François Legault recense des dizaines de nominations partisanes sous le règne de Philippe Couillard

QUÉBEC, le 22 nov. 2016 /CNW Telbec/ - Philippe Couillard peut se vanter d'être « largement irréprochable » depuis son arrivée au pouvoir en 2014 tant qu'il veut, ça ne l'a pas empêché de reproduire les mêmes pratiques libérales de l'ère Charest, a déclaré le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault. Une recension des nominations faites par le premier ministre révèle que pas moins d'une soixantaine d'amis du régime occupent des places de choix au sein de l'appareil gouvernemental, a révélé le chef caquiste.

François Legault a souligné que ce sont justement les nominations partisanes qui ont conduit à des scandales comme celui de la Société immobilière du Québec (SIQ). Parmi les libéraux de longue date récompensés par Philippe Couillard, on retrouve :

  • Josée Noreau, ancienne candidate libérale, aujourd'hui vice-présidente de la Société québécoise des infrastructures (qui a remplacé la SIQ) ;
  • Michel Després, ancien député libéral, aujourd'hui président de Retraite Québec ;
  • Michel Gagnon et André Fortier, deux anciens chefs de cabinet libéraux, aujourd'hui respectivement président de la Société d'habitation du Québec et Secrétaire général associé aux emplois supérieurs ;
  • Pietro Perrino, libéral notoire, aujourd'hui secrétaire général associé.
  • Pierre Hamelin, ancien attaché politique libéral, aujourd'hui secrétaire général aux priorités ;
  • Isabelle Mérizzi, ancienne attachée de presse, aujourd'hui vice-présidente de la Régie des Rentes ;
  • Christian Lessard, ancien conseiller de Philippe Couillard, aujourd'hui grand patron des communications gouvernementales.

« Au moins une soixantaine de libéraux ont été choisis par le premier ministre pour occuper des postes stratégiques depuis 2014. Je pourrais lui en nommer des dizaines d'autres ! M. Couillard est le digne héritier de la famille libérale : récompenser les amis du parti, en les plaçant le plus près possible de son bureau. Or, Philippe Couillard ne peut nier les faits : à la base même du scandale de la SIQ, il y a la question des nominations libérales. Il est temps pour lui de comprendre que ces pratiques n'apportent rien de bon aux Québécois. Quand le premier ministre va-t-il enfin mettre fin aux nominations partisanes ? » a martelé François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca

Profil de l'entreprise

Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.