Fissures aux fondations: Quand doit-on les corriger?



    MONTREAL, le 17 juin /CNW Telbec/ - Les variations de température au
Québec font en sorte que le béton "travaille", c'est pourquoi de légères
imperfections peuvent apparaître aux fondations plusieurs mois, voire même une
année, après la mise en place du béton. Afin de vous aider à déterminer si des
correctifs s'avèrent nécessaires, l'Association provinciale des constructeurs
d'habitations du Québec (APCHQ) vous rappelle quelles sont les problématiques
associées à la structure des fondations ainsi que les tolérances admissibles
et les normes à respecter, et ce, en se basant sur son Guide de performance.

    Le béton, un matériau malléable...

    L'eau est l'un des principaux ingrédients dans la composition du béton.
En plus de permettre l'hydratation, elle favorise une meilleure malléabilité
ainsi que la durabilité du béton. L'évaporation de l'eau dans l'air ambiant
permet de faire sécher le béton, d'où la diminution normale de son volume, ce
qui peut en modifier l'apparence. C'est d'ailleurs en raison de ce processus
de séchage que peuvent apparaître des fissures à votre fondation. Notons que
le béton peut prendre jusqu'à quinze mois avant de sécher complètement. Afin
de savoir à quel moment et comment vous devez agir, il s'avère important
d'observer attentivement les différentes manifestations qui peuvent survenir
durant la première année de construction de votre maison.

    Fissures normales

    Les fissures sont la principale source d'inquiétude des consommateurs,
qui les associent souvent à des risques d'infiltrations d'eau. Toutefois,
elles n'occasionnent pas systématiquement des problèmes, certaines étant tout
à fait normales. Habituellement, les fissures apparaissent dans le coin
inférieur des fenêtres et descendent jusqu'au bas des fondations. Elles
demeurent acceptables tant que leur largeur ne dépasse pas 1/8 de pouce
(3 mm). Notons que les mêmes critères de tolérance peuvent s'appliquer pour la
dalle de béton du sous-sol.
    Dans le cas où les murs présentent des fissures dont les dimensions ne
respectent pas le niveau de performance requis ou qu'ils permettent à l'eau de
pénétrer à l'intérieur du bâtiment, communiquez avec votre entrepreneur afin
qu'il puisse faire les réparations nécessaires. Celles-ci consistent, par
exemple, à injecter de l'époxy ou des produits flexibles, ou encore à
appliquer une membrane appropriée du côté extérieur de la fondation.
    De plus, comme les accumulations d'eau sur les pourtours des fondations
accentuent les risques d'infiltrations, il est recommandé de donner au terrain
une pente positive sur deux mètres. De cette façon, la pluie ainsi que l'eau
provenant des gouttières s'écouleront vers l'extérieur du terrain.

    Infiltrations d'eau

    Bien que les infiltrations d'eau soient régulièrement associées aux
fissures, celles-ci n'en sont pas toujours la cause. En fait, il se peut que
les infiltrations soient le résultat du rehaussement du terrain le long des
fondations. La partie hors sol des fondations est protégée par un crépi,
lequel n'est pas parfaitement étanche; par conséquent, si on relève le niveau
du terrain pour y aménager des plates-bandes, l'eau de pluie s'y accumule et
peut créer des infiltrations d'eau par les attaches de coffrage. Il est
possible de pallier le problème en installant une membrane sur les fondations
afin d'en assurer l'étanchéité.

    A propos de l'APCHQ

    L'APCHQ transige avec plus de 17 000 entreprises réunies au sein de
16 bureaux régionaux, occupant une place prépondérante dans l'industrie de la
construction et de la rénovation résidentielles. En 1976, elle a instauré un
programme privé de garantie sur les bâtiments résidentiels neufs, duquel s'est
largement inspiré le gouvernement pour définir les standards de la garantie
obligatoire en 1999. Proactive, elle a créé en 1986 un plan de garantie
couvrant les travaux de rénovation. Elle a également mis sur pied la bannière
Réno-Maître en 2002. L'Association et ses membres effectuent ainsi 76 % des
travaux en habitation. Depuis 1997, l'APCHQ est la plus importante
gestionnaire de mutuelles de prévention du domaine de la construction. Etant
le seul agent négociateur patronal des relations de travail dans le secteur
résidentiel, elle défend les intérêts de quelque 12 000 employeurs et
25 000 travailleurs.

    
    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/
    




Renseignements :

Renseignements: Mélanie Saulnier, Conseillère principale en
communications, APCHQ, (514) 353-9960, poste 270, Cell.: (514) 951-3493,
msaulnie@apchq.com; Source: Association provinciale des constructeurs
d'habitations du Québec (APCHQ)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.