FTO : Tim Hudak a recours à la politique du langage codé, et alimente la xénophobie

TORONTO, le 8 sept. 2011 /CNW/ - Le chef conservateur, Tim Hudak, racle le fond du panier en suggérant que les mesures en vue de cerner les obstacles systémiques au marché du travail auxquels font face les nouvelles arrivantes et les nouveaux arrivants en Ontario feront perdre leur emploi aux personnes nées en Ontario, selon la Fédération du travail de l'Ontario.

Le président de la FTO, Sid Ryan, a déclaré que ce n'est qu'une autre variation d'un racisme rétrograde. Hudak se sert des immigrantes et immigrants en tant que boucs émissaires, plutôt que d'aborder les défis réels que doivent relever les travailleuses et travailleurs de l'Ontario.

Ryan a aussi dit que Hudak propage délibérément le mythe raciste voulant que les nouvelles arrivantes et nouveaux arrivants enlèvent les emplois. La réalité est que l'immigration crée des emplois pour toutes les personnes qui travaillent en Ontario, a déclaré Ryan. Ce qui est tragique est le fait qu'alors que nous insistons pour recruter la main-d'œuvre la plus hautement qualifiée de partout dans le monde, nous ne pouvons bénéficier de leur formation et de leur expertise une fois qu'elle est arrivée en Ontario. Trop souvent, ces travailleuses et travailleurs sont exclus du marché du travail, simplement parce qu'ils n'ont pas d'expérience canadienne.

Ryan a ajouté qu'en ciblant les travailleuses et travailleurs étrangers, Hudak a recours à une politique de langage codé. Il apaise une infime minorité qui adopte des idées sectaires afin de lui donner courage. Toute la population ontarienne, qu'importe le temps qu'elle a vécu ici, s'unit dans le désir d'un avenir décent pour les générations actuelles et futures.

D'après une étude universitaire intitulée Economic Recession and Immigrant Labour Market Outcomes in Canada, 2006-2011 et publiée en juillet 2011, les immigrantes et immigrants récents ont été le plus touchés par les retombées de la récession sur le marché du travail. Alors que, même avant la récession, les immigrantes et immigrants récents connaissaient déjà des difficultés sur le marché du travail, ils ont été pénalisés de façon disproportionnée par le chômage à la hausse, par les réductions du travail à plein temps et par la régression du secteur manufacturier. La version intégrale du rapport de la Toronto Immigrant Employment Data Initiative peut être téléchargée du site : http://www.yorku.ca/tiedi/doc/AnalyticalReport22.pdf.

Ryan a conclu en disant que Hudak s'abaisse à la politicaillerie de s'attaquer aux immigrantes et immigrants afin de distraire l'électorat du fait que les Conservateurs n'ont aucune stratégie d'emploi valable à offrir. La population ontarienne a le droit absolu de s'inquiéter des emplois et elle a le droit de revendiquer une vision plus clairvoyante pour le plein-emploi, plutôt qu'une vision xénophobe simpliste.

La Fédération du travail de l'Ontario (FTO) représente 54 syndicats et un million de travailleuses et travailleurs en Ontario. Le président de la FTO, Sid Ryan, est la voix du mouvement syndical en Ontario.

www.OFL.ca  www.Twitter.com/OntarioLabour  www.Facebook.com/OntarioFedLabour


SOURCE Ontario Federation of Labour

Renseignements :

Sid Ryan, président, FTO, 416-209-0066 (cellulaire)
Joel Duff, directeur des communications, FTO, 416-707-0349 (cellulaire) *FRANÇAIS/ANGLAIS*

Profil de l'entreprise

Ontario Federation of Labour

Renseignements sur cet organisme

Élections Ontario 2011

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.