Gabon - Un journal suspendu pour avoir reproduit un article du Monde sur le patrimoine immobilier du président Omar Bongo en France



    MONTREAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières dénonce la
suspension pour trois mois du bimensuel privé Tendance Gabon ordonnée le
11 mars 2008, après que le journal a publié un article du quotidien français
Le Monde sur le luxueux patrimoine immobilier du président Omar Bongo en
France, ainsi qu'un éditorial critiquant des décisions inéquitables du Conseil
national de la Communication (CNC, organe de régulation de la presse
gabonaise).
    "Cette sanction cache mal une décision très politique et très
complaisante envers le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo. Tendance Gabon est
injustement puni, en s'appuyant sur un argumentaire maladroit, pour un crime
de lèse-majesté envers le doyen des présidents africains. De plus, la décision
du CNC prouve que le journal suspendu avait malheureusement raison en
critiquant l'iniquité de l'organe de régulation, qui ne devrait pas être une
police au service de la présidence, mais un arbitre entre la société et la
presse", a déclaré l'organisation.
    Tendance Gabon a été suspendu pour une période de trois mois, le 11 mars
2008, après avoir publié un article du Monde mettant en lumière les biens
immobiliers de plusieurs chefs d'Etat africains en France, dont le président
gabonais Omar Bongo, propriétaire de 32 résidences et d'un luxueux hôtel
particulier à Paris. Dans le même numéro, le bimensuel avait également publié
un éditorial, critiquant la passivité du CNC face à des publications
injurieuses ou outrancières, protégées par des personnalités pour disqualifier
leurs rivaux, et sa promptitude à sanctionner par des supensions de trois mois
d'autres publications "non protégées".
    Dans son arrêt, le CNC a prononcé la suspension du journal en estimant
qu'en "reproduisant in extenso" cet article du Monde, le journal venait
"assurer le relais de ce que le gouvernement gabonais considère comme une
campagne de dénigrement contre le président Omar Bongo". L'organe de
régulation de la presse a estimé en outre que Tendance Gabon n'avait "pas pu
fournir de preuves" à l'appui des affirmations du Monde, dont l'article est
documenté par des procès-verbaux de la justice française, et que le journal
s'était rendu coupable de "plagiat".
    Selon la directrice de publication de Tendance Gabon, Edwige Anyouzoa,
"avec cette suspension, le journal est menacé dans son existence même,
puisqu'il représente notre unique source de revenus". L'équipe du journal est
constituée, outre elle-même, de deux permanents et quatre pigistes, a-t-elle
déclaré à Reporters sans frontières.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Secrétaire générale, Reporters sans
frontières Canada, (514)521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.