Gala national pour rendre hommage aux vedettes de la boréale



    On rend hommage à Victoria's Secret, des rappeurs d'âge secondaire et des
    collectivités autochtones qui ont contribué à la conservation de la forêt
    boréale du Canada

    OTTAWA, le 7 déc. /CNW Telbec/ - Qu'ont en commun des collectivités
autochtones, de jeunes rappeurs et une entreprise américaine reconnue pour ses
articles de lingerie fine? A en croire le Conseil principal de la forêt
boréale (CPFB), beaucoup! En effet, ils ont tous joué un rôle de premier plan
dans l'effort de conservation de la forêt boréale du Canada et de
sensibilisation à l'importance de cet écosystème pour la planète entière.
    "Cette année, le travail de protection de la forêt boréale du Canada a
connu tout un essor. Le travail acharné de très nombreuses gens - dont les
collectivités à qui nous avons rendu hommage hier soir - a permis de célébrer
quelques-unes des plus importantes initiatives de conservation des terres de
l'histoire nord-américaine, et des millions d'hectares de forêt boréale ont
ainsi pu être protégés au Canada", explique Larry Innes, directeur général de
l'Initiative boréale canadienne (IBC).
    Les Prix boréal visent à reconnaître l'exercice d'un rôle de chef de
file, l'innovation, la coopération et l'excellence parmi les intervenants qui
vivent et travaillent dans la région boréale du Canada. Ils ont également pour
but de rendre hommage à la contribution extraordinaire de certaines personnes
à la protection de la forêt boréale et au progrès des principes énoncés dans
la Convention pour la conservation de la forêt boréale.
    Hier soir, au Musée des beaux-arts du Canada, un hommage a été rendu aux
récipiendaires suivants :
    Prix de réalisation personnelle : L'étudiant GEORGE WOODHOUSE, avec Blake
Godward et David Lawless, pour avoir fait preuve de créativité dans la
diffusion de messages inspirants pour sensibiliser les jeunes, en images et en
chansons, à l'importance de la forêt boréale du Canada.
    Prix d'excellence (entreprise) : LIMITED BRANDS, INC., la société mère de
Victoria's Secret, pour son progrès considérable vers l'atteinte de l'objectif
de la conservation durable de la forêt boréale en adoptant une nouvelle
politique d'approvisionnement et promouvant activement la conservation de la
forêt boréale.
    Prix d'excellence (collectivité) : La PREMIERE NATION DE LA RIVIERE
POPLAR pour son travail constant de protection de ses territoires
traditionnels sur la rive est du lac Winnipeg et son rôle de chef de file dans
la promotion, de concert avec la province du Manitoba, d'une proposition
visant à faire déclarer une grande partie de la forêt boréale au Manitoba site
du patrimoine mondial par l'UNESCO.
    Prix d'excellence (collectivité) : La PREMIERE NATION LUTSEL K'E DENE
pour sa vision et son leadership menant à l'obtention de la désignation du
parc national du Bras-Est-du-Grand-Lac-des-Esclaves dans les Territoires du
Nord-Ouest. De concert avec les gouvernements du Canada et des Territoires du
Nord-Ouest et d'autres collectivités Akaitcho, la Première nation Lutsel'Ke
s'est hissée à l'avant-scène dans l'effort visant à obtenir la conservation de
la plus vaste superficie unique dans l'histoire canadienne.
    Les récipiendaires des prix ont été sélectionnés par un comité formé des
18 membres du Conseil principal de la forêt boréale, qui connaît d'ailleurs sa
plus importante expansion depuis sa fondation. Plus tôt cette semaine, Nexen
Inc., l'Institut Pembina, les Premières nations de la région du Traité no 8 en
Alberta et Domini Social Investments LLC se sont joints au CPFB. Ces membres
se sont officiellement ajoutés au groupe jeudi soir.
    "Ce fut très agréable d'accueillir d'autres chefs de file dans la
conservation de la forêt boréale au cours d'une soirée ayant été marquée par
la créativité et la passion pour la forêt boréale du Canada que dégagent les
candidats et les récipiendaires des Prix boréal. Ces organisations se sont
engagées à mettre en oeuvre la Convention pour la conservation de la forêt
boréale", affirme Mike Martel, premier vice-président de gestion des
ressources forestières pour Tembec Inc. et ancien président du CPFB.
    La forêt boréale du Canada représente la plus grande forêt vierge qui
reste sur la planète. Elle rivalise en taille et en importance écologique la
forêt amazonienne et stocke deux fois plus de carbone par acre que les forêts
tropicales humides, ce qui contribue à atténuer les impacts du réchauffement
planétaire. De plus, elle regorge d'espèces sauvages, dont des milliards
d'oiseaux chanteurs migrateurs et 40 % des populations nord-américaines de
sauvagines. Enfin, la forêt boréale du Canada abrite quelques-unes des
dernières grandes populations de grizzlis, d'ours polaires, de loups et de
caribous des bois et de la toundra.
    La Convention pour la conservation de la forêt boréale enchâsse un plan
visionnaire pour la préservation de la nature sauvage au Canada élaboré par le
Conseil principal de la forêt boréal. Elle est appuyée par plus de 1500
scientifiques, 25 organisations autochtones, 100 entreprises et plusieurs des
plus importants groupes de conservation du Canada.
    La Convention pour la conservation de la forêt boréale prône la
protection permanente d'au moins 50 % de la région boréale du Canada et
l'application de normes de protection environnementale rigoureuses dans
l'autre moitié.
    Sise à Ottawa, l'Initiative boréale canadienne (IBC) réunit différents
partenaires dans le but de créer de nouvelles solutions pour la conservation
de la forêt boréale. IBC agit à titre de catalyseur en appuyant divers efforts
sur le terrain, dans l'ensemble de la région boréale, déployés par les
gouvernements, l'industrie, les Premières nations, des organismes de
conservation, les grands détaillants, des institutions financières et des
scientifiques.
    Le Conseil principal de la forêt boréale (CPFB) est formé des principaux
groupes voués à la conservation, Premières nations, sociétés exploitantes de
ressources et institutions financières qui sont tous concernés par l'avenir de
la forêt boréale du Canada ou y possèdent un intérêt. Ils sont signataires de
la Convention pour la conservation de la forêt boréale et s'engagent à mettre
la Convention en oeuvre dans le cadre de leurs activités.

    
                             FICHE D'INFORMATION

    George Woodhouse

    C'est rare qu'on associe la musique rap à la forêt boréale. Un récent
projet scolaire de sciences mené par George Woodhouse, un étudiant d'Owen
Sound, et ses amis et collègues de classe Blake Godward et David Lawless a
changé tout cela. Leur classe devait discuter de ce qu'ils avaient appris en
écologie, et les avides musiciens ont dépassé les attentes en écrivant un rap
- avec vidéoclip - sur la forêt boréale du Canada. "Now in maybe twenty years
you're gonna wonder why/All the birds and trees were just left to die" : Voilà
quelques-uns des messages frappants pour sensibiliser les adolescents à
l'importance de la forêt boréale pour la planète et aux menaces auxquelles
elle est confrontée en raison de l'intensification des activités de
développement industriel.
    Lien vers la chanson rap : http://www.borealbirds.org/movies.shtml

    Limited Brands

    Le 5 décembre 2006, Limited Brands adoptait une nouvelle politique sur le
papier afin de réaliser des gains considérables en matière du développement
durable et de la conservation de la forêt boréale. La politique, les
modifications apportées au papier et au sein de la chaîne d'approvisionnement
ainsi que la série d'initiatives de promotion et de communication menées par
Limited Brands contribuent à assurer que la pulpe utilisée dans le papier sur
lequel est imprimé le catalogue de l'entreprise ne provient pas de forêts
boréales en danger de disparition. Cette initiative crée des incitatifs
positifs et sensibilise à l'importance de conserver la forêt boréale et d'en
assurer la viabilité.
    Dans sa politique, Limited Brands vise et s'engage à : 1. travailler en
partenariat avec son principal fournisseur de papier afin de mettre fin à
l'approvisionnement en pulpe provenant des forêts boréales du contrefort des
Rocheuses en Alberta et des forêts pluviales tempérées de la
Colombie-Britannique; 2. intégrer un minimum de 10 % de papier recyclé
post-consommation ou de 10 % de contenu certifié par le Forest Stewardship
Council (FSC) dans la production de ses catalogues commençant en 2007; 3.
privilégier la certification du FSC; 4. réduire la quantité de papier utilisé
dans l'impression des catalogues; 5. s'engager à l'amélioration continue des
qualités environnementales du papier des catalogues et de l'utilisation du
papier; 6. s'engager à éliminer progressivement l'approvisionnement à partir
de forêts habitées par le caribou et en danger de disparition; 7. investir un
million de dollars dans la recherche et la promotion pour protéger les forêts
en danger de disparition; 8. appuyer la Convention pour la conservation de la
forêt boréale.
    Au cours de la dernière année, les actions de Limited Brands ont eu de
profondes répercussions sur la forêt boréale du Canada, se traduisant par des
mesures concrètes et provoquant les principaux changements touchant son propre
secteur d'activités, les papetières, l'industrie forestière et les
gouvernements. En entretenant des liens avec les médias et se portant haut et
fort à la défense du papier écologique et de la forêt boréale, l'entreprise a
également joué un rôle de premier plan pour sensibiliser le public à
l'importance de conserver la forêt boréale et à la demande du marché de
produits de développement durable. Au cours de la dernière année, J. Crew,
Crate & Barrel et LL Bean - trois des marques les plus réputées dans le
domaine - ont suivi la voie tracée par Limited Brand et renforcé leurs
politiques d'approvisionnement afin d'y privilégier les papiers certifiés par
le FSC et d'y intégrer des fibres recyclées.
    En plus de son engagement franc à changer ses pratiques et à inspirer
d'autres entreprises, Limited Brands influence des changements au sein de
l'industrie forestière. Après avoir annoncé son engagement à la conservation,
Limited Brands a réussi à convaincre son fournisseur de papier de mettre fin à
son contrat avec un fournisseur dont l'approvisionnement en pulpe provenait
des Rocheuses en Alberta. Limited Brands a également convaincu un de ses
principaux fournisseurs d'obtenir la certification COC (Chain of Custody) du
FSC pour ses quatre usines de papier, ce qui augmente la demande de fibres
provenant de la forêt boréale portant la certification du FSC.

    Première nation de la rivière Poplar

    Le territoire traditionnel des 1200 membres de la Première nation de la
rivière Poplar s'étend à l'est du lac Winnipeg au Manitoba et couvre une
partie importante de la forêt boréale du Canada. Depuis des millénaires, la
Première nation de la rivière Poplar poursuit son mandat traditionnel de
protection de la région et des ressources qu'elle abrite. Au cours des huit
dernières années, elle a travaillé avec le gouvernement du Manitoba et des
groupes de conservation afin d'obtenir une protection intérimaire de plus de
800 000 hectares de terrains forestiers (une superficie plus étendue que le
parc national Banff). En 2004, la Première nation de la rivière Poplar a mis
au point un plan exhaustif de protection et de gestion du territoire, un
précédent parmi les Premières nations de cette région. A l'heure actuelle, la
Première nation travaille à l'obtention d'une protection permanente de son
territoire et sur une proposition avec d'autres Premières nations de la région
visant à obtenir la désignation de site du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Sophia Rabliauskas, une des principales instigatrices de ces efforts, s'est
récemment vu remettre le Prix international Goldman pour l'environnement pour
son rôle dans ce dossier.

    Première nation Lutsel K'e Dene

    Le territoire traditionnel de la Première nation Lutsel K'e Dene est vaste
et s'étend dans l'est des Territoires du Nord-Ouest. Ce territoire couvre de
grandes étendues, depuis la forêt boréale autour du Bras Est du Grand Lac des
Esclaves jusqu'à la toundra dans la partie supérieure du bassin hydrographique
de la rivière Thelon. Les ancêtres de la Première nation Lutsel K'e Dene se
sont établis sur ce territoire en raison de la richesse de ses ressources
naturelles. Ses eaux pures et sa faune abondante ont assuré la survie de
générations de Déné de toute ancienneté.
    La Première nation Lutsel K'e Dene est investie de la responsabilité
sacrée d'assurer la capacité de son territoire traditionnel de soutenir le
mode de vie de son peuple pour des générations à venir. Les générations
futures doivent pouvoir bénéficier de la terre au même titre que leurs
ancêtres. C'est dans cet intérêt que la Première nation a décidé d'assumer un
rôle de chef de file en menant les initiatives suivantes :

    - L'arrêt des activités de prospection uranifère dans la partie
      supérieure du basin hydrographique de la rivière, "là où Dieu est né";
    - Une étude de faisabilité sur la création d'un nouveau parc national au
      Thaidene Nene ("terre des ancêtres"), en plein coeur du territoire
      traditionnel de la Première nation Lutsel K'e;
    - La protection intérimaire de quelque 95 000 km(2), la plus importante
      initiative de conservation dans l'histoire du Canada.

    A l'heure actuelle, la Première nation Lutsel K'e Dene travaille sur
l'achèvement de son réseau de conversation par la création d'un parc national
et d'une zone spéciale de gestion dans la partie supérieure du bassin
hydrographique de la rivière Thelon ainsi que la mise en place d'un plan
d'aménagement exhaustif pour l'ensemble de son territoire traditionnel.
    




Renseignements :

Renseignements: Larry Innes, Initiative boréale canadienne, (416)
575-6776, www.borealcanada.ca; Mike Martel, Tembec Inc., (819)-627-4744;
Récipiendaires d'un Prix boréal : George Woodhouse, (519) 371-7775; Limited
Brands: Tom Katzenmeyer, Premier vice-président, Investisseurs, médias et
communautés, (614) 415-7076; Première nation de la rivière Poplar River: Ray
Rabliauskas, (204) 799-3120; Première nation Lutsel K'e Dene: Chef Adeline
Jonasson, (867) 270-3051; James Marlowe, (867) 370-3144

Profil de l'entreprise

Initiative boréale canadienne

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.