GARDASIL® EST MAINTENANT APPROUVÉ POUR AIDER À PRÉVENIR LE CANCER DE L'ANUS CHEZ L'HOMME ET LA FEMME

KIRKLAND, QC, le 31 mai 2011 /CNW Telbec/ - Aujourd'hui, Merck a annoncé l'approbation par Santé Canada d'une nouvelle indication de GARDASIL® [vaccin recombinant quadrivalent contre le virus du papillome humain (types 6, 11, 16 et 18)] pour la prévention du cancer de l'anus chez l'homme et la femme causé par le virus du papillome humain (VPH) des types 16 et 18 et des lésions anales précancéreuses causées par le VPH des types 6, 11, 16 et 18.

« Le cancer de l'anus touche autant les hommes que les femmes. Il n'atteint pas seulement les hommes homosexuels ou les personnes qui ont des relations sexuelles anales, affirme la Dre Jennifer Blake, professeure et directrice adjointe au département d'obstétrique et de gynécologie à la faculté de médecine de l'Université de Toronto. Cette nouvelle indication du vaccin quadrivalent contre le VPH est une raison de plus pour vacciner les personnes des deux sexes. »

Efficacité contre le cancer de l'anus
L'efficacité de GARDASIL® contre les maladies anales - néoplasies intraépithéliales anales (AIN) et cancer de l'anus - a été évaluée auprès de 598 hommes âgés de 16 à 26 ans ayant des relations sexuelles avec des hommes. L'analyse principale a été effectuée dans la population évaluable selon le protocole pour l'« efficacité », qui regroupait les sujets qui avaient reçu les trois doses du vaccin dans l'année qui a suivi leur admission à l'étude, qui n'avaient pas dérogé de façon majeure au protocole d'étude et qui n'avaient jamais été infectés par le VPH des types concernés (types 6, 11, 16 et 18) au début de l'étude et jusqu'à un mois après l'administration de la dernière dose de vaccin1.

GARDASIL® a permis de réduire l'incidence combinée des AIN des grades 1, 2 et 3 reliées aux VPH des types 6, 11, 16 et 18 de 77,5 % (IC à 95 % : 39,6 % - 93,3 %). Son efficacité contre les lésions précancéreuses plus avancées et les AIN des grades 2/3 dans les analyses a posteriori était de 91,7 % (IC à 95 % : 44,6 % - 99,8 %)2.

Le cancer de l'anus en hausse
« Le cancer de l'anus est en hausse au Canada et dans le monde, explique le Dr Marc Steben, médecin de famille et spécialiste des maladies sexuellement transmissibles. Comme il n'y a pas de test de dépistage du cancer de l'anus, les médecins devraient discuter avec leurs patients de l'avantage de la vaccination pour la prévention du cancer de l'anus et d'autres maladies reliées au VPH. »

L'incidence du cancer de l'anus a augmenté tant chez les hommes que chez les femmes au cours des 50 dernières années3. On estime qu'il y a chaque année dans le monde environ 100 000 nouveaux cas de cancer de l'anus4. Au Canada, 358 nouveaux cas de cancer de l'anus, 156 chez les hommes et 202 chez les femmes, sont diagnostiqués annuellement5. La vaste majorité des cancers de l'anus sont des carcinomes épidermoïdes, et dans 80 à 90 % des cas, les hommes et les femmes sont porteurs du VPH6. À eux seuls, le VPH des types 16 et 18 causent environ 90 % des cancers de l'anus reliés au VPH7. On estime que 75 % des Canadiens ayant une vie sexuelle active contracteront au moins une infection par le VPH au cours de leur vie8.

Indications actuelles9 de GARDASIL®
GARDASIL® est maintenant indiqué chez les filles et les femmes de 9 à 45 ans pour la prévention de l'infection par les virus du papillome humain (VPH) des types 6, 11, 16 et 18 et des maladies suivantes causées par les VPH de ces types contenus dans le vaccin :

  • cancers du col de l'utérus, de la vulve et du vagin causés par les VPH des types 16 et 18
  • verrues génitales (condylomes acuminés) causées par les VPH des types 6 et 11

Et des lésions précancéreuses ou dysplasiques suivantes causées par les VPH des types 6, 11, 16 et 18 :

  • adénocarcinome in situ (AIS) du col de l'utérus
  • néoplasies intraépithéliales cervicales (CIN) de grade 2 et de grade 3
  • néoplasies intraépithéliales vulvaires (VIN) de grade 2 et de grade 3
  • néoplasies intraépithéliales vaginales (VaIN) de grade 2 et de grade 3
  • néoplasies intraépithéliales cervicales (CIN) de grade 1

GARDASIL® est indiqué chez les filles et les femmes de 9 à 26 ans pour la prévention des maladies suivantes :

  • cancer de l'anus causé par les VPH des types 16 et 18
  • néoplasies intraépithéliales anales (AIN) de grade 1, de grade 2 et de grade 3 causées par les VPH des types 6, 11, 16 et 18

GARDASIL® est indiqué chez les garçons et les hommes de 9 à 26 ans pour la prévention de l'infection par les virus du papillome humain (VPH) des types 6, 11, 16 et 18 et des maladies suivantes causées par les VPH de ces types contenus dans le vaccin :

  • cancer de l'anus causé par les VPH des types 16 et 18
  • verrues génitales (condylomes acuminés) causées par les VPH des types 6 et 11
  • néoplasies intraépithéliales anales (AIN) de grade 1, de grade 2 et de grade 3 causées par les VPH des types 6, 11, 16 et 18

À propos de Merck
La société Merck d'aujourd'hui est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui œuvre au bien-être du monde.  Merck est connue sous le nom de MSD à l'extérieur des États-Unis et du Canada. Grâce à nos médicaments, vaccins, traitements biologiques, produits de santé grand public et de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays à procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l'accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d'envergure. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca.

Déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États­Unis. Ces déclarations peuvent comprendre, entre autres, des déclarations sur les avantages de la fusion entre Merck et Schering-Plough, dont notamment les résultats financiers et d'exploitation futurs et les projets, objectifs, attentes et intentions de l'entreprise combinée, ainsi que d'autres considérations ne constituant pas des faits historiques. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de ceux que décrivent les déclarations prospectives. Les facteurs suivants, entre autres, pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les déclarations prospectives : la possibilité de voir les synergies attendues de la fusion entre Merck et Schering-Plough ne pas se concrétiser du tout ou au cours de la période espérée; les effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé; le risque d'une intégration décevante des deux entreprises; une interruption de la fusion ayant pour effet de rendre difficile la poursuite de relations commerciales ou opérationnelles; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; le risque lié à l'évolution de la réglementation et des politiques de santé aux États-Unis et dans le monde, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires. Merck ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2009 de Merck établi sur le formulaire 10-K et sur les autres documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

________________________

1 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
2 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
3 WHO/ICO Information Center on HPV and Cervical Cancer (HPV Information Centre). Human Papillomavirus and Related Cancers in Canada. Summary Report 2010.
4 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
5 WHO/ICO Information Center on HPV and Cervical Cancer (HPV Information Centre). Human Papillomavirus and Related Cancers in Canada. Summary Report 2010.
6 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
7 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
8 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011.
9 Monographie de GARDASIL®, 24 mai 2011. 

SOURCE MERCK

Renseignements :

Personnes-ressources pour les médias :

Sheila Murphy
Merck
514-428-2748   
Roch Landriault / Stephanie Lyttle
Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
514-843-2345 / 514-843-2365

 

Profil de l'entreprise

MERCK

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.