Gestion des matières résiduelles au Québec - L'UMQ réitère une compensation à 100 % des coûts de recyclage d'ici 2010



    QUEBEC, le 11 juin /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du Québec
(UMQ) est heureuse de constater que le rapport déposé hier par la Commission
des transports et de l'environnement sur la gestion des matières résiduelles
au Québec favorise la responsabilité élargie des producteurs, encourageant
ainsi l'écoconception des produits, et qu'il recommande de créer un programme
de financement des infrastructures de valorisation. Elle se réjouit également
qu'il mette l'emphase sur la réduction à la source et prône un objectif
d'enfouissement zéro. Toutefois, l'UMQ rappelle que la génération de matières
résiduelles au Québec a connu une croissance de 14 % entre 2004 et 2006. Dans
ce contexte, les municipalités ont besoin d'avoir des outils et des solutions
de rechange à leur disposition pour travailler parallèlement à valoriser les
déchets et à viser l'objectif zéro.
    Tout en soulignant que ce rapport servira d'assise à la Politique de
gestion des matières résiduelles 2008-2018, l'Union s'inquiète qu'aucune
référence à la compensation à la hauteur de 100 % des coûts des services
municipaux de collecte sélective n'y soit faite. Pourtant, cette indemnisation
complète des coûts de la collecte sélective fait partie intégrante de
l'Entente de partenariat fiscal et financier Québec-municipalités signée en
2006, et elle est une demande unanime du milieu municipal. Quant à l'abolition
de la consigne, l'UMQ considère que le gouvernement doit agir avec prudence
avant d'éliminer un système qui a fait ses preuves pour certaines catégories
de contenants et qu'il analyse en profondeur, en partenariat avec le monde
municipal, l'option de rediriger ces matières vers la collecte sélective.
    Le 13 février 2008, l'UMQ a présenté à la Commission vingt-deux
recommandations issues de son mémoire "Pour une Politique de gestion des
matières résiduelles pragmatique dotée des moyens répondant aux exigences du
21e siècle". Celui-ci fait état des questions touchant les municipalités et
MRC et fait ressortir notamment les coûts de mise en oeuvre des plans de
gestion des matières résiduelles et leur financement.
    Les municipalités ont un rôle majeur à jouer en ce qui a trait à la
valorisation des matières résiduelles, mais il ne faut pas perdre de vue
qu'elles sont en aval, en bout de ligne des tonnages résultant des décisions
de l'industrie. Selon l'Union, bien que la hiérarchie des 3RV doive être la
pierre angulaire de la future politique, rien n'empêche de travailler
simultanément à la valorisation biologique ou thermique des matières
résiduelles. A cet égard, l'Union a déjà demandé au ministère du Développement
durable et de l'Environnement de l'accompagner dans les choix technologiques
qu'elles devront faire par rapport à la valorisation des matières organiques
et des résidus ultimes.
    En conclusion, l'UMQ estime qu'au diapason des valeurs prônées par les
citoyennes et citoyens, les municipalités et MRC embrassent les principes du
développement durable et l'enjeu des changements climatiques. Elles mettent en
oeuvre leur Plan de gestion des matières résiduelles de multiples façons et
cherchent à occuper dynamiquement leur territoire. Elles sont à l'heure des
choix et s'activent à trouver les meilleures solutions en s'inspirant des
expériences québécoises et mondiales. Pour y arriver, la participation et
l'engagement de tous les acteurs de la société à ce vaste chantier s'avèrent
incontournables.

    Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes
tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de contribuer
au progrès et à la promotion de municipalités démocratiques, dynamiques et
performantes, dédiées au mieux-être des citoyennes et citoyens. La structure
de l'UMQ, qui regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités
locales, municipalités de centralité, villes d'agglomération, grandes villes
et municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de
la solidarité municipale québécoise.




Renseignements :

Renseignements: François Sormany, Directeur des communications, (514)
282-7700, poste 265, Cellulaire: (514) 910-7272, fsormany@umq.qc.ca; Source:
Josée Maryse Sauvageau, Conseillère aux communications, Union des
municipalités du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.