Frais afférents chargés par les universités: La ministre stoppe l'hémorragie, mais du chemin reste à faire



    MONTREAL, le 15 fév. /CNW Telbec/ - Le président de la Fédération
étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Jean-Patrick Brady, a tenu un point
de presse ce matin à Montréal, réagissant à la publication par la ministre de
l'Education du Québec, Mme Michelle Courchesne, d'une politique
gouvernementale encadrant les frais institutionnels obligatoires (afférents)
imposés par les universités aux étudiants québécois. Il s'est dit heureux de
voir enfin un gouvernement enlever aux universités le pouvoir unilatéral de
faire exploser les frais afférents, même si le travail reste incomplet :
    "La politique présentée aujourd'hui est un pas dans la bonne direction"
estime Jean-Patrick Brady, président de la FEUQ. "Les universités ne pourront
plus contourner les politiques gouvernementales sur les frais de scolarité en
augmentant leurs propres frais institutionnels de plusieurs centaines de
dollars, comme elles l'ont fait au cours des dernières années." ajoute-t-il.
Rappelons que l'annonce d'aujourd'hui fixe une limite claire, pour les trois
prochaines années, à la capacité des établissements d'augmenter la facture
étudiante impunément. Depuis 1994, la facture étudiante moyenne avait augmenté
de près de 20 % à cause de l'explosion de ces frais. La définition des frais
inclue à la politique permet également d'encadrer l'ensemble des frais imposés
et ne laisse pas de marge ne manoeuvre aux universités, ce qui est rassurant.
    Malheureusement, les frais institutionnels continueront d'augmenter
légèrement, ce qui rend le travail accompli par la ministre fondamentalement
incomplet. "Nous continuons de penser que l'imposition de frais afférents dans
les universités est une incohérence en soi" rappelle Jean-Patrick Brady. Il
n'est pas normal que les frais de scolarité ajoutés à la subvention publique
ne suffisent pas à financer le fonctionnement des universités québécoises. Il
est surtout injuste, en pleine période de dégel, de voir la facture étudiante
augmenter de deux sources à la fois. "Il faudra un jour que les décideurs
politiques se réveillent et comprennent que seul un réinvestissement public
massif éliminera le sous-financement universitaire. Les frais afférents ne
seront jamais qu'une simple béquille. Avec tout ce qui a été imposé cette
année aux étudiants universitaires, il serait scandaleux de ne pas voir
l'annonce d'un tel réinvestissement dans le prochain budget." conclut M.
Brady.

    Depuis plus de 17 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants
universitaires du Québec. Composée de 16 associations membres et forte de plus
de 120 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec.
www.feuq.qc.ca




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse FEUQ, bureau: (514)
396-3380, Cell.: (514) 212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.