GARDASIL(MC) est maintenant recommandé par le Comité consultatif national de l'immunisation



    
          La valeur de la vaccination systématique contre le cancer
                       du col de l'utérus est confirmée

    MONTREAL, le 30 janv. /CNW Telbec/ - Le Comité consultatif national de
l'immunisation (CCNI) a émis sa déclaration aujourd'hui à propos de
l'utilisation recommandée du vaccin contre le virus du papillome humain (VPH)
au Canada. Notamment :

    - GARDASIL(MC) est recommandé pour les filles entre 9 et 13 ans parce que
      c'est la période précédant le début de l'activité sexuelle chez la
      plupart des Canadiennes et parce que l'efficacité serait alors à son
      maximum.

    - GARDASIL(MC) est recommandé pour les femmes de 14 à 26 ans, même si
      elles sont déjà sexuellement actives, car elles peuvent ne pas encore
      être atteintes d'une infection à VPH et il est fort peu probable
      qu'elles aient été infectées par les quatre types de VPH (6, 11, 16,
      18) contenus dans le vaccin.

    - GARDASIL(MC) est recommandé pour les femmes de 14 à 26 ans qui ont déjà
      présenté des anomalies au test de Pap, y compris le cancer du col de
      l'utérus, ou qui ont des verrues génitales ou une infection à VPH
      connue.

    La déclaration du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI)
ajoute que bien que GARDASIL(MC) se soit avéré très efficace contre les
précurseurs des cancers causés par les VPH 16 et 18, ces deux types de VPH à
sont responsables d'environ 70 % des cancers du col de l'utérus. Les femmes
qui ont été vaccinées demeureront susceptibles aux autres types de VPH qui
causent le cancer du col de l'utérus. Même si ces types sont moins répandus
que les VPH 16 ou 18, ces femmes devraient quand même continuer de participer
aux programmes de dépistage du cancer du col de l'utérus actuellement
recommandés.
    GARDASIL(MC), le premier et le seul vaccin conçu spécialement pour
prévenir les cancers du col de l'utérus, de la vulve et du vagin ainsi que les
verrues génitales, a été approuvé par Santé Canada l'été dernier.
    "Un geste positif pour protéger la santé des Canadiennes contre les
maladies associées au VPH a été posé lorsque Santé Canada a approuvé
GARDASIL(MC) selon ses résultats cliniques. La recommandation du CCNI vient
confirmer de nouveau la grande valeur et l'énorme potentiel de ce vaccin", a
déclaré Christian Blouin, directeur des Politiques en santé publique et des
relations gouvernementales chez Merck Frosst Canada.
    "Pour veiller à ce que la prévention des cancers associés au VPH devienne
une réalité, le gouvernement fédéral devrait continuer de jouer son rôle de
leadership pour aider les provinces à mettre rapidement en oeuvre cette
recommandation importante, en prolongeant et en augmentant le financement de
la Stratégie nationale d'immunisation (SNI), ajoute Monsieur Blouin. Ce
leadership permettra d'éviter de revenir à l'approche hétérogène qui prévalait
avant l'instauration de la SNI et d'assurer un accès équitable et transparent
à la vaccination contre le VPH pour les jeunes Canadiennes d'un océan à
l'autre."

    Le vaccin est très efficace pour prévenir le cancer du col de l'utérus et
    les verrues génitales

    GARDASIL(MC) est spécialement conçu pour s'attaquer aux divers types de
VPH (6, 11, 16, 18) qui causent 90 pour cent des verrues génitales et 70 % des
cancers anogénitaux et des précancers de haut grade. Ce médicament a été
évalué au cours d'essais cliniques et les résultats obtenus ont démontré qu'il
prévient :

    - 100 pour cent des précancers du col de l'utérus et des cancers non
      invasifs du col de l'utérus associés au VPH des types 16 et 18
    - 99 pour cent des cas de verrues génitales causées par le VPH des types
      6 et 11
    - 100 pour cent des précancers vulvaires et vaginaux associés au VPH des
      types 16 et 18
    

    Une étude récente sur le fardeau économique et sanitaire que représentent
l'infection par le VPH et les maladies qui lui sont associées, a démontré
qu'il suffit que huit femmes soient vaccinées pour prévenir un cas de verrues
génitales et que 639 femmes soient vaccinées pour prévenir un décès causé par
le cancer du col de l'utérus.(1)

    A propos du CCNI

    Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) est composé
d'experts reconnus dans les domaines de la pédiatrie, des maladies
infectieuses, de l'immunologie, de la microbiologie médicale, de la médecine
interne et de la santé publique. Le comité relève de l'administrateur en chef
de la santé publique du Canada et collabore avec le personnel du Centre de
prévention et de contrôle des maladies infectieuses de l'Agence de santé
publique du Canada, en vue de fournir, sur une base continue et en temps
opportun, des services conseils dans les domaines médicaux et scientifiques
ainsi que relativement à la santé publique. Le CCNI fait des recommandations
quant à l'utilisation des vaccins approuvés au Canada et donne aussi des avis
sur la nécessité de stratégies nationales de vaccination.

    A propos de Merck Frosst

    Chez Merck Frosst, les patients passent avant tout. Merck Frosst
Canada Ltée est une société de recherche pharmaceutique. Merck Frosst
découvre, met au point et commercialise une vaste gamme de produits novateurs
destinés à améliorer la santé humaine. Merck Frosst est l'un des vingt
premiers investisseurs en recherche et développement au Canada. En 2004,
l'entreprise a investi 117 millions de dollars en R-D. Merck Frosst s'engage à
favoriser les partenariats afin d'obtenir les meilleurs résultats
thérapeutiques pour les patients canadiens. On peut obtenir de plus amples
renseignements sur Merck Frosst à l'adresse http://www.merckfrosst.com.

    Enoncés prospectifs

    Le présent communiqué de presse contient des "énoncés prospectifs" au
sens de la Private Securities Litigation Reform Act (Etats-Unis) de 1995. Ces
énoncés se fondent sur les attentes actuelles de la direction et sont
assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte
que les résultats réels diffèrent substantiellement de ceux annoncés dans
lesdits énoncés. Les énoncés prospectifs peuvent comprendre des énoncés sur la
mise au point des produits, leur potentiel ou leur rendement financier. Aucun
énoncé prospectif ne peut être garanti et les résultats réels peuvent différer
substantiellement des résultats projetés. Merck n'est aucunement tenue de
mettre à jour publiquement ces énoncés à la suite de nouveaux renseignements,
en vue d'événements futurs ou pour tout autre motif. Les énoncés prospectifs
contenus dans le présent communiqué de presse doivent être considérés en
tenant compte des nombreuses incertitudes qui touchent les activités de Merck,
plus particulièrement celles mentionnées à l'Article 1, Avertissements, du
formulaire 10-K de Merck pour l'année s'achevant le 31 décembre 2005, et dans
les rapports périodiques figurant sur les formulaires 10-Q et 8-K, que la
société incorpore par renvoi.

    (MC) Marque de commerce de Merck & Co., Inc., utilisée sous licence.

    ------------------------
    (1) Brisson, M. et coll., "Estimating the number needed to vaccinate to
    prevent HPV related disease and mortality" Présenté à l'occasion de la
    7e Conférence canadienne sur l'immunisation, le 3 décembre 2006,
    Winnipeg.




Renseignements :

Renseignements: Sheila Murphy, Chef des Relations publiques, Merck
Frosst Canada Ltée, (514) 428-2748; Diane Hébert, NATIONAL PharmaCom, (514)
843-2302


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.