France/Russie - L'avocate de la famille d'Anna Politkovskaia victime d'une tentative d'empoisonnement à Strasbourg



    MONTREAL, le 14 oct. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières exprime sa
révolte après que l'avocate de la famille de la journaliste assassinée Anna
Politkovskaia a été victime d'une apparente tentative d'empoisonnement au
mercure sur le territoire français. L'organisation demande aux autorités
françaises de prendre la mesure de la gravité de ces faits, s'ils étaient
confirmés par les expertises scientifiques en cours, de fournir une protection
à la famille de la victime et de garantir qu'une enquête complète déterminera
les responsabilités dans cette affaire.
    "Cette histoire renvoie immanquablement aux autres affaires
d'empoisonnements qui ont émaillé l'histoire récente de la dissidence russe.
L'impunité dont ont, pour l'instant, bénéficié leurs auteurs aurait, bien
évidemment, pu rendre possible le passage à l'acte d'autres criminels. Les
autorités françaises doivent s'engager à tout mettre en oeuvre pour que la
justice et la police aient les moyens de faire la lumière sur cette affaire,
identifient tous les responsables et les punissent conformément à la loi", a
déclaré l'organisation.
    Interrogée par Reporters sans frontières, Karina Moskalenko, avocate de
la famille d'Anna Politkovskaia, a affirmé que, le 12 octobre 2008, son mari
avait découvert par hasard, alors qu'il nettoyait sa voiture, des billes d'un
liquide argenté en grande quantité, semblable à du mercure, sous les tapis de
sol. Alertée, la police a procédé à des examens préliminaires du véhicule et
demandé une expertise scientifique plus poussée, dont les résultats devraient
être connus "dans quelques jours". L'avocate a immédiatement porté plainte
auprès de la police de Strasbourg, où elle réside avec son mari et ses
enfants.
    Karina Moskalenko et ses enfants ont subi des examens à l'hôpital de la
ville, après qu'ils ont présenté "des symptômes d'empoisonnement". L'avocate a
déclaré ne pas savoir depuis quand la substance toxique se trouvait dans sa
voiture.
    Elle ne souhaite pas s'exprimer davantage sur les éventuels responsables
de cette tentative d'empoisonnement, tant que les résultats de l'enquête
policière ne sont pas connus. "Je ne sais pas s'il s'agit d'une tentative pour
m'intimider ou pour m'éliminer", a-t-elle déclaré à l'organisation. Elle a
affirmé s'inquiéter pour la sécurité de ses enfants, tout en estimant qu'il
existe "un lien" entre cette tentative d'empoisonnement et son activité
professionnelle.
    L'avocate représente la famille d'Anna Politkovskaia, journaliste russe
du bihebdomadaire privé Novaia Gazeta, assassinée à Moscou le 7 octobre 2006.
Elle devait se rendre à Moscou pour l'ouverture du procès au tribunal
militaire de Moscou, le 15 octobre 2008.
    Karina Moskalenko est également connue pour défendre les intérêts de
Natalia Morar, une jeune journaliste moldave empêchée d'entrer en Russie
depuis près d'un an, mais aussi de Mikhail Khodorkovski, l'ancien propriétaire
de la société Youkos, ainsi que de nombreux citoyens russes portant plainte
contre la Russie devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.