Gentilly 2 - QUE NOUS CACHE JEAN CHAREST?



    QUEBEC, le 15 oct. /CNW Telbec/ - La députée de Rosemont et porte-parole
du Parti Québécois en matière d'énergie, Rita Dionne-Marsolais, et le député
de Vachon et porte-parole en matière d'environnement, Camil Bouchard, sont
déçus de la décision des députés libéraux qui ont refusé aujourd'hui que soit
convoquée Hydro-Québec en commission parlementaire afin d'éclairer les
parlementaires et les Québécois sur les motivations ayant mené à la décision
de procéder à la réfection de la centrale Gentilly 2.
    La députée Dionne-Marsolais note par ailleurs que les députés de l'Action
démocratique du Québec étaient d'accord avec la demande formulée par le Parti
Québécois. Cependant, l'appui des députés libéraux était essentiel pour
qu'Hydro-Québec soit formellement convoquée au Parlement.
    "Que nous cache Jean Charest? Nous lui avons demandé simplement de la
transparence. Nous voulons connaître l'ensemble des études, techniques et
économiques, sur lesquelles le gouvernement et Hydro-Québec appuient leur
décision. C'est le minimum auquel les citoyens ont droit. Ce sont eux qui vont
payer pour la réfection de la centrale après tout, un projet dont le coût a
augmenté de 60 % depuis 2005", a déclaré Rita-Dionne Marsolais.
    Le projet de réfection de Gentilly 2 est important, autant par le volume
de déchets radioactifs produits que par son coût. Le Parti Québécois rappelle
que ce projet coûtera au minimum 1,9 G$ et qu'il prolonge la durée du réacteur
jusqu'en 2040. "Nous entendons les inquiétudes des citoyens et il est de notre
devoir de les rassurer en matière nucléaire. On ne peut pas jouer à
cache-cache, comme Jean Charest le fait, avec un tel projet", a poursuivi la
porte-parole du Parti Québécois en matière d'énergie.
    "Lors de l'annonce d'Hydro-Québec, le Parti Québécois ne s'est pas opposé
à ce choix, mais il a demandé que les études soutenant la décision
d'Hydro-Québec soient rendues publiques de sorte que les parlementaires
puissent en prendre connaissance. On ne comprend pas pourquoi Jean Charest s'y
oppose aussi fermement. Serait-il encore en train de nous passer un autre
Suroît?", a pour sa part affirmé le député de Vachon, Camil Bouchard.
    -%SU: CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.