résultats du troisième trimestre 2011

    <<
                               FAITS SAILLANTS

      Trimestre terminé le 31 décembre 2010
      -------------------------------------

    - Revenus de 190,7 M$ contre 139,2 M$ pour le trimestre correspondant de
      l'exercice 2010, une augmentation principalement attribuable à la
      croissance organique des revenus du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo)
      et du Groupe Pâtes et Papiers ainsi qu'à l'ajout de Christ Water
      Technology AG (CWT).
    - BAIIA normalisé de 9,6 M$ contre 7,3 M$ un an plus tôt, une
      amélioration en partie attribuable à la bonne performance du Groupe
      Traitement des Eaux (Ovivo) dans le domaine municipal aux États-Unis et
      dans le marché de la microélectronique, ainsi que du Groupe Pâtes et
      Papiers dans son ensemble.
    - Perte nette de 0,9 M$ (0,02 $ par action, de base et dilué) par rapport
      à un bénéfice net de 1,7 M$ (0,05 $ par action, de base et dilué) pour
      le troisième trimestre 2010, un écart dû entre autres aux provisions
      prises au troisième trimestre. Exclusion faite des éléments normalisés,
      la Société affiche un bénéfice net normalisé de 2,2 M$ (0,05 $ par
      action, de base et dilué) pour le troisième trimestre 2011, contre
      1,5 M$ (0,04 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt.
    - Flux de trésorerie disponibles de 4,1 M$ contre des flux de trésorerie
      disponibles de 4,3 M$ un an plus tôt.

      Données au 31 décembre 2010
      ---------------------------

    - Coefficient d'endettement total net de 14,6 % au 31 décembre 2010,
      contre 6,9 % au 31 mars 2010, une hausse résultant principalement des
      investissements dans le fonds de roulement pour soutenir les
      opérations, auxquels s'ajoutent les sommes investies pour notamment
      pallier les difficultés de la division européenne responsable de la
      gestion des contrats dans le secteur de l'énergie.
    - Carnet de commandes de 385,9 M$, contre 428,2 M$ au 30 septembre 2010,
      une baisse qui résulte de la diminution du nombre de commandes ou du
      retard dans l'attribution des contrats à la fois pour le Groupe
      Traitement des Eaux (Ovivo) et le Groupe Pâtes et Papiers.
    >>

MONTRÉAL, le 10 févr. /CNW Telbec/ - (Tous les montants sont en dollars canadiens)

GLV Inc. (la "Société"; TSX : GLV.A, GLV.B) a divulgué aujourd'hui ses résultats pour les périodes de trois et de neuf mois terminées le 31 décembre dernier. La Société a enregistré une hausse substantielle de ses revenus, en majeure partie liée à la croissance organique du chiffre d'affaires du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) et du Groupe Pâtes et Papiers de même qu'à l'ajout de Christ Water Technology AG (CWT). Ainsi, pour le troisième trimestre 2011, elle affiche un bénéfice d'exploitation en hausse, ce qui contribue à réduire la perte nette de façon importante par rapport au trimestre précédent.

"Les résultats du plus récent trimestre témoignent d'une nette amélioration de la rentabilité par rapport aux deux premiers trimestres de l'exercice, a souligné le président et chef de la direction, Richard Verreault. Si l'intégration de Christ Water Technology s'est avérée plus difficile que prévu, ce qui a eu un effet défavorable sur les résultats de la première moitié de l'exercice, les efforts visant le regroupement des activités dans le domaine du traitement des eaux sous la marque Ovivo ainsi que le renforcement des processus de gestion et de contrôle commencent à porter fruits."

Sommaire de l'analyse des résultats

Le présent communiqué donne un aperçu de l'analyse des résultats des périodes de trois et de neuf mois terminées le 31 décembre 2011. Pour une analyse détaillée, veuillez consulter le Rapport de gestion intermédiaire et les états financiers consolidés intermédiaires, déposés aujourd'hui sur les sites de SEDAR (www.sedar.com) et de la Société (www.glv.com). À noter que l'analyse des résultats contient des mesures financières, telles que le BAIIA et les flux de trésorerie disponibles, qui ne sont pas établies selon les principes comptables généralement reconnus ("PCGR") du Canada. Le Rapport de gestion intermédiaire comprend les renseignements sur les mesures non conformes aux PCGR utilisées.

    <<
    Données choisies
    -------------------------------------------------------------------------

                                                            Périodes de
                                    Trimestres               neuf mois
                                     terminés                terminées
                                  le 31 décembre          le 31 décembre
                              ---------------------   -----------------------
                                  2010        2009        2010        2009
    -----------------------------------------------   -----------------------
    (en milliers de $, sauf
     les montants par action
     et les données en %)                (retraité)              (retraité)
    Revenus                    190 656     139 192     511 951     355 165
      Traitement des eaux
       (Ovivo)                 127 298      95 925     337 301     219 719
      Pâtes et papiers          52 876      40 700     144 412     128 174
      Autres                    10 482       2 567      30 238       7 272
    -----------------------------------------------   -----------------------
    BAIIA                        7 403       7 685       6 962      14 400
      Traitement des eaux
       (Ovivo)                   6 333       6 651       6 569      14 797
      Pâtes et papiers           3 561       3 268      10 892       7 277
      Autres                    (2 491)     (2 234)    (10 499)     (7 674)
    -----------------------------------------------   -----------------------
    BAIIA normalisé(1)           9 569       7 335       9 128      15 418
      Traitement des eaux
       (Ovivo)                   7 863       6 651       8 099      15 408
      Pâtes et papiers           3 561       2 268      10 892       6 908
      Autres                    (1 855)     (1 584)     (9 863)     (6 898)
    -----------------------------------------------   -----------------------
    Marge de BAIIA
     normalisé(1) (en % des
     revenus)                      5,0%        5,3%        1,8%        4,3%
      Traitement des eaux
       (Ovivo)                     6,2%        6,9%        2,4%        7,0%
      Pâtes et papiers             6,7%        5,6%        7,5%        5,4%
      Autres                       s.o.        s.o.        s.o.        s.o.
    -----------------------------------------------   -----------------------
    Bénéfice net (perte
     nette)                       (852)      1 737     (14 643)      3 327
    -----------------------------------------------   -----------------------
    Flux de trésorerie
     disponibles                 4 148       4 347         878       6 421
    -----------------------------------------------   -----------------------

    PAR ACTION (de base et
     dilué)
    -----------------------------------------------   -----------------------
      Bénéfice net (perte
       nette)                    (0,02)       0,05       (0,33)       0,11
      Flux de trésorerie
       disponibles                0,09        0,12        0,02        0,21
    -----------------------------------------------   -----------------------

                                    31          31          31          31
                              décembre        mars    décembre        mars
    Ratio de financement          2010        2010        2010        2010
    -----------------------------------------------   -----------------------
    Coefficient
     d'endettement total net
     sur le capital investi       14,6%        6,9%       14,6%        6,9%
    -----------------------------------------------   -----------------------
    (1) Excluant les frais de restructuration et éléments spéciaux de
        créances douteuses et de rémunération.
    >>

Troisième trimestre 2011

Pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2010, la Société a enregistré des revenus de 190,7 M$ contre 139,2 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice 2010. Le Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) a contribué à la majeure partie de cette augmentation, grâce à la croissance organique (à taux de change constants) de ses revenus compte tenu d'un volume d'activité plus soutenu aux États-Unis, dans le domaine municipal et le secteur de l'énergie, combinée à la prise en compte des résultats de CWT. Quant au Groupe Pâtes et Papiers, il affiche une croissance organique, à taux de change constants, de ses revenus résultant d'une amélioration de la demande dans les marchés tant des équipements neufs que de l'après-vente.

Au troisième trimestre 2011, la Société a inscrit des éléments normalisés totalisant 2,2 M$ et une charge de 0,9 M$ au titre de dépréciation d'actif. Ces éléments sont en majeure partie attribuables au Groupe Traitements des Eaux (Ovivo), notamment en ce qui concerne les provisions pour indemnités de départ et frais de restructuration en vue d'une éventuelle vente, fermeture ou restructuration de certaines entités de CWT ainsi que la charge pour radiation d'actifs.

Pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2010, la Société affiche un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) consolidé de 7,4 M$ et normalisé de 9,6 M$, contre 7,7 M$ et 7,3 M$, respectivement, un an plus tôt. L'augmentation du BAIIA normalisé est en partie attribuable à la bonne performance du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) dans le domaine municipal aux États-Unis et dans le marché de la microélectronique, ainsi que du Groupe Pâtes et Papiers dans son ensemble.

Par ailleurs, n'eut été des pertes d'exploitation des entités destinées à la vente, à une fermeture ou à une restructuration, le Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) afficherait, pour le troisième trimestre 2011, un BAIIA normalisé de 10,0 M$, et une marge de BAIIA normalisé en pourcentage des revenus, de 8,2 %.

Ainsi, la Société déclare une perte nette de 0,9 M$ ou (0,02 $ par action, de base et diluée) pour le troisième trimestre 2011 contre un bénéfice net de 1,7 M$ (0,05 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt. Cette perte résulte de l'effet défavorable des provisions prises au cours du dernier trimestre et de l'augmentation de l'amortissement des actifs incorporels à la suite de l'acquisition de CWT et des intérêts sur la dette à long terme pour le financement de cette acquisition.

Exclusion faite des éléments normalisés, la Société affiche un bénéfice net normalisé de 2,2 M$ (0,05 $ par action de base et dilué) contre 1,5 M$ (0,04 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt.

Période de neuf mois terminée le 31 décembre

La Société a enregistré des revenus de 512,0 M$ contre 355,2 M$ pour la même période un an plus tôt. L'ajout de CWT explique la majeure partie de l'augmentation des revenus, combiné à la croissance organique, à taux de change constants, des revenus du Groupe Pâtes et Papiers et, dans une moindre mesure, du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo).

Ainsi, la Société affiche un BAIIA consolidé de 7,0 M$ et normalisé de 9,1 M$ pour les neuf premiers mois de l'exercice 2011, soit un recul par rapport à un BAIIA consolidé de 14,4 M$ et normalisé de 15,4 M$ pour la même période un an plus tôt. La perte d'exploitation de deux divisions européennes du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) au cours de la première moitié de l'exercice est le principal facteur qui explique ce recul.

Exclusion faite des pertes d'exploitation des deux divisions européennes qui font l'objet d'un plan de redressement ainsi que des entités destinées à la vente, à une fermeture ou à une restructuration, le BAIIA normalisé du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) pour les neuf premiers mois de l'exercice se situerait à 20,0 M$, soit une marge de BAIIA normalisé en pourcentage des revenus de 6,9 %.

Pour les neuf premiers mois de l'exercice 2011, la Société déclare une perte nette de 14,6 M$ (0,33 $ par action, de base et diluée) contre un bénéfice net de 3,3 M$ (0,11 $ par action, de base et dilué) un an plus tôt. La perte d'exploitation de deux divisions européennes du Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) au cours de la première moitié de l'exercice ainsi que les provisions prises au troisième trimestre sont les principaux facteurs qui expliquent l'écart par rapport au résultat des neuf premiers mois de l'exercice précédent. L'augmentation des frais financiers et de l'amortissement des actifs incorporels résultant de l'acquisition de CWT a également contribué à creuser cet écart.

Situation financière

Au cours du troisième trimestre 2011, les activités de la Société ont généré des flux de trésorerie disponibles de 4,1 M$ (0,09 $ par action, de base et dilués) contre 4,3 M$ (0,12 $ par action, de base et dilués) au même trimestre de l'exercice 2010. Pour les neuf premiers mois de l'exercice, les flux de trésorerie disponibles s'élèvent à 0,9 M$ (0,02 $ par action, de base et dilués) comparativement à 6,4 M$ (0,21 $ par action, de base et dilués) pour la même période de l'an dernier.

Au 31 décembre 2010, déduction faite des espèces et quasi-espèces, l'endettement total net était de 43,2 M$ pour un coefficient de 14,6 % par rapport au capital investi total, comparativement à un endettement total net de 20,3 M$ et un coefficient de 6,9 % au 31 mars 2010. L'augmentation du coefficient d'endettement est principalement attribuable aux investissements dans le fonds de roulement pour soutenir les opérations, auxquels s'ajoutent les sommes investies pour notamment pallier les difficultés de la division européenne responsable de la gestion des contrats dans le secteur de l'énergie.

Carnet de commandes

Au 31 décembre 2010, le carnet de commandes de la Société s'élevait à 385,9 M$, comparativement 428,2 M$ à la fin du trimestre précédent, au 30 septembre 2010. Il s'agit d'un recul attribuable au ralentissement de la prise de commande dans certains secteurs d'activité, accentué par l'effet de la variation des taux de change, et ce, tant pour le Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) que pour le Groupe Pâtes et Papiers.

Plus spécifiquement, le ralentissement de la prise de commandes résulte de :

    <<
    - de la diminution depuis plusieurs mois déjà du nombre de contrats
      octroyés par les clients du secteur de l'énergie;
    - d'une approche plus prudente quant à la sélection des projets dans les
      secteurs de l'énergie et du dessalement de l'eau de mer;
    - d'un certain retard dans l'attribution de contrats par les clients du
      Groupe Traitement des Eaux (Ovivo), notamment dans le domaine municipal
      aux États-Unis et le secteur des aliments et boissons en Asie
      Pacifique, ainsi que du Groupe Pâtes et Papiers.
    >>

Le tout a été en partie compensé par une augmentation marquée de la valeur des contrats obtenus dans le domaine municipal au Royaume-Uni et pour les systèmes de traitement des eaux destinés à l'industrie des pâtes et papiers.

Perspectives

"Pour les prochains trimestres, les conditions de marché s'annoncent encourageantes tant pour le Groupe Traitement des Eaux (Ovivo) que pour le Groupe Pâtes et Papiers, souligne Richard Verreault. Compte tenu du nombre de demandes de soumissions en cours, la plupart des secteurs que nous desservons devraient afficher un bon volume d'activité. Toutefois, nous continuons d'agir avec prudence. Dans toute l'entreprise, le mot d'ordre consiste à poursuivre les efforts pour accroître la rentabilité. Nous sommes confiants que les résultats continueront de s'améliorer avec l'achèvement de l'intégration de CWT, y compris la vente, la fermeture ou la restructuration des entités non rentables, et compte tenu de l'ensemble des mesures mises en place au cours des derniers trimestres afin de renforcer la gestion de projets, de l'approvisionnement et de la trésorerie."

Pour le Groupe Traitement des Eaux (Ovivo), les activités dans les secteurs de la microélectronique, des pâtes et papiers, de l'affinage des métaux et des aliments et boissons devraient se maintenir à un bon niveau. Du côté du dessalement de l'eau de mer, les perspectives sont bonnes bien que le Groupe soit plus sélectif quant aux projets pour lesquels il soumet une proposition et ce, afin de mieux gérer les risques associés aux projets clés en main.

Après avoir connu un ralentissement important au cours des deux dernières années, le marché municipal au Royaume-Uni a repris de sa vigueur. En effet, le Groupe observe une reprise soutenue des activités, grâce notamment à la mise en œuvre du programme AMP5 concernant les investissements dans les infrastructures. Quant aux États-Unis, les perspectives demeurent bonnes à court terme compte tenu du nombre d'appels d'offres en cours. Toutefois, les tendances à moyen et à long terme sont plus difficiles à cerner vu que la mise en œuvre de nouveaux projets d'infrastructures est soumise aux contraintes budgétaires auxquelles sont confrontées les autorités locales.

Quant à l'industrie des pâtes et papiers, les perspectives à court terme sont favorables. Le prix de la pâte se maintient à un bon niveau, ce qui continue d'encourager les compagnies papetières à investir dans l'entretien de leurs installations et dans l'achat de nouveaux équipements. Le nombre de demandes de soumission tant pour les pièces de rechange et les services de modernisation que pour les équipements neufs témoigne d'un niveau d'activité soutenu dans le marché, notamment du côté du continent asiatique.

Pour l'ensemble de l'exercice 2011, en se basant sur des taux de change stables par rapport à leur niveau actuel et compte tenu des perspectives dans les secteurs desservis par chacun de ses deux groupes, la Société prévoit des revenus consolidés entre 675 M$ et 700 M$.

À propos de GLV Inc.

GLV fournit des solutions technologiques, sous la marque Ovivo, destinées au traitement des eaux ainsi que des solutions et de l'équipement pour la production de pâtes et papiers. Elle exerce ses activités dans une trentaine de pays et compte environ 2 300 employés. GLV est une société ouverte dont les actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous les symboles GLV.A et GLV.B; elle fait partie de la liste des sociétés qui composent l'indice boursier "S&P/TSX des technologies propres".

Avis concernant les déclarations prospectives

Certains renseignements et déclarations dans le présent communiqué et autres communications au public concernant les objectifs, les projections, les estimations, les attentes ou les prévisions de la direction peuvent constituer des déclarations prospectives au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Les déclarations prospectives concernent des analyses et d'autres renseignements fondés sur la prévision de résultats futurs et l'estimation de montants qu'on ne peut encore déterminer. Il peut s'agir d'observations concernant entre autres les stratégies, les attentes, les activités planifiées ou les actions à venir. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que "prévoir", "projeter", "pouvoir", "planifier", "viser", "estimer" et autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses.

La direction de GLV tient à préciser que les déclarations prospectives comportent des incertitudes et des risques connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats réels et futurs de GLV diffèrent considérablement de ceux qui sont énoncés. Parmi les facteurs d'incertitude et de risque pouvant entraîner de telles différences, on retrouve les risques liés aux acquisitions et aux contrats avec les clients, la dépendance envers le personnel clé, les fluctuations des taux de change, les risques de crédit, de marché et de liquidités, la concurrence, les risques liés aux fournisseurs, l'accessibilité du financement requis pour la poursuite des activités et du plan stratégique, le risque de concentration, la disponibilité des matières premières, la variation des taux d'intérêt, les éventuels litiges concernant la propriété intellectuelle, le risque de dépréciation des actifs ainsi que les risques associés à la structure de portefeuille de la Société. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la concrétisation des résultats, du rendement ou des réalisations tels que formulés ou sous-entendus dans les déclarations prospectives. De plus, à moins d'indication contraire, les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué ont été faits en date des présentes, et à moins d'y être tenue en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, la direction de GLV n'assume aucune obligation quant à la mise à jour ou à la révision des déclarations prospectives en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres changements. Les énoncés prospectifs visent à fournir au lecteur une description des attentes de la direction à l'égard du rendement financier de la Société pendant l'exercice 2011 et peuvent être inappropriés à d'autres fins.

De l'information additionnelle sur les facteurs de risque auxquels est exposée GLV est fournie à la rubrique "Gestion des risques" du rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010, accessible sur SEDAR (www.sedar.com) et sur le site de la Société (www.glv.com). Les facteurs et les hypothèses importants qui ont été appliqués afin de tirer une conclusion ou faire une prévision ou une projection sont également présentés dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 mars 2010.

    <<
    -------------------------------------------------------------------------

                                   RAPPEL

                           CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE
                           -----------------------

           Date et heure : le jeudi 10 février 2011, à 14 h (HNE)
                     Numéro à composer : 1 800 731-5319

           La conférence téléphonique sera également accessible en
             webdiffusion audio sur le site www.glv.com. Il sera
       également possible d'écouter l'enregistrement audio en différé,
         à compter de 17 h (HNE), le 10 février 2011, jusqu'à minuit,
                 le 17 février 2011, au numéro 1 877 289-8525
                          (code d'accès : 4403892#).

    -------------------------------------------------------------------------
    >>

SOURCE GLV INC.

Renseignements : Investisseurs: Louis Guindon, Vice-président, Trésorerie, Tél.: + 514 284-2224, courrier@glv.com; Médias: Yves Doucet, Directeur, Communications, Tél.: + 514 284-7202, yves.doucet@glv.com

Profil de l'entreprise

GLV INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.