Forum « Autres voix, autres choix » et le budget 2011 - Des alternatives pour consolider l'économie et la solidarité sociale

MONTRÉAL, le 24 févr. /CNW Telbec/ - À l'approche du budget 2011, le forum économique « Autres voix, autres choix » a réuni près de 250 participants et participantes pour discuter de propositions concrètes et de principes qui devraient orienter les choix du prochain budget du gouvernement du Québec. « Nous voulons montrer que la situation économique et budgétaire du Québec n'est pas aussi sombre qu'on voudrait bien le faire croire. Des alternatives concrètes et crédibles existent pour renforcer l'économie et la solidarité sociale. La résilience de l'économie québécoise dans la conjoncture économique est déjà en soi une première réponse aux prophètes de malheur. Le Québec n'est pas plus endetté, ni plus immobiliste, ni plus pauvre que les autres États comparables », ont déclaré Robert Laplante et Simon Tremblay-Pepin, respectivement directeur général de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) et chercheur à l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS).

Six propositions

Les organisateurs issus d'un regroupement de cinq réseaux d'analyse économique ont soumis au débat six propositions entourant les finances publiques et la situation économique au Québec :

1) Accroître l'effort budgétaire en matière d'éducation, de recherche et d'investissements dans les initiatives collectives et dans la reconversion écologique pour créer les conditions d'un véritable développement durable;

2) Mettre sur pied de nouveaux mécanismes de choix économiques et budgétaires, ouverts à la véritable délibération publique;

3) Abandonner les orientations qui reposent sur le principe de l'utilisateur-payeur en matière de services de santé et de protection et reconnaître le principe de la solidarité collective comme fondement de nos politiques sociales;

4) Étaler le plan de retour à l'équilibre budgétaire sur une plus longue période et préserver la stimulation de la relance par des investissements publics;

5) Favoriser une fiscalité progressive basée principalement sur l'impôt sur le revenu, éliminer la « taxe santé » et créer un quatrième palier d'imposition pour les revenus les plus élevés;

6) Réaffirmer le choix politique d'offrir des services publics accessibles, efficaces et complets à chaque citoyen et citoyenne et assurer le contrôle démocratique, la qualité de la prestation et l'efficacité de la gestion de ces services par le secteur public ou, dans certaines situations, par le secteur de l'économie sociale.

Un regard confiant et plus de rigueur

« Il était temps de faire le point sur l'ensemble de la situation des finances publiques avec un regard confiant et une plus grande rigueur. La société québécoise s'est donnée des outils qui lui permettent de faire face à ses problèmes sans rien renier de ses valeurs de justice et de solidarité. Nous tenons ce forum pour élargir les perspectives et associer le plus grand nombre possible de citoyens et de citoyennes à l'élaboration de perspectives alternatives. Le débat est ouvert et nous souhaitons que cette démarche serve à renouveler l'approche démocratique pour l'élaboration des politiques économiques et budgétaires. Nous ne règlerons pas tout lors de cette rencontre, mais c'est un premier pas vers l'élaboration de nouveaux modes de participation aux choix économiques », a expliqué Robert Laplante.

Des propositions soumises au gouvernement

Les cinq réseaux se réuniront après le forum et publieront les propositions avant la présentation du budget 2011 du gouvernement du Québec. « D'emblée, nous constatons qu'il y a beaucoup d'alternatives dont on ne parle jamais. Développer, par exemple, un système de transport interurbain électrifié et les entreprises collectives est un projet structurant pour le Québec. De la même manière, utiliser les lieux de délibération et de concertation comme un atout et un outil démocratique plutôt que de les présenter comme un moyen de blocage permet de faire avancer le Québec et non de l'immobiliser. Enfin, mettre sur pied un système fiscal plus progressif et améliorer le fonctionnement des services publics plutôt que de recourir au secteur privé, voilà encore des idées qui ont fait leurs preuves économiquement et qui doivent être mises de l'avant dans le débat public », a conclu Simon Tremblay-Pepin.

Ce forum est une initiative commune de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), de l'Institut de recherche et d'informations socio-économique (IRIS), du Réseau pour un changement de logique économique (CLÉ), d'Économie autrement (EA) et des Éditions Vie économique.

SOURCE INSTITUT DE RECHERCHE ET D'INFORMATIONS SOCIO-ECONOMIQUE (IRIS)

Renseignements :

Guillaume Hébert, communications, (514) 206-6733

Profil de l'entreprise

INSTITUT DE RECHERCHE ET D'INFORMATIONS SOCIO-ECONOMIQUE (IRIS)

Renseignements sur cet organisme

INSTITUT DE RECHERCHE EN ECONOMIE CONTEMPORAINE (IREC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.