Frank Zampino fait le point



    MONTREAL, le 14 avr. /CNW Telbec/ - Hier le 13 avril, Frank Zampino
soumettait sa démission à titre de vice-président principal et chef de la
direction financière, à M. Jean-Pierre Sauriol, président de Dessau. "J'ai
pris cette décision par respect pour les hauts dirigeants et les 4 000
employés de Dessau, constatant que l'acharnement médiatique dont je fais
l'objet, alors qu'on attaque mon intégrité sans relâche et sans la moindre
démonstration, peut nuire à l'organisation," a précisé M. Zampino.
Aujourd'hui, après s'être abstenu de tout commentaire durant plusieurs
semaines, il fait le point pour la première et la dernière fois et ce, dans le
contexte où le Vérificateur général procède à une vérification.
    Malheureusement, les allégations purement gratuites laissant entendre
qu'il y aurait eu des irrégularités dans l'attribution du contrat pour
l'optimisation du réseau de distribution d'eau et l'installation de compteurs
dans les industries, les commerces et les institutions de l'île de Montréal,
sont maintenant considérées comme des faits accomplis. C'est pourquoi, il
s'est dit satisfait que le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, ait demandé
au Vérificateur général de la Ville de faire la lumière sur ce dossier. "C'est
seulement de cette façon que l'on pourra stopper les insinuations
tendancieuses qui ternissent mon image et celle de l'ensemble de la classe
politique en exposant clairement la rigueur qui prévaut dans tous les
processus d'appels d'offres publics à la Ville de Montréal," a précisé M.
Zampino.

    Ce fut une maladresse

    M. Zampino a déjà confirmé avoir été invité à séjourner sur une
embarcation appartenant à M. Antonio Accurso et avoir acquitté les factures de
transport et de séjour afin de démarquer clairement la limite entre une
vacance passée avec des amis et un voyage avec des relations d'affaires. En
dépit de ceci, il reconnaît que c'est la perception publique qui prévaut et
qu'il aurait été préférable qu'il agisse avec beaucoup plus de réserve.
    "J'ai commis une maladresse et je le reconnais pleinement. J'aurais dû
refuser l'invitation. Je constate maintenant que ces séjours étaient
inappropriés dans les circonstances et si c'était à refaire, j'agirais
différemment," a admis Frank Zampino.
    Lorsqu'on occupe des fonctions électives comme il l'a fait, l'important
c'est que les liens tissés au fil des ans ne viennent pas influer sur
l'indépendance d'esprit dans les décisions que les élus(es) sont appelés à
prendre. "J'ai occupé de telles fonctions et j'ai toujours été capable
d'établir les limites entre mes relations d'amitiés et les décisions que j'ai
eues à prendre dans mes fonctions publiques," a-t-il ajouté.

    Concernant les factures

    Bien que son offre de "produire" les factures et les chèques s'adressait
au maire personnellement dans un souci de rassurer le maire sur leur
existence, certains insistent toujours pour qu'il les rende publiques.
    M. Zampino est catégorique. "Je ne le ferai pas et je ne me soumettrai
pas à cette inquisition. Je considère que ces documents sont strictement
personnels, qu'ils n'ont pas à être partagés avec tout le monde, notamment
parce qu'ils renferment des informations personnelles (numéro de compte de
banque, carte de crédit, succursale bancaire, relevé bancaire, etc.). De plus,
masquer au crayon feutre les informations personnelles nominatives ne ferait
qu'augmenter la méfiance. Toutefois, je souhaite communiquer certaines
informations pour dissiper les doutes relativement à leur existence."
    M. Zampino a indiqué avoir en sa possession l'original d'une facture qui
lui est adressée en date du 23 janvier 2007 relativement à ses frais de séjour
sur l'embarcation "Touch". Il a aussi une copie du chèque qu'il a signé (#249)
daté du 25 janvier 2007 et encaissé le 26 février 2007 et son relevé bancaire
pour en témoigner. Il confirme aussi avoir en sa possession l'original d'une
facture à son nom, cette fois datée du 1er février 2008, portant sur ses frais
de séjour sur la même embarcation. Comme pour le premier séjour, il a acquitté
lui-même la totalité de cette facture par chèque (#422) daté du 26 janvier
2008 et encaissé le 1er février 2008 comme l'indique le relevé de son
institution financière.
    De plus, M. Zampino confirme avoir en sa possession deux factures
originales d'agences de voyages qui lui sont adressées et qui ont été
acquittées, relativement au transport aérien pour ces deux séjours, le
premier, à la fin janvier 2007 et le second, au début de février 2008.

    Assez, c'est assez

    M. Zampino espère que la reconnaissance de sa maladresse mettra un terme
au harcèlement dont il fait l'objet depuis quelques semaines. "J'ai admis
avoir fait lesdits voyages, j'ai admis que c'était inapproprié et j'ai dit que
je regrettais le geste. J'ai quitté la politique et je tiens à ma vie privée
pour moi et surtout pour ma famille comme tous ceux qui sont récemment
retournés en entreprise. Je suis malheureusement la première victime d'une
campagne électorale qui s'annonce virulente et mesquine, l'inquisition doit
cesser," a-t-il conclu.
    Frank Zampino tient à informer les médias qu'il a dit ce qu'il avait à
dire et ce, dans le contexte où le Vérificateur général procède à une
vérification. En conséquence, il est inutile d'insister pour qu'il accorde une
entrevue

    NOTE AUX MEDIAS : Pour récupérer une copie de la lettre ouverte transmise
à tous les médias, veuillez prendre note de la procédure suivante :

    
    1 Ouvrir votre logiciel Explorer ou tout autre logiciel de téléchargement
      (exemple : fetch, transit, etc.)
    2 Taper l'adresse suivante à partir d'Explorer : ftp://www.enigma.ca
      ou
      Taper l'adresse suivante à partir d'un logiciel FTP : www.enigma.ca
    3 Une fenêtre s'ouvre, veuillez entrer les informations suivantes :
           User : cl_enigma_presse
           Password : m7dReXuc
    4 Et voilà vous êtes présentement dans le site FTP de téléchargement
      d'Enigma
    5 Double cliquez sur le fichier désiré
    6 Une fenêtre s'ouvre, vous demandant l'endroit ou vous voulez
      enregistrer ce dernier
    7 Le fichier est en train de se copier sur votre ordinateur, répéter
      l'opération au besoin
    8 Noter que les fichiers sur ce site sont détruits après 48 heures.
    




Renseignements :

Renseignements: Gilles Corriveau, Enigma communications, (514) 982-0308,
poste 207, g.corriveau@enigma.ca

Profil de l'entreprise

Enigma communications inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.